• j'suis tombée sur cette info :

    (article franceInfo↗)

    c'est fou ça ! On est donc en période de campagne ??

    Un président ne peut pas discuter avec les maires sans que ce soit "comptabilisé" ?
    Disons 7h par rencontre, multiplié par, allez, 10 rencontres = 70 heures. Sur les [environ] 39500 heures de mandat (disons 4 ans et demi hors périodes électorales) c'est un peu une goutte d'eau non ?  

    "Des interventions parfois retransmises dans leur intégralité par les chaînes d'infos en continu" : ça leur a été imposé aux chaînes d'infos ? ou elles ont fait le choix de la diffusion ?

    Bon sang que la critique est aisée ! Le président prend enfin le temps de mettre les pieds dans le plat pays des mairies (et, alléluia, pas que des grandes villes) et on lui reproche ? (d'autant qu'on nous impose pas de regarder)

    Sans blague, faudrait 1/ savoir ce qu'on veut 2/ réfléchir à comment on fait et 3/ discuter des meilleures faisabilités : là ça deviendra constructif.
    Hein ? ha bin oui : faut un peu de temps ! ça fait 40 ans que les gouvernants n'ont rien décidé pour faire avancer la France (à part pour se faire ré-élire) et faudrait que Macron fasse tout du jour au lendemain ?

    En fait c'est comme pour le vote : on va pas voter mais on n'est pas content et on critique. Autrement dit on fout plus rien (on va même plus voter), on casse tout (ça on sait faire), et on filme (parce qu'on consomme de la data à outrance) pour les réseaux sociaux...

    Jingle Buzz  beurk

     

     


    3 commentaires
  • (clic)
       

    Anna Gavalda, J'ai Lu, 574 pages

    "Et puis, qu'est-ce que ça veut dire, différents ? C'est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes...
    Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences..."
    Camille dessine. Dessinait plutôt, maintenant elle fait des ménages, la nuit. Philibert, aristo pur jus, héberge Franck, cuisinier de son état, dont l'existence tourne autour des filles, de la moto et de Paulette, sa grand-mère. Paulette vit seule, tombe beaucoup et cache ses bleus, paniquée à l'idée de mourir loin de son jardin.
    Ces quatre là n'auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant, le destin va se charger de les bousculer un peu. Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever."

     

    Fouyouyouille ! Il m a été dit "c'est un peu dur au début mais ça s'arrange" ha oui, je confirme ! Le début est bien noir et bien pesant de situations dont on n'a pas envie :(   Mais au fil des pages on devine que ça va changer, et que du coup, ça va tout changer ! Bien qu'ils paraissent un peu exagérés au début (l'impression que le trait est forcé), les personnages sont super attachants, perso j'ai facilement intégré leurs mondes respectifs, leurs nécessités, la réalité de leurs quotidiens, comme si j'avais déjà croisé chacun quelque part.
    Donc des rencontres aussi inattendues que touchantes, forcément mémorables,

    d'un chemin pas simple mais simplement possible, ensemble :   

     


    votre commentaire
  • Bin zut alors : Saturne est en train de perdre ses anneaux !


    (source image↗
    )

    En effet, l’anneau le plus intérieur déverse une grande quantité de matière dans l’atmosphère de Saturne : entre 432 et 2 870 kg chaque seconde. «Nous estimons que cette “pluie d’anneaux” de Saturne draine en une demi-heure une quantité d’eau pouvant remplir une piscine olympique », explique James O’Donoghue, du Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, dans le Maryland.
    Les anneaux les plus extérieurs transfèrent alors de la matière vers les anneaux intérieurs – matière qui finit par tomber sur Saturne. À ce rythme, selon le chercheur, les anneaux de la planète pourraient disparaître dans 100 millions d’années environ.    source↗  

    100 millions d'années ?? Heû, perso j'ai un peu de mal à me sentir concernée. Et puis l'impact que ça aura -ou aurait- ... C'est dommage tout de même, mais bon... déjà que chez nous le mauvais climat est largement engagé, et qu'on n'est pas foutu de se mettre d'accord : hé les Saturniens, si vous trouvez une réponse, pensez à transmettre !

    Encore qu'en ce moment, j'ai l'impression d'être sur une autre planète :( Tout le monde se tire dans les pattes, et plus tu dis des conneries, plus t'as de chances de faire la Une : Saturne, tu pourrais pas nous envoyer un peu de matière ? parce que là on en manque cruellement !!

    Maintenant on dit que le grand débat va servir à rien (alors qu'il a même pas commencé c'est quand même dingue !) "de toutes façons je participerai pas", que les sujets sont pas les bons, que y'a pas assez de sujets, que y'a trop de sujets ... la baffe, à droite ou à gauche ? 

    Si ça se trouve sur Saturne z'ont le même problème, c'est p'têt pour ça qu'elle s'auto-détruit...



    (perso pour m'éviter de rechercher :

     


    8 commentaires
  • Qui veut une cagnotte ? Elle est belle ma cagnotte, elle est fraiche !

    parce qu'apparemment c'est la mode, y'en a plein le Net, et y'a même des batailles de cagnottes dis donc ! oh  (comme quoi quelque part y'a de la thune...)

    Outre la bonne vieille participation à un regroupement commun pour un plus gros "plaisir d'offrir", la cagnotte devient une espèce de... moyen de pression ?  

    Sauf que pour moi c'est plus des "cagnottes" : c'est des aspirateurs à connerie ! Et Dieu sait (s'il existe) que les conneries non seulement font rage en ce moment mais elles s'installent dans le pays...

    On est vach'ment logique en plus : on gueule après les banques "qui s'en mettent plein les fouilles", mais on adore utiliser, par exemple, la cagnotte Leetchi. Mais Leetchi : c'est le Crédit Mutuel. Le pot commun ? c'est Banque Populaire Caisse d'épargne. Papayoux ? c'est BNP Paribas. [source↗]

    Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai un pot commun à faire à l'extérieur, un vrai, avec tout plein de bonnes graines pour les oiseaux  he wink2  

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires