• (clic)


    (clic)

          

    Eiji Yoshikawa, Éditions J'ai Lu

    Tome 1: 475 pages, Tome 2: 474 pages

    "A vingt ans, Musashi n'aime que se battre et vaincre, le sabre à la main. Il serait devenu mercenaire, bandit peut-être, s'il n'avait rencontré un moine...
    Le sabre, désormais, sera serviteur du Bien, et la vie de Musashi, d'aventure en aventure, deviendra conquête de sagesse et d'amour, éclairée par le sourire de la tendre Otsu, l'amante fidèle..."

    "Personnage historique du XVIIe siècle devenu héros légendaire, Myiamoto Musashi a inspiré ce fabuleux roman -histoire de cape et d'épée en même temps que témoignage- qui est l'Autant en emporte le vent du Japon."


    je me souvenais que j'avais adoré, et relu 30 ans plus tard (!) j'ai adoré tout autant ! Outre le côté historique (même si romancé) l'écriture est narrative d'une Aventure avec un grand A : des personnages touchants, l'évolution de leur parcours et de leurs pensées, les difficultés du "devenir samouraï" et de trouver la Voie du sabre, avec l'Honneur Japonais -de l'époque- par-dessus tout, et les femmes qui ont un rôle finalement primordial (?) c'est le temps de plusieurs vies qui se croisent...
    Le récit est captivant, Musachi, Matahachi et leurs entourages sont attachants, tant dans leurs volontés que dans leurs espoirs et dans leurs abandons respectifs. Une épopée sacrément humaine ! Beaucoup de noms japonais (dans le tome 1) faut un peu s'accrocher. Mais des Familles aux Écoles en passant par les Samouraïs eux-mêmes, chacun rivalise, perpétue, combat pour défendre (ou pour imposer) son Honneur... et c'est très efficace !
    (ça l'est d'autant plus que l'auteur n'utilise que peu d'hémoglobine et ne s'attarde pas trop sur des combats sans fin : bravo Monsieur Yoshikawa :)  

    Pierre et sabre qui se font face, dans un Japon médiéval : 


    NdP : j'avais aussi lu la suite "La parfaite lumière" mais de mémoire ça m'avait paru moins sympa et un peu longuet, faudra que je la relise.

     


    4 commentaires
  • [Newsletter : oups, j'ai mélangé les mots fléchés n° 4 et n° 5, sorry !] 

    un peu de détente au fil des mots-fléchés : des définitions/solutions rigolotes ou inattendues :)) 
    Pour voir les réponses tu mets le curseur de la souris, sans cliquer, sur le nombre de lettres, en vert et entre parenthèses : tu verras la réponse apparaitre.

    - Sur, c'est sûr :  _ _ _ _ _ _ _  (7 lettres)

    - Point imaginaire :  _ _ _ _  (4 lettres)

    - De quoi confondre :  _ _ _ _ _ _  (6 lettres)

    - Cycle court :  _ _ _ _  (4 lettres)

    - Beau avant l'été :  _ _ _  (3 lettres)

    - Col de fillette :  _ _ _ _ _ _  (6 lettres)

    - Un accent de vérité :  _ _ _ _  (4 lettres)

    - Grand nom de la résistance :  _ _ _  (3 lettres)

    - Ne vous dit rien :  _ _ _ _  (4 lettres)

    - Problème de physique :   _ _ _ _ _ _ _ _ _  (9 lettres)

    - Bande de routiers :  _ _  (2 lettres)

    - N'apprécie guère le calcul :  _ _ _ _  (4 lettres)

    - Attend le déclic :  _ _ _ _  (4 lettres)

    - Petite pièce de théâtre :  _ _ _ _  (4 lettres)

    - Font les poches aux aumônières :  _ _ _ _ _ _  (6 lettres)

    - On l'expose au salon :   _ _ _ _  (4 lettres)

    - Donne des oreillons :   _ _ _ _ _ _ _   (7 lettres)

    - Il a trouvé sa voie !   _ _ _ _ _ _ _ _   (8 lettres)

    - Appartient au passé  _ _   (2 lettres)

    - Contrôle de bagage    _ _ _ _   (4 lettres)

     

    >>> voir Mots fléchés :  1234     


    3 commentaires
  • Cinéaste d'un cinéma... qui était le sien, celui de toute sa vie ?

    (source↗)

     


    1 commentaire
  • Ça faisait un moment que je cherchais "qui était quoi", j'avais trouvé, puis j'ai oublié, j'ai refait des photos, j'ai re-recherché et cette fois je publie

    de très jolies floraisons :   

        Coquelourde des jardins  (3 photos)
    Venue toute seule de je sais pas où, elle grossit chaque année, la couleur des fleurs qui tranche sur le vert environnant est superbe, très belle plante ! 

     

       Jacinthe des bois (16 photos)
    on nous l'a donnée parce qu'elle prenait trop place, j'ai repiqué en me disant "on verra bien si elle repart". Et bin non seulement elle est repartie mais elle grossit chaque année. Ça dure pas hyper longtemps mais c'est des bien jolies clochettes !  

     

      Myosotis (9 photos)

    Alors lui... ça fait quelques années qu'il s'étoffe au fil des ans : c'est magnifique ! Je sais pas d'où il vient, des années + ou - là, c'est très gracile mais... qu'est-ce que c'est joli !!  

     


    4 commentaires