•  

    (clic)
       

    Alan Glynn, F. Loisirs 2002, 447 pages

    "La vie d'Eddie, morne mais paisible, change radicalement du jour où il découvre une nouvelle drogue qui décuple les capacités intellectuelles. Autrement dit du "viagra pour le cerveau"... Nouvellement transformé en génie, Eddie fait une carrière fulgurante, mais ces petits comprimés miraculeux ont des effets secondaires très dangereux..."

    S'apercevoir d'un seul coup qu'on est capable de tout comprendre, ultra raidement et sans exception, ça doit être une perception sinon déroutante, sacrément enivrante !  et tant pis pour le pourquoi du comment : le savoir tout puissant vaut évidement la prise de risques. ou pas.
    J'ai aimé le début, j'ai moins aimé le milieu [pour info dans le monde de la bourse et des affaires/entreprises] que je trouve trop long, ou trop lent, donc ça parait long ? et la fin : soit j'ai rien compris, soit elle est vraiment...  excellente  cool

    champs pas si ténébreux ?  

     


    2 commentaires
  •  

    (clic)
       

    Gilles Legardinier, J'ai lu, 560 pages

    "Karen Holt est agent d’un service de renseignement très particulier.
    Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus trop où il en est.
    Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu.
    Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a pas d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger.
    Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser.
    Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner.
    Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire…"

    Un Legardinier pas comme d'habitude voir les déjà lus↗ puisque là il s'agit d'une enquête historico-scientifique, au fil du temps plus ou moins passé... Ça m'a fait penser à un mix de  Indiana Jones -action et humour- et Da Vinci Code -énigmes et réflexions- ;) C'est plutôt sympa à lire, une aventure originale, curiosité des vestiges et des révélations, pensées sur l'existence... Le duo est efficace, aussi improbable que drôle et touchant, ça se lit bien et c'est sans chichis : une alchimie qui fonctionne !

    Un premier miracle


    (@ Astérix : c'est mieux le lien avé les petits pois ?) 

     


    8 commentaires
  •  

    (clic)
       

    Michel Bussi, Pocket, 543 pages

    "Rien n'est plus éphémère que la mémoire d'un enfant.
    Quand Malone, du haut ses trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire le croit.
    Il est le seul... Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l'aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s'effacent. Ils ne tiennent plus qu'à un fil. Le compte à rebours a commencé. Qui est vraiment Malone ?"

    Alors... j'ai failli pas le lire ! J'ai pas du tout aimé le début, ça me mettait mal à l'aise, je sais pas, une ambiance un peu bof. J'ai continué un peu et après 100 pages ça allait un peu mieux.

    Finalement j'ai quand même pas aimé. Si le côté recherche policière est concret, le point de vue de Malone est un point d'interrogation et j'arrivais pas à le suivre. Peut-être que je ne voulais pas rentrer dans son histoire ? possible. Les rouages se démêlent petit à petit d'un déroulé prévu... et plutôt bien pensé ?

    j'ai trop pas aimé pour apprécier :    

     


    5 commentaires
  •  

    (clic)
       

    Harlan Coben, Pocket, 403 pages

    "Dans un bar d'une banlieue huppée du New Jersey, Adam Price, un avocat sans histoire, est abordé par un inconnu qui lui souffle que Corinne, sa femme depuis dix-huit ans, lui a menti sur sa grossesse. Cette révélation contient des détails suffisamment précis pour instiller le doute comme un poison dans la vie d'Adam. Sa tranquillité, son bonheur et son sentiment de sécurité se dissolvent soudainement dans l'air printanier. Partagé entre inquiétude et sentiment de trahison, Adam décide de découvrir la vérité. Mais jusqu'où peut-on aller lorsqu'on a été trahi par les siens ?"

    mine de rien c'est mon 20e Coben (1)  Et c'est plutôt une bonne surprise ! Je suis très vite rentrée dans l'histoire, m'imaginant assez bien l'action, immédiate et au long cours, surprenante et déroutante. On s'enfonce petit à petit dans le labyrinthe de ce qui était "prévu" et de ce qui s'est passé... pour les uns et pour les autres, aux suites emmêlées jusqu'à la fin.
    C'est pas glauque et le rythme est assez rapide, d'histoires et de sentiments qui se mélangent sans en avoir l'air. 

    Pour moi une intimidation merdique mais un bon Coben :

       

     

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique