• (clic)
      

    Jussi Adler-Olsen, Albin Michel, 646 pages

    "Si William Stark n’avait pas été intrigué par un SMS envoyé du Cameroun, René Ericksen, son boss au Bureau d’Aide au Développement, n’aurait pas été obligé de se débarrasser de lui. Si Marco, un jeune voleur gitan n’avait pas trouvé refuge là où le cadavre putréfié de Stark végète depuis trois ans, son oncle, chef d’un réseau mafieux, n’aurait pas lancé ses hommes à ses trousses à travers tout Copenhague pour l’empêcher de révéler à la police l’existence de ce corps qu’il a enterré de ses propres mains...

    Pour stopper cet engrenage de la violence, l’inspecteur Carl Mørck et l’équipe du Département V doivent retrouver Marco. Et remonter la piste d’une affaire dont les ramifications politiques et financières pourraient bien faire vaciller l’intégrité politique du Danemark."


    et aussi en 4e de couverture "Grand prix policier des lectrices de Elle, Prix Polar des lecteurs du Livre de Poche, le danois Jussi Adler-Olsen est désormais une figure incontournable du thriller scandinave." 

    Alors... c'est plutôt bien, pas trop hémoglobineux, mais j'ai trouvé ça drôlement long, voire un peu répétitif (je dis pas en quoi pour rien dévoiler)  du coup j'avais hâte d'en finir ! Un bon polar, un chouia compliqué, mais un inspecteur attachant, des situations où s’emmêlent dangereusement les intérêts des uns et des autres, quitte à tromper tout le monde...

    Plus qu'un "effet papillon" un engrenage aux roulements grinçants...

          


    5 commentaires
  •       tristounette la coccinelle

                   

                                          (clic)

    ..... Gai-Luron, La coccinelle, Pilote, les Dingodssiers, la Rubrique-à-brac,
    Fluide Glacial, l'Echo des Savanes .....

    (Dingodossiers)

     


    3 commentaires
  •  "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire"

    (clic)
      

    Jonas Jonasson, Pocket, 507 pages

    "Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l'adjoint au maire et de la presse locale ?
    Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée -presque par inadvertance- à un membre de gang. S'engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses sur-diplômé et une éléphante prénommée Sonja..."


    C'est le résumé qui m'a attirée parce que je sais pas pourquoi, j'aime pas la couverture. Après un analphabète, un vieux... plutôt en forme ! J'ai eu du mal à le suivre et j'ai mis un peu de temps à accrocher à tout ce qui se passait, sûrement parce que je focalisais sur le mot "anniversaire", qui n'est qu'un déclencheur et pas le sujet. Finalement l'aventure de toute une vie, inattendue, surprenante, drôle et touchante, ça m'a beaucoup fait penser à Forest Gump.  (si tu connais pas c'est par là)

    Pas d'anniversaire... et pour cause !

           Lu : Lvqnvpfsa


    12 commentaires
  • (clic)
      

    Arnaud Le Guilcher, Pocket, 316 pages

    "Quinze ans après En moins bien,

    Emma revient... avec le fiston !"


    D'abord et pour mémoire, le début : En moins bien.  et donc : Pas mieux  he

    Des retrouvailles surprenantes, un langage toujours aussi cru, drôle, et tout à la fois châtié, ça a un p'tit côté San Antonio, des rencontres loufoques et des aventures du quotidien toujours aussi... inattendues !
    Les personnages deviennent attachants, et du coup j'ai été contente de lire leur histoire, histoire à laquelle se mêle une espèce de réalité... c'est bien foutu. (mais j'ai quand même des doutes sur le chien !!)

    Pas mieux... parce que ça peut pas être mieux ?

          


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique