• De bons coupe-faim !

    Et hop là un nouveau "rappel" de produit alimentaire :

    Un lot de jambon Herta "Le Bon Paris à l’étouffée - 6 tranches"
    commercialisé entre le 25 et 27 août 2021,
    lot n° 1265084101 avec le code-barres 7613035336100
    et une date de limite de consommation fixée au 22/09/2021.   source↗

    Je trouve ça dingue, parce que "commercialisé entre le 25 et 27 août" : ça veut dire que les bactéries and Co sont détectées quand y'a des malades et qu'on fait des analyses
    OU
    c'est le "délai des analyses" qui fait que le produit est vendu alors qu'il ne devrait pas l'être ?

    Dans les deux cas : ça me dépasse !
    Je suis allée faire un tour sur le site Rappel Conso : y'a même "des bougies" qui ont été rappelées et sorties des rayons :

    (la bougie c'est comme la panthère : c'est dangereux beurk

    J'en avais déjà parlé dans un article ( voir par là )  = avant d'aller faire ses courses faut apprendre par cœur la liste des produits rappelés ! Sauf que... les alertes sont données APRÈS la vente mad

    Perso plus ça va, moins j'ai faim !

     

    « Pour ou contre, c'est pareil Lu : Jamais deux sans trois (n° 16) »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Septembre à 09:35

    Bonjour,

     

    a voir les listes de produits tu as peur d'aller faire des courses apres

    et le plus terrible dans l'histoire ce sont des produits de marque pour certains

     

    avec une marque connue tu as plus confiance,

    tu te dis que la sécurité et les controles sont constants,

    ...................et bien NON

     

      • Jeudi 2 Septembre à 10:01

        Salut Astérix

        ouais, c'est fou ouch

         

    2
    Vendredi 3 Septembre à 16:52

    Raison de plus de faire attention à l'origine de ce qu'on achète! x)

    Ca n'arrive pas à tout le monde de prendre et manger sans réfléchir à quelle bestiole est morte, où, quand, dans quelles circonstances et avec quel outil. 8D

      • Dimanche 5 Septembre à 09:25

        Yo Hatsushio,

        on a beau connaitre l'origine, ça n'empêche en rien la problématique des annonces post-vente  :(

        Et ça ne concerne pas que la viande, regarde le problème qu'il y a eu avec le sésame↗ 

        Pas simple de faire le tri.

         

      • Dimanche 5 Septembre à 09:30

        Heyo!

        En fait, quand on connait l'origine et plusieurs petits détails (comme par exemple si c'est un éleveur local qui fait tout lui même) tu peux minimiser grandement tes chances de tomber sur des trucs nocifs et encore moins sortis de "nul part" et sur le tard. :o Evidemment ça demande plus de temps et de travail, mais sur le long terme c'est plus sain et "facile". :)

        Par contre ça n'en reste pas moins abusé et franchement pas excusable, comme erreur. :/ Des millions de gens leur accordent quand même leur confiance et paf! Intoxication. Ca peut tuer. Et ça, c'est grave. @-à

        Je sais, ça peut arriver sur absolument tout et n'importe quoi. x) C'est le soucis aussi.

    3
    Samedi 4 Septembre à 09:15

    Bonjour

    Voici ce jour de samedi ou je viens
    De mon petit tour amical
    Pour un weekend bon et beau
    Vous souhaiter chers amis

    Hier je n'ai pu voir de mes amis les blogs jolis
    Et commenter un peu les articles nouveaux
    Windows a mis a jour le systeme principal
    Quatre heures au moins a attendre le matin

      • Dimanche 5 Septembre à 09:40

        4h ? ça a dû être une ré-install complète de Windows !

        Bon week-end Astérix (quoi que déjà bien entamé)

         

    4
    Vendredi 10 Septembre à 14:10

    ... et pas seulement après la vente mais après l'ingestion.

    Je n'arrive même plus à être surprise, et ça, c'est à la fois triste et inquiétant.

    Dans une logique ultra-libérale l'essentiel n'est pas que les consommateurs mangent bien mais que les gros acteurs de l'agroalimentaire s'engraissent.
    Tandis que d'un côté on empile des normes parfois ubuesques sur le diamètre du salami ou du concombre, on confie le contrôle qualité aux... fabriquants. C'est dire l'impartialité et la bonne foi de la chose. Idem pour le fameux nutriscore attribué sur la bonne foi des déclarations des fabricants.

    Produits de marque et marques d'enseigne sortent des mêmes chaînes de production, même si la composition varie, les risques sont les mêmes.

    J'imagine la tête de cette brave dame qui a découvert une tête de lézard dans la sauce tomate Bio de chez Lidl. On ne sait pas qui a eu les pattes et la queue mais il n'y a pas eu de rappel de produit.

    Ul n'y a pas que les andouilles qu'on enfume.

    Bon appétit bien sûr !

      • Vendredi 10 Septembre à 14:48

        Perso je me rappelle encore des bouts de verres que j'ai failli avaler et qui était dans mon "yaourt/glace" une fois. x) Je me suis contenté de les jeter et ne pas manger le truc mais au final on aurait quand même dû aller se plaindre. Le hic, c'est que la manoeuvre pour réussir à avoir un responsable... ça passe par pleins de petits services, parfois de la paperasse... c'est long chiant, et ça débouche sur rien d'autre qu'un "oui oui on a retenu merci pour vôtre avis de pécore consommateur"

      • Lundi 13 Septembre à 09:09

        Coucou,

        @ Pixelie25, perso je continue d'être surprise... p'têt parce que je refuse de m'habituer ?

        Pardon mais il n'y a pas que les  "gros acteurs"↗  ! (si pb lien : image) On parle des grosses boîtes parce que le nom, la marque, sont connus du grand public mais un producteur local qui vend sur le marché, ça n'intéresse que localement !

        Peu importe "qui" vérifie mais ça serait bien que 1/ il vérifie avant la mise en vente  2/ que sa responsabilité soit engagée 3/ que les conséquences exemplaires soient vraiment dissuasives...

         Ul n'y a pas que les andouilles qu'on enfume.  

         

        @ Hatsushio : ça c'est sûr : il faut regarder ce qu'il y a dans sa p'tite cuillère ! Je pense que les déclarations et plaintes de consommateurs sont quand même + faciles aujourd'hui (Internet, Organismes divers). Je dis pas que ça aboutit, je dis que c'est + simple qu'avec une plume d'oie wink2

         

      • Lundi 13 Septembre à 11:15

        On pourrait croire que c'est plus simple maintenant, mais je t'assure que non. :') Déjà parce qu'avant de joindre certains organismes maintenant, on est OBLIGES de passer par le mail. Et même sans ça, si on tombe sur le bon service il faut qu'on récup un autre numéro, puis faut balancer un fax et/ou préciser si c'est pour une demande de remboursement (bah oui, a lui seul l'argument "s'étouffer avec du verre c'est pas très bon" ils en voient pas l'utilité, c'est fait, tant pis, "merci d'avoir prévenu au revoir"). Ou alors éventuellement passer par les réseaux sociaux (que je n'ai pas vraiment et pas envie de me faire un compte pour de la merde). Le temps de réussir à joindre le bon service, de répéter 26 fois la même chose, et le temps que ça débouche (si ça débouche) sur quelque chose...

        Le seul truc que j'ai vu qui à été rapide, c'est quand ma mère à prévenu Sodebo que leurs crêpes étaient limite faites en plastoc. xD Ils attendaient justement des retours puisqu'en train de tester de nouvelles recettes/machines et elle a reçus des bons à imprimer. Mais il a fallut passer par facebook.

    5
    Lundi 13 Septembre à 19:03

    Bonjour les Gourmets !

    > Pipiou le fait que ça ne me surprenne plus ne signifie nullement que je me sois résignée, loin s'en faut ! Dans mon quartier j'ai acquis une réputation d'emm... car j'ai un principe : dans le mot "consommatrice" je veux bien faire le suffixe mais certainement pas le préfixe ! Et malheureusement, contre ma volonté, je suis un radar à anomalies.

    J'ai lu ton article qui, indirectement, apporte de l'eau à mon moulin : si effectivement les petits producteurs ou artisans ne sont nullement exempts de "péchés", il n'ont les moyens d'analyse (ni les moyens tout court) dont disposent les grands groupes d'une part et d'autre part, la justice est proportionnellement bien plus sévère avec eux.

    Tu te rappelles certainement le scandale Lactalis ? Enfin... le dernier en date. Les faits rapportés sont exacts et ici tous les employés savaient et avaient alerté.
    Pour  le moment aucune condamnation mais le groupe perçoit sans moufeter l'argent public via le CICE et les aides à l'emploi.
    Quant au lait suspect, qu'est-il devenu à ton avis ? La réponse au prochain commentaire si tu n'as pas la réponse à ma "devinette". :)

    > Hatsushio, c'est "étudié pour" comme disait Fernand Reynaud et c'est à tous les niveaux.
    Ainsi, par exemple, pour avoir des explications auprès du Ministère de la Santé quant aux délais pour la vaccination sur mon secteur, délais bien plus longs que dans les villes touristiques. 51 minutes d'attente au téléphone avant d'entendre une voix humaine ! Logiquement toute personne sensée aurait raccroché, pas moi. Je suis "tête de lard" ascendant pitbull et le malheureux a eu tout loisir de constater le résultat de cette attente sur mon humeur.
    Surtout quand il m'a benoîtement expliqué que le Ministère de la Santé ne connaissait pas la répartition des doses sur le territoire...

    Si officiellement nous avons le droit de dénoncer des pratiques scandaleuses ou frauduleuses, le parcours du combattant à franchir est tel que beaucoup renoncent.

    Bonne soirée !

     

      • Lundi 13 Septembre à 19:21

        C'est totalement ce que j'ai constaté, et c'est encore plus triste quand on vois qu'ils l'appliquent dans certains domaines médicaux (bordel pour une simple irm ça prend 1h d'appel pour qu'on nous dise que c'est pas le bon service, on prend le bon numéro on attend 40 minutes pour qu'on nous apprenne qu'il faut prendre rendez vous QUE par mail, pas de réponses négative et pour une positive c'est trois semaines un mois (si pas deux) pour avoir le courrier qui prévient que le rendez vous sera pour trois mois après). Mais personne s'en plaint trop, on est minoritaire ou on s'en contente juste (pas le choix si c'est partout pareil), alors on s'en fout. :'D Du coup ça se noie dans le tas, ça reste tel quel.

        Et quand on vois que c'est vraiment le MEME délire pour les problèmes de bouffe ET la santé.... eww.

      • Jeudi 16 Septembre à 09:32

        @ Pixelie25 :  c'est pas faux, la "proportionnalité des amendes/contraintes" ne sont pas, en tout cas ne semblent pas être, proportionnelles justement. Mais ce sont des décisions "de justice" (celle qui prend son temps et notre argent !)  
        Je n'achète pas de produits "La laitière" : j'ai bon ?

        @ Hatsu : oui, le "que par internet" devient de plus en plus gonflant... Bien que je sois ok avec Internet, je trouve que c'est de pire en pire parce qu'il n'y a plus quasiment plus de contact humain. (et que j'en ai marre d'entendre l'excuse "c'est un problème informatique" !)

        @ pluuuuus

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :