• (clic)
       

    M.C. Beaton, Albin Michel, 286 pages

    "God damned ! Voilà que James Lacey, le charmant voisin d'Agatha Raisin, a disparu ! Renonçant à lui passer la bague au doigt, comme il le lui avait promis.
    C'est mal connaître Agatha. Délaissant son village des Cotswolds pour Chypre, où James et elle avaient prévu de célébrer leur lune de miel, elle part sur les traces de l'élu de son cœur, bien décidée à lui remettre la main dessus ! Mais à peine l'a-t-elle retrouvé, pas le temps de s'expliquer : une touriste britannique est tuée sous leurs yeux. Fidèle à sa réputation, Agatha se lance dans l'enquête, quitte à laisser filer James, las de ses excentricités..."


    6e aventure d'Agatha Raisin, cette fois à Chypre, bien loin des Cotswolds.  Elle est toujours aussi attachante, même quand elle fait ce qu'elle ne devrait pas faire mais qu'elle le fait quand même ! Autres lieux (j'suis pas passionnée par Chypre ni par la Turquie) mais ma foi, c'est dans le même esprit que depuis le premier bouquin : Agatha et sa façon de faire, aussi tenace que brutale, spontanée et drôle, mais qui peut être très touchante. Et James ? Le bourru de service : il va quand même pas laisser tomber Agatha !?  

    Lecture très vacances, et sans risques :

     


    votre commentaire
  • (clic)
       

    Michel Bussi, Pocket, 543 pages

    "À Yport, parti courir sur la plus haute falaise d'Europe, Jamal a d'abord remarqué l'écharpe, rouge, accrochée à une clôture. Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Jamal lui tend l'écharpe comme on tend une bouée.
    Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît le corps inerte de l'inconnue. À son cou, l'écharpe rouge.
    Tout le monde pense qu'il l'a poussée. Il voulait simplement la sauver.
    C'est la version de Jamal. Le croyez-vous ?"


    Pour un romain curieux, c'est un roman curieux ! Comment en parler sans rien dévoiler, sans laisser apparaitre de ce qui pourrait passer pour un indice ? D'autant qu'on sait la fin trèèèès rapidement !  Ha ? et donc ? Et donc c'est toute une mécanique... avec des rouages... pas complexes, mais finalement top inattendus !
    J'ai pas aimé "la lecture" à cause de la structure/récit du bouquin (lol : lis le bouquin, tu comprendras mieux ;)  Et pourtant j'ai continué parce que comme je savais déjà la fin (re-lol : lis le bouquin, tu comprendras mieux ;)  je voulais savoir pourquoi et comment. Donc j'ai su. Ouais, bof. MAIS... le sieur Bussi [l'auteur] l'a joué fine... et à ce moment là, et seulement à ce moment là, je me suis dit "ho la vache !" 
    T'as rien compris ? j'avais prévenu : pas facile d'en parler sans rien dévoiler he

    Faut le lire pour N'oublier jamais, du coup bien ou pas bien :

     


    2 commentaires
  •  

    (clic)
       

    Ava McCarthy, FL 2010, 514 pages

    "Harry Martinez a toujours aimé le risque. C’est ainsi que d’adolescente tourmentée qui passait ses nuits à explorer le cyberespace, elle est devenue experte du piratage informatique. Ses frissons virtuels ne deviennent cependant que trop réels quand un inconnu l’agresse brutalement en mentionnant l’opération Sorohan. Pour Harry, ces mots ont une résonance terrible: il s’agit d’une allusion au scandale financier qui a conduit son père en prison six ans plus tôt.
    Confrontée à des menaces de plus en plus effrayantes, Harry va tenter d’identifier ses alliés et ses adversaires. Car l’ennemi est d’autant plus redoutable qu’il peut prendre n’importe quel visage…"


    Haaaaa, voilà un style de bouquin que j'ai grand plaisir à lire ! C'est pas compliqué (l'auteur a simplifié), ça m'a embarquée tout de suite : piratage informatique, menaces, poker et magouilles financières... le tout écrit avec des mots simples à comprendre, ce qui en fait une aventure qui va crescendo.

    C'est vrai que...


    ... parce que le doute évident, tout bien mélangé aux découvertes, aux suspicions de Harry et à ce qui se passe, ma foi, j'ai oublié ce à quoi j'avais pensé au départ ! Tout ça pour dire que c'est bien sympa, rythmé, pas prise de tête et j'ai suivi avec plaisir la partie engagée, comme si j'avais vu un film.

    Plus sérieusement, certes pas le bouquin du siècle mais pour moi une lecture qui tape dans le mille quant au plaisir de lire :

                   

     


    4 commentaires
  •  

    (clic)
       

    M.C. Beaton, Albin Michel, 284 pages

    Agatha Raisin enquête, 5e bouquin :

    "Incroyable mais vrai : James Lacey, le célibataire le plus convoité des Cotswolds, a cédé au charme de sa voisine, la pétillante quinqua Agatha Raisin !
    Hélas, le conte de fées est de courte durée : au moment où les tourtereaux s'apprêtent à dire « oui », Jimmy, l'ex-mari d'Agatha, surgit en pleine cérémonie... Furieux de découvrir que sa future femme est déjà unie à un autre, James abandonne Agatha, désespérée, au pied de l'autel.
    Le lendemain, Jimmy est retrouvé mort au fond d'un fossé. Suspect n°1, le couple Agatha-James se reforme le temps d'une enquête pour laver leur réputation et faire la lumière sur cette affaire."


    Y'a un truc qui m'énerve : sont bien trop courts ces/ses bouquins !! c'est plein de bonne humeur, c'est vraiment sympa à lire, ça commence dès les couvertures de ses livres qui sont souriantes : perso je trouve que ça fait du bien yes 

    L'ambiance anglaise est toujours là, aussi feutrée qu'efficace, et Agatha se trouve confrontée à une réalité qu'elle n'imaginait pas, autant dire que c'est le souk !  Parce qu'un "oui je le veux" qui se transforme en "non c'est pas possible" n'est pas du tout du goût d'Agatha, mais alors pas du tout ! Les sentiments vont se suivre, se croiser et se percuter pour pouvoir éclairer tout ça, mais la lumière vacille dans le petit village...   

    Le pire c'est que... c'est que du meilleur  

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
/* suppression barre cookies en bas d'écran */ .banner_banner--3pjXd { display: none; }