• Bonjour bonjour,

    comme quoi faut être vigilant et pas installer n'importe quelle extension sur son navigateur :

    une centaine d'extensions malveillantes vient d'être supprimée de Chrome. Plus de cent, c'est beaucoup quand même !

    Des extensions pour des fonctions utiles (évidemment, parce que si c'est pas utile personne les installe !) par exemple pour convertir des .pdf, pour améliorer les recherches internet, etc. MAIS qui cachaient un spyware = logiciel espion, qui une fois installé n'a plus qu'à faire son boulot...

    Il est proposé, à ceux qui utilisent Chrome, de nettoyer le navigateur des récentes installations d'extensions. "récentes" : c'est à dire ?  Si c'était moi (parce que je navigue pas avec Chrome)  je crois que je désinstallerais Chrome, gros nettoyage de l'ordi, et ré-install de Chrome.  

    Apparemment un seul et même hébergeur de ces extensions, mais bon...

    Pour en savoir un peu plus   c'est par ici↗   

    Et pour en savoir encore plus   c'est par là↗ 

    Halala, les joies de l'informatique... c'est pas toujours top nickel !  beurk 

     


    4 commentaires

  • (clic)

          

    Michel Bussi, 586 pages, Pocket

    "À bientôt 16 ans, Colin est un orphelin auquel il manque des pans entiers de son histoire. En retournant sur Mornesey, l'île qui l'a vu naître, l'adolescent compte bien combler cette mémoire amputée. C'est ici, entre le phare des Enchaînés et les ruines de l'abbaye Saint-Antoine, qu'il va croiser la silhouette qui bousculera toutes ses certitudes - figure familière et inconnue. Ce fantôme serait-il son père ? Lui aurait-on menti toute sa vie ? Car les secrets pullulent sur cette île de brigands. Des secrets pour lesquels on tue. Et Colin semble être au coeur de chacun d'entre eux. Un sans-famille au sang maudit..."

    C'est la première histoire qu'il a inventée et sur laquelle il a retravaillée dix ans après. (Préface)


    Si au début de ce livre il y a dessiné le plan de la petite île, Bussi a quand même le chic pour m'emmener, dans ses romans, dans des lieux comme si j'y étais : je ne connais pas du tout l'île de Mornesey  et pour cause↗   pourtant je visualisais tout bien, et ça j'aime bien :)  
    Une petite île, et une sacrée aventure pour un Colin de 16 ans, en centre de vacances, qui va se mettre en quête de l'impossible, aidé par deux potes. Des adultes, et un emploi-jeune, enquêtent en même temps, mais pour d'autres raisons : chacun va jouer son rôle à sa façon. J'ai bien aimé la lecture qui m'a embarquée vite fait, les personnages si différents les uns des autres, leurs quêtes respectives, le récit est bien vivant, c'est prenant d'actions, d'humour et de réflexions, tant d'ados que d'adultes :

    c'est juste  

     


    6 commentaires
  • Allez hop, Herbe de la pampa : coupe courte !

    Avant - Après :

       


    Voir en + grand  8 photos↗   ajoutées à l'album (en nouvelle fenêtre) 

    Un bon nettoyage à l'intérieur > j'ai l'impression que ça s'est re-rempli "à l'intérieur" par rapport à la fois d'avant, tant mieux !


    2 commentaires
  • C'est l'histoire du Chevalier noir.
    Il vit dans un grand château fort et il est amoureux de la princesse, sauf que la princesse se fait enlever, dans son château, par deux méchants !
    Le Chevalier noir est super énervé, tellement énervé qu'il sort son épée et tue un par un tous les gardes qui ont laissé rentrer les méchants.
    Il décide de les poursuivre, prend un peu à manger, un peu à boire et une bourse d'or, et va voir le palefrenier pour avoir le meilleur cheval. Le palefrenier lui dit qu'il a du travail et qu'il ne peut pas, tout de suite, préparer le meilleur cheval. Alors le chevalier noir, déjà bien énervé, sort son épée, embroche le palefrenier, prend le meilleur cheval et hue dia !
    Il galope à fond, il galope, et il galope, mais il n'arrive pas rattraper les méchants. Il traverse une forêt et se retrouve face à des brigands qui veulent lui voler son or. Mais le Chevalier noir est déjà super en colère : il taillade dans tous les sens, et les tue un par un. Déjà qu'il était en colère, il sait qu'il a perdu du temps et que ça va pas l'faire...
    Il arrive à un pont mais au moment de le traverser, le passeur qui lui dit qu'il faut payer et qu'il ne rend pas la monnaie. Houlà ! (il est con le passeur, il aurait jamais dû dire ça !) Ni une ni deux, le Chevalier noir n'ayant que sa princesse en tête, trucide le passeur et galope sur le pont qui arrive sur un large chemin. Il galope encore (bin oui : il a le meilleur cheval) mais diable, manquait plus que ça : voilà les Sarrasins !
    Alors le Chevalier noir, tout énervé qu'il est, et qui en a ras le bol de perdre autant de temps, il fonce dans le tas, il les embroche un par un jusqu'au dernier, et il se remet à galoper... jusqu'à voir au loin les deux méchants et la princesse !
    Le valeureux destrier accélère au son de la voix du Chevalier noir, il rattrape les méchants, et plus énervé et plus en colère que jamais, il sort son épée et en deux coups de lame il tranche les têtes des méchants (qui se relèveront pas). Puis il repart tranquillement, avec sa princesse, vers son château fort.
    Moralité : le Chevalier noir, faut pas le faire chier !

     


    6 commentaires