• Lettre "i" qui se prononce "aïe" ou "aïl" en anglais, ce "i" là s'impose d'autant plus que le tréma n'est que faune éthique. (le froid a gelé mes neurones ?)

    En effet,  les "aïe" quelque chose sont de plus en plus représentés, sinon par une pomme, dans notre quotidien, où la technologie portable est désormais intégrée... à tout ce qu'on fait : dans une pub pour de la soupe (de la vraie, pas de la soap !) le portable sert à photographier une jolie image de légumes,  pour faire croire que ce sont les vrais légumes achetés pour faire la soupe, alors qu'en fait c'est un pôv' pack tout prêt ; (et photographier un pack, c'est nul !)

    Autrement dit, la pub dans la pub, ça marche ! Et les fournisseurs de portables l'ont bien compris : ils sont présents partout, confirmant qu'un téléphone sert à bien d'autres choses qu'à téléphoner. Pauvres de nous : de l'alimentaire à la voiture, en passant par les jeux pour enfants, rien ne se fait sans portable via la pub.

    Si la technologie est épatante et ô combien performante, la prise de pouvoir qui est excercée est pour le moins renversante : la preuve, on tombe de haut quand on veut acheter... un simple téléphone : ça n'existe plus. Et la performance de la petitesse disparait au profit de la nécessité de la grandeur : parce que téléphoner ne suffit pas, pour lire, pour jouer, pour regarder la télé, il faut bien voir, donc écrans plus grands.

    Mais que mes aïeux se portent bien : si l'âge de la débrouille a laissé place à l'âge de la solution instantanée, le téléphone portable va durer : comme "les applis" évoluent très vite, faut tout le temps... se débrouiller avec !

     


    2 commentaires
  • Une pub pour le Crédit Mut : un père et son fils adulte discutent, en gros : "ne croie pas les assureurs mon fils". Et le père de dire à son fils "j'ai une mauvaise nouvelle pour toi, le Père Noël n'existe pas".

    Sauf que cette pub a été diffusée juste avant le film "Ratatouille" et que les enfants étaient devant la télé. Et sauf qu'avec les enfants devant la télé, y'avait leurs parents : bingo : la polémique était née : "C'est une honte, comment peut-on diffuser une pub pareille à ce moment là ?"

    Mais... ne peut-on pas simplement expliquer à l'enfant que... c'est de la pub ? Et lui expliquer qu'il ne faut pas TOUT croire de la pub, que c'est des mots qui sont dits dans le seul but de vendre un produit ?

    A croire que les parents n'ont même plus envie de passer les 5 mn nécessaires à l'explication et à l'apprentissage de leurs enfants. Le rôle des parents n'est-il pas d'éduquer l'enfant ? L'éducation ne passe-t-elle plus par l'explication, au moment où l'enfant la réclame ?

    Parce que, sérieusement, combien d'enfants auraient "retenu" l'info... après le film ?
    Parce qu'un rat, ami de l'homme et travaillant dans une cuisine, ça choque pas ? Ah bin non, c'est un dessin animé : les parents ont-ils expliqué à leurs enfants la différence ?

    Bref, polémique débile à mon goût. A moins bien sûr d'être de la famille du Père Noël !

    Edition du 12 nov : ayé, la pub a été modifiée, ils ont coupé le passage diabolique ! Les enfants n'auront plus à réfléchir, ouf !


    5 commentaires
  • C'est l'histoire d'une sortie d'école, où tout le monde ne va pas chercher son bambin... le slogan : (la voiture) "la meilleure pour la vraie vie". Si ça c'est pas de la provoc !

    Dans une société où il faut avoir des enfants pour être reconnu, où l'enfant est le maître mot de la construction familiale (quand on n'a pas d'enfants, on n'est pas une famille), voilà qu'une pub pour une voiture (déjà symbole de liberté) ose mettre en avant... le bonheur de la vie sans enfant en la qualifiant de "vraie vie". Fallait oser !

    Parce que ça met deux mondes face à face : les parents et les couples, qui ont pourtant un point commun : le choix. Sauf qu'ils n'ont pas fait le même. Il est là le détail qui tue : choisir d'avoir une voiture ou choisir d'avoir un enfant, dans les deux cas, c'est un choix. Aux conséquences différentes, mais ça reste un choix.
    Alors évidemment pour la Clio, Renault fait le choix de la voiture bien sûr !

    Quant à la "vraie vie" représentée par ce couple sans enfant, c'est aussi un choix de représentation imagée fait par Renault. Sauf que par les temps qui courent, c'est un choix... qui déroute !

    La pub parfois, j'aime bien !


    2 commentaires
  • La vie est belle

    Lien video s'ouvre dans la même fenêtre : http://www.youtube.com/watch?v=4Y2u8mHGBH4
    (ou alors clic droit sur le lien "ouvrir dans une nouvelle fenêtre")


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique