• Réformes débiles ? ça me lasse

    Et voilà : j'étais plutôt de bonne humeur (24h de soleil, ça éclaire) encore un peu endormie à feuilleter les infos tranquillement et paf, une info me réveille : ce qui va changer avec la réforme de l'école, la réforme, on était prévenu, mais la dernière ligne de l'article ! (au moment où j'écris).

    Suppression de l'apprentissage dès 14 ans : pourquoi ??? C'était une porte de sortie pour ceux et celles qui n'avaient qu'un métier en tête (le leur), une porte d'accès pour ceux et celles qui voulaient s'essayer au travail, et donc un ascenseur efficace dans les deux cas.

    Pourquoi supprimer cette piste là ? C'est tout de même pas la faute des gamins si la filière n'a jamais été valorisée plus que ça. A moins que... l'apprentissage soit désormais accessible plus tôt ? 12 ans comme l'entrée en 6ème ? Ca m'étonnerait.

    Et ce qui m'énerve tout autant c'est que l'info soit reléguée, dans le journal du côté de chez Ayrault, en toute dernière ligne, des fois qu'on aille pas au bout de l'article ! Les journaux, seriez-pas un peu de gauche par hasard ? Ha mais non, vous êtes indépendants...

    Sauf que l'indépendance et la liberté vues par la gauche, c'est pas joli joli...
    Je suis navrée pour tous les enfants qui n'auront plus cette option, et pire que ça : c'est comme si on leur enlevait la liberté de travailler. C'est juste dégueulasse.

     

    « Du soleil aux flocons...Lu : Nous les dieux (1/3) »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Juin 2013 à 11:59

    Je voulais partager cet article sur Facebook, mais il n'y a pas de bouton. Quelle frustration!

    2
    Pipiou Profil de Pipiou
    Mercredi 26 Juin 2013 à 18:36

    Coucou Ady LM,

    c'est sympa, même si je suis désolée de ta frustration !

    qui sait ? Pipiou prendrait son envol vers des planètes inconnues et toujours redoutées ? allez, un p'tit élan, quelques battements d'ailes... ha non, pour l'instant ça décolle pas ! peut-être un jour... reste à savoir s'il sera prochain  ;-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 27 Juin 2013 à 18:16

    Bonjour Pipiou

    C'était globalement de ça que je parlais quand j'avais commenté ici un jour, où je mentionnais que je venais de lire la prose de Fillon et que j'avais la nausée, notamment parce qu'il y appelait ces filières des "voies de relégation"

    J'ai mal pour les profs qui ont monté ces filières et les ont portées à bout de bras pendant des années.

    J'ai mal pour les gamins qu'on va ré-injecter dans les voies générales - même si on est en train de nous forcer à organiser à l'arrache des "remédiations".

    J'ai mal pour certaines familles déjà démunies qui vont voir leur gamin couler.

    J'ai mal pour le mépris qui sous-tend tous ces discours à la noix, mépris de leur jeunesse, de leur propre pays, de ce qui constitue une communauté d'hommes et de femmes, de la notion de travail ...

    Oh et puis zut ... je n'aurai pas la force, l'énergie de commenter plus avant.

    Mais tu peux lire ça

    4
    Pipiou Profil de Pipiou
    Vendredi 28 Juin 2013 à 10:54

    Coucou lulette,

    ha, j'ai l'impression que t'es pas d'accord avec cette réforme de merde (soyons clairs !)  Non seulement je n'aurais pas supprimé l'apprentissage mais j'aurais tenté de le valoriser mieux que ça pour le rendre plus attractif, pour plus de jeunes et... pour plus de parents.

    Pour moi c'est simple, l'éducation nationale n'est pas là pour éduquer et sa dénomination n'est pas la bonne. Au fur et à mesure des changements de société, "l'éducation nationale", pour moi et en gros, c'est d'apprendre la Marseillaise... (ça, c'est fait.)

    Aujourd'hui tout a changé. Et l'état pourra rajouter ce qu'il veut comme matières, comme horaires, comme outils pédagogiques : c'est pas le contenu qu'il faut (sans cesse) modifier, c'est le contenant qui n'est plus adapté, du tout. On peut pas demander à un instit/prof d'enseigner bien deux ou trois matières de plus, dans un même laps de temps ! (enfin si, on peut lui demander...)

    On pourra faire 12000 réformes, tant que l'éducation nationale s'éparpillera comme elle le fait, ça ne fonctionnera pas. Tant qu'elle (ou l'état ?) n'acceptera pas de se recentrer sur les basiques d'abord, puis sur les incontournables, pour avancer vers les fondamentaux, les profs ne s'en sortiront pas, et les élèves feront comme ils veulent peuvent.
    Dommage. Surtout quand on promet le contraire !

    (j'y vais ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* suppression barre cookies en bas d'écran */ .banner_banner--3pjXd { display: none; }