• Fallait que je prenne le temps, c'est enfin fait !
    Quelques mises à jour de quelques photos : 

    Météo 2016↗   il était temps he  (13 photos)

    Météo 2017↗ (4 photos)

    les Minettes↗ (14 photos)

    un Coquelicot↗ qui s'impose dans les bambous (4 photos)

    des Alstromères  jusqu'en novembre (8 photos)

    Rosiers↗ un peu de jaune et du rouge d'automne (3 photos)

    L'herbe de la Pampa↗  in ze wind (13 photos)

    j'en ai profité pour refaire la page >Dans le Jardin< avec une présentation que je trouve plus sympa et qui change un peu :
    merci Mike GMZ↗  yes cool

    et bon week-end

     


    46 commentaires
  • Et hop : voilà de quoi agrémenter l'hiver, tout en sourires !  

    Tu veux un thé ?  ou un café ? une p'tite soupe ? un chocolat chaud ?

    > Trop mimi ! <   (clic)

     


    12 commentaires
  •  

    (clic)
       

    Bernard Lenteric, Le livre de Poche, 347 pages

    "Face à face, deux hommes. Tout les oppose.
    L'un, Benedict Sarkissian : machine à jouer d'une fascinante efficacité. L'autre, Alex Van Heeren, banquier : membre de l'aristocratie financière depuis des générations.
    C'est le commencement d'un duel qui va durer des mois. Sans répit. Une singulière partie de poker : elle se jouera avec et sans cartes. Deux volontés s'affrontent dans un combat dont l'enjeu secret est une femme : Jamaïca. Le vaincu sera plus que brisé : il sera détruit, pulvérisé, broyé."

    J'ai relu ce bouquin -paru en 1980- parce que je suis en train de... relire mes bouquinshe  Je me souviens que j'avais bien aimé et j'ai bien aimé tout pareil !
    Un début un peu violent (dans ces cas là je passe quelques paragraphes) puis commence une partie de poker, des donnes et des enjeux qui s'affrontent, avec le seul et unique but de gagner, définitivement. Un jeu qui va s'avérer dangereux : quand la volonté affronte l'ego, c'est aussi la personnalité qui est mise en jeu... Une ambiance lourde et fascinante à la fois, un récit implacable, un peu cru et plutôt noir (en gros tu rigoles pas) mais un suspense qui monte et qui t'embarque... jusqu'à la dernière carte. 

    La gagne : si tu l'as c'est que l'adversaire ne l'a pas. Et réciproquement.

            

     


    7 commentaires
  •         ah oui : j'ai ri ! (lewis)

    après Santa Claus et Halloween, les US nous ont envoyé ze Black Friday "vendredi noir" in french.

    ♪♪ Jingle "on se culture" ♫♪  "Black Friday désigne le lendemain du repas de Thanksgiving, un grand jour de soldes pour lancer la saison des achats aux États-Unis.
    Il a été utilisé pour la première fois dans les années 1960 pour désigner l'achalandage piétonnier et automobile lors du début des emplettes de Noël. Quelques années plus tard, les commerçants utilisèrent le terme afin de désigner la « sortie du rouge » de leurs comptes pour « retourner dans le noir » : on relate qu'à une époque où la comptabilité était tenue à la main, les comptes étaient écrits en rouge, car déficitaires, toute l’année jusqu’à ce fameux vendredi. Les achats du lendemain de Thanksgiving permettaient de sortir « du rouge », faisant passer les comptes en positif, ce qui permettait de les écrire à l'encre noire, d'où le terme de vendredi noir" (WikiP↗)

    Sauf que ÉVIDEMMENT... un seul jour... c'est pas assez ! Alors on passe du "Black Friday" à la "Black Week" (blac couic) qui commence... lundi bien sûr ! tu le crois ça ? Une semaine pour faire cramer la CB : côté prix on commence avec du gris très clair et ça va aller crescendo jusqu'à "l'apothéose" (faites gaffe aux pacemakers) du vendredi noir noir  he   (source↗)

    Et tu sais quoi ? la Black Week se terminera avec... le Cyber Monday    pour ceux qui auraient loupé le côté high-tech  de la vente ;)

     


    17 commentaires