• je me demande ce que notre monde, ou plutôt notre société, est en train de devenir, perso je pige pas bien vers quoi  on veut aller

    La volonté individuelle du "tout de suite" est-elle à l'image de la volonté collective de "demain" ? je ne crois pas, et c'est là que le bât blesse (et c'est pas près de guérir).

    Entre "vouloir tout de suite" pour "bénéficier tout de suite" et "organiser pour demain" pour "bénéficier demain", y'a un tout un monde... générationnel ?

    On traverse des foutues crises (la dernière sans précédents) et on arrive quand même à les traverser. Bin oui, les dinosaures eux, i z'ont pas pu gérer : extinction générale :(

    Mais malgré les avancées qui nous permettent de traverser, les français sont toujours insatisfaits, parce qu'abreuvés par les médias qui se chargent de mettre de l'huile sur le feu (camaraaaaaades...). Faut dire que c'est leur poule aux œufs d'or : la critique, la colère et le houspillage constant. Bin oui, y'a que ça qui les fait vivre.

    QUI raisonne aujourd'hui "ok, c'est pas facile aujourd'hui mais demain ça sera mieux" ?? Personne. On entend des "on pense à nos enfants, alors on veut ci ou ça" mais penser aux générations d'après ne se fait pas en pensant à soi, aujourd'hui !

    Regarde "les influenceurs" (je pense aux participations d'hier sur le sujet Eklabugs du mois) : COMMENT peut-on être content, pour ne pas dire fier, de suivre les influenceurs et donc se faire autant influencer ??? C'est totalement aberrant. Parce que "les influenceurs" sont légions mais en plus ils sont rémunérés, en thune, en cadeaux ou autres passe-droits : une emprise de part et d'autre... qui non seulement dérange personne, mais dont on fait la promo ??? 

    On est passé de "Fais gaffe, t'es trop influençable" à "faut suivre les influenceurs, c'est trop bien"  La psychanalyse a de beaux jours devant elle he

    Tout le monde veut plus, toujours plus, perso cette insatisfaction perpétuelle me fatigue. J'ai lu ce matin qu'il y aura un crédit d'impôt pour un abonnement à certains journaux d'informations.  voir par là↗    Et évidemment... c'est pas satisfaisant !
    C'est sûr qu'à force de bénéficier d'aides par-ci et d'aides par-là, pour peu qu'elles soient cumulées astucieusement, on voit pas bien pourquoi faudrait se casser le cul pour avoir ci ou ça !

    Y'a une évidence : les sociétés et leurs gouvernants doivent s'adapter et réagir beaucoup plus vite, plus qu'hier et moins que demain wink2. On a pris beaucoup trop de retard, on est engoncés et coincés dans l'auto-satisfaction archaïque > l'aujourd'hui refuse le changement pour demain.

    Demain ? perso je sais pas ce que sera demain, donc les bien-pensants qui changent d'avis au gré des tendances : rien à foutre. Je vois pas pourquoi je ferais des efforts pour sauver la planète (imagine : les efforts d'un p'tit pois à l'échelle de la planète  )

    je vois pas pourquoi je ferais des efforts pour les générations futures (qui font le strict minimum pour les anciens et veulent même plus cotiser pour les retraites),

    je vois pas pourquoi je ferais des efforts qui seront fusillés par ceux qui n'en font aucun : plus rien à foutre de la bonne conduite et de la pensée collective "tendance" : je fais comme je pense que c'est bien, et basta !

    alors @ ciao,  ♫ Bella ciao, ciao, ciao ♪♪ 
    ...bon, la révolution d'un p'tit pois, si ça fait marrer, c'est déjà ça intello...

     


    6 commentaires
  • Haaaaa les selfies ! se photographier pour pouvoir se contempler sans compter, en passant par les démonstrations de "j'y étais", c'est devenu une auto-satisfaction normale, mais à outrance. Narcisse n'avait que son reflet dans une source (et il en est mort), nous on a les selfies, (et quelques morts aussi).

    Ok ok et bien sûr : c'est rigolo, sympathique, plaisant, et c'est tant mieux. Et mine de rien c'est sacrément bien foutu ! Du coup les applis "selfies et autres beautés" pullulent :
    - des applis pour se colorer (de façon improbable)
    - des applis pour se transformer (merci Frankenstein)
    - des applis pour se copier-coller (n'importe où)
    ...tout plein d'applis pour faire tout et n'importe quoi, à partir de notre  image. Qui évidemment dans ce cas là ne souffre pas du suivi et du traçage puisque la cible, in fine, c'est un nombre de "j'aime"...   

    Mais plouf, un gros pavé dans la mare (de Narcisse) : 38 applications malveillantes sur Android, toutes relatives à "la beauté" ! Faut dire que la beauté c'est très relatif he 
    Pour voir le nettoyage à faire   source↗  (décidément : coucou Narcisse)

    Les vandales ! Faut dire que s'attaquer aux applis beauté, c'est carrément bien trouvé ! Mais c'est un peu moche sarcastic

     


    3 commentaires
  • La mode est aux masques... et aux lavages de masques ! Quand tu lis les "comment laver les masques" houlà : faut avoir du linge à laver à 60° tous les 2 jours ! 

    je résume les notices de lavages :

    "masques barrière" reçus par la mairie :
    60°, cycle minimum de 30 minutes. Pas d'adoucissant [ça tombe bien, j'en n'utilise pas]. Le lavage peut se faire avec des vieux draps pour garantir l'aspect mécanique du lavage. [y'a plus qu'à trouver des vieux draps]. Le séchage complet doit se faire en moins de 2 heures après lavage [si 2h30, faut relaver ?], et ils ne doivent pas sécher à l'air libre [merde, y'a plus qu'à trouver de l'air pas libre... et j'ai pas de sèche-linge]. Il n'est pas recommandé de procéder au nettoyage au four à micro-ondes. ["pas recommandé" : donc faisable ??]

    "masques barrière" Afnor catégorie 1 (en pharmacie) : 
    Après utilisation le masque doit être isolé dans un sac avant d'être lavé (autrement dit faut confiner le masque utilisé ;) Lavage en machine à 60°, cycle de lavage 30 minutes minimum, avec une lessive adaptée. (adaptée à quoi ? aux 60° ? clown)  


    Je suis pas bien sûre que nos machines tournent réellement "30mn à 60°",  si ?  

    Bin dis donc, tout ça fait pas barrière aux lavages en machine !! Ou alors faut laver à la main : lessive qui va bien, eau à 60°, et touiller avec une écumoire pendant 30 mn...

          c'est pas gagné ! 

     

    Edit : je viens de laver tous les masques que j'ai achetés (5 sachets de 2 masques) : à moins d'avoir un petit "filet de lavage" pour chaque masque, la prochaine fois je les lave à la main, je perdrai moins de temps à démêler ce merdier : 

     


    10 commentaires
  • Après réflexions, comparatifs et tris divers depuis un an ( vos sources↗     ça fait quelques mois que j'ai une liseuse Kindle. 

    Pour la prise en main au déballage j'ai pris le temps de passer un peu tout en revue et j'ai été agréablement surprise et satisfaite visuellement :

    mes cool

    - j'ai l'impression d'avoir une vraie page papier sous les yeux : pas de reflets, pas de luminosité, pas de brillance ou autre éblouissement inconfortable, même dans le noir : c'est franchement, très agréablement, surprenant = +1.

    - rien dans les mains ! Perso je pose la liseuse : c'est marrant de lire sans avoir les deux mains occupées. Au début ça fait bizarre mais ça devient vite confortable : de simples appuis/tapes sur l'écran pour changer de page, pour retour Accueil etc. Donc côté manipulation = +1. 

    - bibliothèque... gratuite. Il y a toujours un stock mis à jour de "livres gratuits" : comme c'est proposé j'ai pas de scrupules à y fouiller. (mais j'en télécharge pas 50 d'un coup, 2 ou 3, selon ce qui me plait, je stocke pas pour stocker. Côté biblio = +1.

    mes ouch :

    - où qui sont les numéros de page ??? ça ça m'a déroutée et j'ai pas aimé du tout, la seule indication étant le pourcentage "lu". MAIS... après quelques recherches j'ai compris pourquoi : comme on peut modifier la taille des caractères (par exemple), une page en police taille 10 et une page en police taille 18 n'afficheront pas le même contenu puisque texte condensé ou élargi > la numérotation n'est évidemment pas la même, CQFD.
    Cela dit l'affichage des n° de page semble de + en + affichable, question de mise à jour = un -1 qui s'annule.

    - les couvertures des bouquins téléchargés sont, sur l'écran de la liseuse, en noir et blanc : je trouve que ça manque de vie. Mais bon, comme sur les sites on télécharge les livres affichés "en couleur à l'écran" disons que ça compense. N'oublions pas que la liseuse est une bibliothèque... de 0 et de 1 he  Tout de même un -1


    Tout ça fait que c'est "une autre façon de lire". Évidemment + confortable pour les déplacements : un tout petit objet pas lourd qui peut contenir 3000 bouquins... c'est indéniablement pratique !

    Mon bilan : j'alterne les livres papier et la liseuse, comme ça je profite des deux. Mais un livre papier garde ma préférence : le papier et l'encre ont plus d'histoire (à commencer par sa fabrication et le vécu du bouquin lui-même, acheté ici ou là, à telle ou telle occasion), pour moi le livre papier est un objet à part entière, un livre numérique n'est pas "un livre" : c'est une lecture.

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique