• Livres lus

    Là mes livres lus, ici ton avis ou tes questions sur tel ou tel bouquin :

    la rubrique "Livres lus" sert à ça : échanges de "j'ai adoré" ou "c'est nul" (je parle des livres, pas des articles ;-)

    Je ne dévoile RIEN et ne donne AUCUN détail, que ce soit sur l'intrigue ou sur les personnages, ce n'est que mon avis : merci d'en faire autant si tu commentes.

    Et si quelqu'un cherche un livre à lire ou à offrir, ça peut p'têt aider à choisir ? 

    Bonne lecture !

    Option au choix : voir la liste récap des titres/bouquins lus

     

  • (clic)
       

    Michel Bussi, Pocket, 299 pages

    "Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

    Bienvenue au pays de Caux, terres de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…"

    Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu’à la dernière page…
    Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu’à la dernière ligne.


    Je vais faire simple : 4 nouvelles... c'est trop court parce que c'est trop bien !
    Bussi toujours aussi respectueusement précis dans les lieux, je suis entrée dans ces histoires et légendes (un peu sombres mais pas glauques) facilement et même avec bonheur : c'est aussi court que prenant, aussi prenant qu'efficace, et aussi efficaces que le sont les dernières lignes ! Ça faisait longtemps que j'avais pas lu de nouvelles aussi... nouvelles :)    

    En tout cas moi, je devrais m'en souvenir :    

     


    4 commentaires
  • (clic)
       

    Gilles Legardinier, Flammarion, 419 pages

    "Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de l'existence et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre.
    Trois façons d'aimer. Aucune ne semble conduire au bonheur. Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Accrochées à leurs espoirs face aux tempêtes que leur réserve le destin, avec l'énergie et l'imagination propres à celles qui veulent s'en sortir, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts...."


    J'ai eu un peu de mal au début, je me disais que ça allait être long et que un peu bof. Mais c'est du Legardinier : à un moment il m'a accrochée, tant sur le fond que sur la forme :)  Résultat, j'ai trouvé le bouquin bien mieux que ce qu'en dit le résumé ! Trois (voire plus finalement) tranches de vies, des pensées respectives, de l'humour sympa, du raisonnablement théâtral ?  Par contre j'aurais pas mis cette image sur la couverture, à part y voir, dans la forme, l'humour de l'auteur, je trouve que ça piège le titre (hi).  

    Une fois, parfois, qui donne le sourire :   

     


    4 commentaires
  • (clic)
       

    M.C. Beaton, Albin Michel, 285 pages

    "Pour toutes ses clientes, Mr John est un magicien : un coiffeur aux doigts d'or qu'elles adorent ! Mais, peu après avoir confirmé ses talents auprès d'Agatha Raisin qui voit poindre ses premiers cheveux blancs, Mr John meurt dans son salon, victime d'un empoisonnement, sous les yeux de la détective. Voici Agatha embringuée dans une drôle d'enquête. Qui en effet pouvait en vouloir à Mr John, adulé par ses nombreuses clientes qui lui confiaient leurs plus troubles secrets ?"

     

    Nouvelle enquête aventureuse pour Agatha, enquête originale dans le monde de la coiffure, mais peut-être un chouïa décoiffée ;) Toujours aussi facile à lire, continuité des vies dans la communauté de Carsely et (perso) une Agatha que je trouve attachante, ses coups de gueule, ses coups de mous, ses coups décisifs : j'aime bien :)   

    Des salons où la coiffure ne fait pas tout...    


    2 commentaires
  • (clic)
       

    Anna Gavalda, J'ai Lu, 574 pages

    "Et puis, qu'est-ce que ça veut dire, différents ? C'est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes...
    Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences..."
    Camille dessine. Dessinait plutôt, maintenant elle fait des ménages, la nuit. Philibert, aristo pur jus, héberge Franck, cuisinier de son état, dont l'existence tourne autour des filles, de la moto et de Paulette, sa grand-mère. Paulette vit seule, tombe beaucoup et cache ses bleus, paniquée à l'idée de mourir loin de son jardin.
    Ces quatre là n'auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant, le destin va se charger de les bousculer un peu. Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever."

     

    Fouyouyouille ! Il m a été dit "c'est un peu dur au début mais ça s'arrange" ha oui, je confirme ! Le début est bien noir et bien pesant de situations dont on n'a pas envie :(   Mais au fil des pages on devine que ça va changer, et que du coup, ça va tout changer ! Bien qu'ils paraissent un peu exagérés au début (l'impression que le trait est forcé), les personnages sont super attachants, perso j'ai facilement intégré leurs mondes respectifs, leurs nécessités, la réalité de leurs quotidiens, comme si j'avais déjà croisé chacun quelque part.
    Donc des rencontres aussi inattendues que touchantes, forcément mémorables,

    d'un chemin pas simple mais simplement possible, ensemble :   

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique