• Ou "la problèmatique des réuniions, des choix et des décisions politiques".
    Finalement avec des mots simples, la politique, c'est facile à comprendre : j'adooooore !

    Vidéo extraite de Kaamelott (3mn 20s) : l'Alliance  (s'ouvre en nouvelle fenêtre)

     


    4 commentaires
  • Je me souviens de l'émission Culture Pub où je prenais plaisir à découvrir tant les recherches humoristiques que les explications des faces cachées, sur ce qui devient super pénible aujourd'hui : la publicité.

    Elle nous envahit gravement : quel que soit le mode de diffusion, non seulement elle est là, mais elle se pose là : on a le sentiment que rien ne peut exister sans la pub, c'est quand même dingue, non ?

    De "un peu" on est passé à "incontournable" : radio et télé diffusent allègrement, les magazines sont payés par les annonceurs, et le Net en colle partout : on est obligé de visualiser une pub (concept Beezik ?) pour avoir accès à, et pire encore : on peut accepter des pubs sur son téléphone portable pour avoir des sms gratuits !!!

    Ah c'est sûr le monde de la pub, ça rapporte (sinon y'en aurait bôôôôôôcoup moins !) mais je trouve insupportable qu'on soit obligé... de la supporter ! Et je trouve incroyable que les gens se laissent manipuler... pour consommer plus !

    Surenchère des envahisseur publicitaires... "David Vincent les a vus", pas vous ?

     


    4 commentaires
  • Lettre "i" qui se prononce "aïe" ou "aïl" en anglais, ce "i" là s'impose d'autant plus que le tréma n'est que faune éthique. (le froid a gelé mes neurones ?)

    En effet,  les "aïe" quelque chose sont de plus en plus représentés, sinon par une pomme, dans notre quotidien, où la technologie portable est désormais intégrée... à tout ce qu'on fait : dans une pub pour de la soupe (de la vraie, pas de la soap !) le portable sert à photographier une jolie image de légumes,  pour faire croire que ce sont les vrais légumes achetés pour faire la soupe, alors qu'en fait c'est un pôv' pack tout prêt ; (et photographier un pack, c'est nul !)

    Autrement dit, la pub dans la pub, ça marche ! Et les fournisseurs de portables l'ont bien compris : ils sont présents partout, confirmant qu'un téléphone sert à bien d'autres choses qu'à téléphoner. Pauvres de nous : de l'alimentaire à la voiture, en passant par les jeux pour enfants, rien ne se fait sans portable via la pub.

    Si la technologie est épatante et ô combien performante, la prise de pouvoir qui est excercée est pour le moins renversante : la preuve, on tombe de haut quand on veut acheter... un simple téléphone : ça n'existe plus. Et la performance de la petitesse disparait au profit de la nécessité de la grandeur : parce que téléphoner ne suffit pas, pour lire, pour jouer, pour regarder la télé, il faut bien voir, donc écrans plus grands.

    Mais que mes aïeux se portent bien : si l'âge de la débrouille a laissé place à l'âge de la solution instantanée, le téléphone portable va durer : comme "les applis" évoluent très vite, faut tout le temps... se débrouiller avec !

     


    2 commentaires
  • Une pub pour le Crédit Mut : un père et son fils adulte discutent, en gros : "ne croie pas les assureurs mon fils". Et le père de dire à son fils "j'ai une mauvaise nouvelle pour toi, le Père Noël n'existe pas".

    Sauf que cette pub a été diffusée juste avant le film "Ratatouille" et que les enfants étaient devant la télé. Et sauf qu'avec les enfants devant la télé, y'avait leurs parents : bingo : la polémique était née : "C'est une honte, comment peut-on diffuser une pub pareille à ce moment là ?"

    Mais... ne peut-on pas simplement expliquer à l'enfant que... c'est de la pub ? Et lui expliquer qu'il ne faut pas TOUT croire de la pub, que c'est des mots qui sont dits dans le seul but de vendre un produit ?

    A croire que les parents n'ont même plus envie de passer les 5 mn nécessaires à l'explication et à l'apprentissage de leurs enfants. Le rôle des parents n'est-il pas d'éduquer l'enfant ? L'éducation ne passe-t-elle plus par l'explication, au moment où l'enfant la réclame ?

    Parce que, sérieusement, combien d'enfants auraient "retenu" l'info... après le film ?
    Parce qu'un rat, ami de l'homme et travaillant dans une cuisine, ça choque pas ? Ah bin non, c'est un dessin animé : les parents ont-ils expliqué à leurs enfants la différence ?

    Bref, polémique débile à mon goût. A moins bien sûr d'être de la famille du Père Noël !

    Edition du 12 nov : ayé, la pub a été modifiée, ils ont coupé le passage diabolique ! Les enfants n'auront plus à réfléchir, ouf !


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique