• Les Statistiques d'Internet pour 2010* :

    - 107 trilliards d’emails ont été envoyés en 2010 (si si, c’est à dire 1070 milliards, difficile à imaginer ?), soit 294 millions d’emails échangés au quotidien.

    - 89,1 % de ces emails envoyés sont des SPAMS.

    - 88,8 millions de noms de domaine en .COM, 13,2 millions de noms de domaine en .NET.

    - Les blogueurs persistent et signent : ils sont 152 millions à posséder un blog.

    - Facebook = 600 000 000 comptes existants

    - Twitter = 175 000 000 comptes existants

    (*Source Netim)

     

    Pfouou, incroyable non ? Ma boîte en reste coite !

     


    5 commentaires
  • Livres lus de Lauren Weisberger (broché, 438 pages)

    "Brooke et Julian filent le parfait amour depuis neuf ans. Il est auteur-compositeur-interprète et a une voix en or. Seulement, de la scène underground aux sommets des hit-parades, la route est longue... Un jour pourtant, c'est la consécration, album, concerts, médias : la mélodie du bonheur vire à la cacophonie. Et puis arrivent les photos de trop..."

    J'ai bien aimé. C'est vivant, crédible (pour un roman) et donc attrayant. Le monde du show-bizz comme si on y était, nous qui n'y sommes pas : et bin j'ai pas envie d'y aller ! Une lecture sympa à l'image de l'escarpin sur la couverture, où la clef étoilée est prise au piège...

     


    votre commentaire
  • Les peuples se révoltent et les pouvoirs s'enfuient : la liberté est gagnée. Mais après, on fait quoi ?

    C'est toute la problèmatique des peuples muselés et contraints pendant des années parce qu'ils retrouvent du jour au lendemain une liberté d'action et de parole quasi totale. Autrement dit une heureuse cacophonie... qu'il va bien falloir organiser. Mais comment ? et par qui ?

    On s'aperçoit que la liberté des âmes ouvre aussi les portes... du départ à l'étranger, pour trouver du travail. N'y en a-t-il pas dans leur pays ? Probablement que si, mais comme tout est sans dessus dessous, pas facile de s'y retrouver ; Il faut tout reconstruire, des gouvernants aux politiques, des volontés aux objectifs, du pourquoi au comment, tout est à refaire, et ça va prendre un peu de temps. La soudaineté de cette liberté fait qu'elle en devient potentiellement dangereuse parce que sans limites.

    Réjouissons-nous de la capacité des peuples à obtenir gain de cause. Mais les lendemains sont sévères : si la liberté est chèrement acquise, elle débouche aussi sur l'incapacité -temporaire- à se réguler. Et c'est tout ce temps de régulation... que les populations ne doivent pas rater !

    On s'aperçoit aussi qu'aujourd'hui, avec les multi moyens de communications ultra rapides, mine de rien, les gouvernements ne font plus tout ce qu'ils veulent : plus question de tirer sur une foule manifestante (ouf), ce serait un flagrant délit aux yeux du monde entier : inexcusable, et c'est tant mieux.

    Je pense que les oppresseurs vont devoir décompresser un peu... les peuples jouent de plus en plus leur liberté... et ils gagnent... parce qu'ils n'ont rien à perdre, eux !

    Quant aux hommes nouvellement libres, il va falloir qu'ils travaillent un peu... sur leur lberté : il ne s'agit pas de remplacer l'oppression par la liberté de fuir.

     


    3 commentaires
  • Concept intéressant, mais je déplore la mauvaise gestion de l'émission : entre les espèces de jingle avant les questions, les questions un peu bafouillées ou pas claires (émotion j'imagine), les images de fond toujours en mouvement et l'arbitrage très moyen : la forme perturbait le fond.

    Le titre "la parole aux français" est pourtant simple : Tf1 choisit des personnes qui posent leur question, le Président répond, le tout en direct. Bien sûr qu'il va argumenter pour défendre sa politique et ses actions, c'est non seulement son rôle mais son devoir : faire comprendre (aux français) ses objectifs à long terme. (pas d'bol, nous, on veut du court terme !)

    Ce que je ne comprendrai jamais c'est par exemple le résumé fait dans La Dépêche : "on retiendra donc une seule annonce importante : un effort d'un demi-milliard d'euros en faveur de l'emploi". C'est tout ce qu'ils en retiennent ???

    On a la chance de pouvoir avoir un tel rendez-vous à la télé, et il est résumé par ça ? Je trouve que ce n'est pas respectueux de la parole des français. Et je suis convaincue que pour eux, ça ne se résume pas qu'à ça, parce qu'avant tout, c'est l'échange rendu possible.

    Le scoop a tout prix, c'est bien gentil, mais ce rendez-vous n'était pas là pour ça. Même si le spectre des présidentielles est bien vivant pour les médias, j'ose penser que pour les présents à l'émission et pour le président, il reste vaporeux.

    Je trouve ces échanges très impressionnants, de part et d'autres. Alors, ne les déprécions pas parce que Sarkozy n'a pas dit ce que les médias attendaient (ou pas) ! Quant à l'opposition, elle fait son boulot normal d'opposant, rien de nouveau non plus !

     


    3 commentaires