• C'est l'histoire d'une sortie d'école, où tout le monde ne va pas chercher son bambin... le slogan : (la voiture) "la meilleure pour la vraie vie". Si ça c'est pas de la provoc !

    Dans une société où il faut avoir des enfants pour être reconnu, où l'enfant est le maître mot de la construction familiale (quand on n'a pas d'enfants, on n'est pas une famille), voilà qu'une pub pour une voiture (déjà symbole de liberté) ose mettre en avant... le bonheur de la vie sans enfant en la qualifiant de "vraie vie". Fallait oser !

    Parce que ça met deux mondes face à face : les parents et les couples, qui ont pourtant un point commun : le choix. Sauf qu'ils n'ont pas fait le même. Il est là le détail qui tue : choisir d'avoir une voiture ou choisir d'avoir un enfant, dans les deux cas, c'est un choix. Aux conséquences différentes, mais ça reste un choix.
    Alors évidemment pour la Clio, Renault fait le choix de la voiture bien sûr !

    Quant à la "vraie vie" représentée par ce couple sans enfant, c'est aussi un choix de représentation imagée fait par Renault. Sauf que par les temps qui courent, c'est un choix... qui déroute !

    La pub parfois, j'aime bien !


    2 commentaires
  • Je cite le Larousse : "réseau social = site Web sur lequel des internautes échangent des informations personnelles (textes et images), créant ainsi une communauté d'amis virtuelle et interactive".

    Déjà, les adjectifs "virtuelle et interactive" sont au féminin et se rapportent donc à "communauté" ; ce qui est logique parce que des amis virtuels, ça s'appelle des amis imaginaires... et ça se soigne très bien !

    Du coup, appeler "amis" les membres d'un gigantesque réseau, le mot "amis" en prend un coup ! Mais admettons, c'est plus simple d'utiliser la traduction littérale de "friends" plutôt que de chercher le mot qui va bien, en français.

    Sauf que le réseau social amène des amis pour le moins asociaux qui n'ont rien d'amicaux : insultes, vol de pages, détournement d'écrits, etc. Et là, les gens sont surpris "bouh, y'a des méchants".
    Mais pas du tout : puisque les amis qu'on a sur un réseau social n'en sont pas, et que le réseau social n'a rien de social, j'vois pas où est le problème, en dehors du réseau !

    Et si on revenait à nos amis réels ? Ce sont eux notre réseau social, faudrait pas l'oublier.


    2 commentaires
  • La vie est belle

    Lien video s'ouvre dans la même fenêtre : http://www.youtube.com/watch?v=4Y2u8mHGBH4
    (ou alors clic droit sur le lien "ouvrir dans une nouvelle fenêtre")


    1 commentaire
  • Les mineurs chiliens sont sortis de leur trou, alleluia ! 622 m de profondeur, sous terre, vous imaginez ?

    Ils sont 33 à être bloqués. Les jours passent, de nouveaux éboulements, seules les familles y croient encore. Jusqu'à ce qu'une sonde remonte un bout de papier, mettant à jour leur survie... 17 jours plus tard. Il faudra encore 52 jours pour que le dernier homme remonte à la surface.

    A la prouesse technique -matériels/distances/environnement- se mêle une terrible aventure humaine, où l'homme du dessous subi et attend, pendant que l'homme du dessus s'agite et oeuvre. Pendant que les uns espèrent et prient, les autres luttent contre le temps qui passe et contre la nature qui peut faire... tout s'écrouler.

    Une fin heureuse mais malheureusement déjà transformée en argent ! On n'a même pas le temps de prendre conscience de ce que ces hommes ont vécu, jusqu'à la sortie qui a dû sembler si lente au tout dernier : le prochain film est déjà là, et les medias de préciser les millions réclamés en justice. Tapage pécuniaire trop rapide à mon goût.

    Alors oui, c'est une fin heureuse : 33 hommes ont survécu et ont pu être sorti de là. Ca démontre les capacités humaines et matérielles et ça met en évidence le potentiel qui peut être mis en oeuvre pour contrer une situation désespérée.


    3 commentaires