• (clic)

          

    Mélanie Rafin, (liseuse)  220 pages

    "Ils ne s’étaient pas donné rendez-vous dans dix ans… Et pourtant, les voilà bloqués tous les trois pour une semaine ensemble alors qu’ils se sont perdus de vue !
    Tout aurait pu bien se passer si Olivier n’était pas devenu un bobo parisien insupportable accompagné de sa blonde peroxydée et de ses enfants parfaits, si Christophe n’avait pas décidé de n’appliquer aucune méthode éducative avec son fils et si Delphine ne débarquait pas avec une montagne de secrets dans ses valises.
    Lorsque trois anciens colocataires doivent cohabiter avec conjoint et enfants durant une semaine, les retrouvailles promettent d’être aussi explosives qu’hilarantes."

    Comme pour "Les fourberies du poisson rouge" : une fois la lecture finie, j'ai un peu de mal avec le titre. La 4e de couverture dit "retrouvailles hilarantes", merdoum on doit pas avoir la même définition du mot "hilarantes" !?  Certes des situations qui font sourire mais pour moi c'est un peu trop graveleux (je ne parle pas de graviers...) et les passages détaillés n'apportent rien. 
    En plus le flamant rose n'est pas du tout le seul animal qui n'a qu'une unique compagne ! Bref : des amis qui se retrouvent après des années, mais pourquoi donc ?  En tout cas l'explosif est là, c'est déjà ça  !  

    Chacun ses secrets, va pas rigoler le flamant rose !     

     

     


    3 commentaires
  • l'Œdémère noble  (Oedemera nobilis, famille des coléoptères)

      cherche son chemin :

    C'est peut-être à gauche ? 

    ou peut-être bien à droite ?  

    ha bin non, fallait plonger à gauche :  


    mais l'herbe devait être trop fraiche, il est vite remonté sur son île  :)

     


    4 commentaires

  • (clic)

          

    John Grisham, Le livre de Poche, 470 pages

    " À Seabrook, petite ville de Floride, le jeune avocat Keith Russo est tué à coups de fusil alors qu’il travaille un soir dans son bureau. L’assassin n’a laissé aucun indice. Il n’y a aucun témoin, aucun mobile. Mais la police trouve bientôt un suspect, Quincy Miller, un ancien client très mécontent de Russo.
    Quincy Miller est jugé et condamné à une peine de réclusion à perpétuité. Pendant vingt-deux ans, il se morfond en prison et ne cesse de clamer son innocence. De désespoir, il écrit une lettre aux Anges Gardiens, une fondation qui tente de réparer les erreurs judiciaires et sauver des innocents. Cullen Post, avocat et ancien pasteur de l’Église épiscopale, en fait partie. Les Anges Gardiens n’acceptent que très peu d’affaires. Mais le cas de Quincy Miller est lourd en enjeux. Des gens puissants, violents et sans pitié ont assassiné Keith Russo, et ils ne veulent pas voir Quincy Miller disculpé. Ils ont tué un avocat il y a vingt-deux ans, ils en tueraient un deuxième sans hésitation."

    Y'a pas à dire, Grisham et les thrillers judiciaires : ça l'fait !
    Ça se passe aux US -donc un système judiciaire différent du nôtre- et Cullen Post va découvrir des aberrations dans le dossier d'accusation, des pièces manquantes aux témoignages bizarres... Il va devoir rentrer dans ce jeu dangereux, avec tout le savoir-faire de l'équipe des Anges gardiens, pour l'unique objectif : libérer de prison Quincy Miller qui y aura passé 22 ans. "Erreur judiciaire" ou "manipulation des faits" ?  Qui manipule qui ?  Et pourquoi ? 

    Grisham, lui, on ne peut pas l'oublier

     


    4 commentaires
  • Entre deux averses ce matin, le Muguet et ses clochettes accompagnées des Myosotis des marais, et même une goutte d'eau !  

    Bon premier jour de mai :)


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires