• Participatif

     

     

  • Publication programmée pour     

    Sujet session #64 : La solitude  (voir par là) 

     

    À la découverte du sujet, la 1ère pensée qui m'est venue c'est : "ho non, pas ça, pfououou... 

    Puis j'ai pensé à  "♫ la solitude ♪♪ ça n'existe pas ♪♫♪♪"   (Gilbert, si tu nous vois...)

    Sauf que ça existe la solitude : suffit de voir le bonhomme tout seul sur son monde...

    Mais quoi c'est donc que "la solitude" ? Un état ou un sentiment ? Les deux mon Capitaine ! (Faut dire qu'à l'armée t'es pas vraiment seul, sauf si t'es au trou)

    Les définitions que j'ai lues se rejoignent sur :
    Situation d'une personne qui est seule, temporairement ou durablement
    ça ne signifie donc, EN RIEN, que la solitude est forcément triste ou pénible, comme ça ressort systématiquement ! (perso j'ai encore jamais vu un Caliméro  croisé avec un Zébulon  )

     

    Quelques jours plus tard...  Edit :

    j'avais écrit une trentaine de lignes de pensées sérieuses mais à la re-lecture ça m'a gavée, j'avais pas envie de ça...  alors j'ai regardé l'image associée au sujet :


    > En tant qu'affiche de film, ça me séduit pas frown Couleurs dégradé de kaki, le nuage bien gris au-dessus de la tête, l'éclaircie en bas (qui va se faire avaler par le nuage), mais aussi la position du môssieu : j'ai l'impression qu'il va se tirer une balle ! 
    Bin oui : quand t'es heureux de regarder l'océan, t'es naturellement + avachi que ça, parce que t'es content > t'es + vautré parce que "à l'aise", d'autant que y'a personne d'autre sur ce banc et que t'as la place !  non ?  


    > En tant que panneau Giraudy [annonce ou publicité] moi je dis que ça sent clairement "l'appel aux dons"... Mais si c'est une pub pour l'entreprise qui a fait le banc, à savoir une affiche/pub pour du mobilier extérieur qui résiste à l'air marin, et où tu peux rester assis tout seul dessus pendant des plombes... je me demande si le gars n'a pas, finalement, un peu mal aux fesses et doute sérieusement de l'argument commercial... wink2 


    > En tant que couverture de bouquin, ça me séduit davantage, c'est curieux hein ? Surtout si j'enlève le titre "la solitude" parce que je me demande bien ce que le môssieu i fait tout seul sur son banc et à quoi il pense ?!

    position un peu tendue bien qu'épaules basses : il réfléchit ? à quoi ?  À ce foutu nuage gris qui vient obscurcir l'horizon ? son horizon ?  oui parce qu'en fait le gars il a un appareil photo dans les mains mais il ne pourra pas prendre en photo la superbe mouette parce qu'elle s'est barrée en hurlant quand elle a vu le nuage, du coup le gars il est dé-pi-té !

    Ou alors il se demande... "qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire à manger ce soir ?" Et là gros gros suspense parce qu'on ne sait pas... combien y'a de personnes à table ! intello  Si ça se trouve... il est tout seul ? 


    Finalement p'têt que ça dépend comment on la regarde "la solitude" ?

     

    Ont publié :  

    louna.déelle : la solitude. eklabugs #64↗

    Nyeh : EklaBugs #64 - Solitude↗

    Eyael_ : Projet Eklabugs : Conversation avec Moi-Même

    Mimicat :  Eklabugs #64 : Solitude quand tu nous tiens


    4 commentaires
  • Publication programmée pour     

    Sujet session #63 : Les péchés capitaux  (voir par là) 

     

    Les péchés capitaux : c'est les arbres fruitiers parisiens ?  

     

     

    Plus sérieusement, ils sont -ou seraient- au nombre de 7 :

    Colère.
    Avarice.
    Envie.
    Orgueil.
    Gourmandise.
    Paresse.
    Luxure.

    ça calme hein ?  Mais c'est comme tout, c'est une question de dosage...

    Colère : bon, évidemment que je me mets en colère et même que parfois ça vaut mieux parce qu'extérioriser ça évite le gonflement avant l'éclatement brutal...

    Avarice : Ha, là, j'suis pas avare pour deux sous ! ni pour trois ! Mais... un sou est un sou, et on déconne pas avec les sous !  

    Envie : j'imagine que c'est pas l'envie de faire pipi ? Jalouser alors ? sans moi. Enfin si, ça m'arrive d'être envieuse, mais c'est très ponctuel (et en général pour des conneries).

    Orgueil : je ne suis pas, en tout cas je ne me vois pas "orgueilleuse" et j'aime pas me la péter. MAIS... mon assurance, ma ténacité (pour être comprise ou pour défendre un truc auquel je crois) + mon goût de la discussion, peuvent peut-être passer pour de l'orgueil ?

    Gourmandise : de ce que j'aime à la rigueur mais sans plus, je mange pour vivre et pas l'inverse, je ne craque plus sur n'importe quoi à haute dose.

    Paresse : nan je suis pas paresseuse, quand y'a un truc à faire, je le fais. Mais... pour certains trucs, quand c'est pas "important", j'suis un peu plus feignasse...   

    Luxure : si c'est se vautrer dans du Dior, du Vuitton ou exposer sa Rolex entre deux crocodiles : c'est carrément sans moi !  (ha c'est pas ça la luxure ? tant pis

    Et hop : introspection rapide des 7, ça c'est fait !  Donc mumuse : 

    si je prends les initiales des 7 = CAEOGPL pour faire le mot le plus long :
    on peut faire le mot GALOPE 
    ou le mot CAGOLE 
    Cherchez l'intrus  clown 

     

    Ont publié :  

    Eyael_ : Projet Eklabugs : Les sept nectars du Diable↗

     Nyeh : EklaBugs #63 - Seven Deadly Sins↗

     


    14 commentaires
  • Publication programmée pour     

    Sujet de la session #62 : Les mots bannis  (voir par là↗) 


    je cite la règle du jeu de ce mois ci : "un article avec des mots tabous (que vous aurez déterminés comme tels) en ayant recours à des périphrases, analogies, allégories ou encore des mots dérivés (non tabous) et ce sera au lecteur de deviner."

    une devinette ? c'est sympa ça.
    des qui vont chercher à deviner ?  là j'ai un peu un doute he

    Bon... l'inspiration pour suivre la règle du jeu s'est bien planquée et je l'ai pas trouvée, je l'ai attendue attendue elle n'est jamais venue ♪♫ zaï zaï zaï zaï ♫♪♪ 


    Je trouve que des mots bannis y'en a de plus en plus, et c'est de pire en pire... pour des raisons sociales, humaines, politiques, écologiques, historiques, etc. etc. y'a tout un tas de mots qu'il ne faut plus prononcer si on veut pas se faire insulter :(

    TOUT est prétexte à dénonciation, à incrimination, à accusation : un simple "mot" et ça s'embrase, peu importe la phrase qui contient le mot. On se fout du contexte, on se fout de la pensée et du raisonnement : ce qui compte c'est le mot, celui qui va faire les grands titres et les grands buzz. de merde médiatique. 

    Les médias et les réseaux sociaux sont les rois du langage compressé et nous imposent des raccourcis : comme détonateur y'a pas mieux !
    À force de nous gaver de dynamite express, évidemment ça explose illico, pour le grand bonheur des médias et des réseaux... qui s'auto-alimentent...
    Parce que ce qui compte [pour eux] c'est l'audimat, le nombre de followers et autres partages de schtroumpf (volontairement sans majuscule, par respect pour M'sieur Peyo).

    Du coup, faute de faire deviner, il m'est plus simple d'utiliser une image de ces mots qu'on ne peut plus utiliser librement, plutôt bien regroupés ici :

    >>> Voir l'image 


     (source image↗)


      

     

    Les participants ont publié :  

    Eyael_ :   Projet Eklabugs : Sang sur

     


    10 commentaires
  • Message personnel : 

    Bon Anniversaire Astérix !!! 

     

    je sais pas si tu préfères un gâteau ou un sanglier :

    tu choisis et tu profites :)

    Et bien sûr... cervoise tiède

    Bien le bon jour !

     

    PS : non non j'suis pas devin, j'ai "juste" eu une excellente source↗  yes cool

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique