• Les premières ordonnances du gouvernement sont de sortie et applicables dès la signature en conseil des ministres : rien que ça c'est nouveau he parce que des textes votés mais non promulgués par décrets... au moins là, c'est dit, c'est écrit, c'est fait. 

    Certes non, c'est pas ça qui va faire baisser le chômage parce que c'est pas fait pour ça. À mon avis c'est fait d'abord pour desserrer les boulons d'un vieil immobilisme...

    Je vois ça comme un début de virage de nouvelles façons de faire qui à mon avis s'imposent si on veut justement s'adapter (et s'adapter bien) à tout le travail  ô combien bousculé aujourd'hui : suffit de regarder tout ce dont on bénéficie, tout ce à quoi on a accès grâce à des améliorations et des facilités. Le mot d'ordre ? Rapidité. Elle doit être de mise pour satisfaire nos je veux tout de suite, et plus vite que ça  ;)

    Je prends l'exemple de la livraison de colis à domicile : en 1 jour voire le jour même, et bien sûr livraison gratuite, y compris le retour si ça va pas, c'est devenu normal (>même la Poste s'y met<) mais... on s'insurge contre les emplois à rendements horaires où il faut turbiner à donf... pour que le client, c'est à dire nous, on soit satisfait : on serait pas un tout petit peu faux cul par hasard ? 

    @ suivre parce qu'on dirait bien que c'est que le début...


    13 commentaires
  •  

    (clic)
       

    Gilles Legardinier, Pocket, 464 pages :

    "Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
    Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route."

    Un Legardinier pas comme les autres, que j'ai envie de qualifier de plus subtil. L'aventure (car c'en est une) est bien là et les aventuriers sont attachants, mais j'ai pas réussi à accrocher au début. Ni au milieu parce que même si j'avançais j'avais l'impression que ça trainait en longueur... jusqu'à ce que ça se réveille, et paf : j'étais réveillée :)  L'approche des uns envers les autres est singulière, la drôlerie est touchante, et de situations qu'on pourrait penser figées voire tristounettes, il en ressort pas mal de volonté, beaucoup de partage et du coup plein de positif souriant.

            


    votre commentaire
  • James Bond entre dans un bar et s'assied à côté d'une bombe sexuelle, comme il en fréquente dans tous ses films. Il lui jette un regard, puis regarde sa montre pendant un moment.

    Elle le remarque et demande alors "Est-ce que la femme que vous attendez est en retard ?" "Non" répond-t-il, "Q m'a donné cette montre high-tech et je la teste..."
    "Ah, et qu'a-t-elle de spécial cette montre ?"
    "Elle utilise des ondes alpha pour communiquer avec moi", lui explique-t-il.
    "Et qu'est-ce qu'elle vous dit en ce moment ?", demande-t-elle, intriguée.
    "Elle me dit que vous ne portez pas de culotte"
    La femme glousse un peu puis répond : "Eh bien elle doit être cassée parce que JE PORTE une culotte."
    Alors 007 se met à remuer sa montre, la tapote et dit : "Mince, elle doit avancer d'une heure !"

     


    8 commentaires
  •  (source)

    je l'aime bien dans les comédies parce que j'y vois de l'auto-dérision, en tout cas une actrice aux multiples facettes du grand cinéma 

     


    2 commentaires