• Comment se couper la faim

    Allez hop : des glaces aux pâtes, en passant par des biscuits, et plein d'autres :

    + de 7000 produits alimentaires rappelés à cause de la présence possible d'un pesticide en trop forte quantité dans des lots de graines de sésame utilisés dans ces produits.  (Quand on te dit de lire les étiquettes !)

    C'est curieux y'a des produits "bio" dans la liste... no comment...

    Quand j'ai regardé la liste j'ai pensé qu'il y avait plusieurs fois le même produit : oui et non, c'est les "numéros de lots" qui ne sont pas les mêmes.

    Si tu veux voir la liste, c'est par là   source↗  

    C'est des coups à plus avoir faim !  ouch

     

    Edit 16 juin :   j'ajoute le fichier à télécharger↗ (LibreOffice)  ou le fichier Excel↗ 

    C'est dingue : "Les autorités sanitaires françaises ont en fait été informées début septembre, par leurs confrères belges, de la présence d'oxyde d’éthylène en trop forte quantité dans certains lots de graines de sésame importées". Importées de où ?? pas de quoi se moquer de la non-communication chinoise........
    En novembre, le magazine 60 millions de consommateurs faisait état de teneurs "plusieurs centaines, voire des milliers de fois supérieures à la limite autorisée" pour ce pesticide dans les produits mis en cause. 
    On est en juin...

    Bon, soyons pas paranos : le risque concernerait toutefois "surtout une consommation prolongée et en quantité" = autrement dit faut pas manger "que ça et tout le temps".
    C'est comme tout > avec modération.  Elle commence à me gaver la modération...

     

    « Bientôt l 'été = les masques à terre ? Lu : Bal fatal (n° 15) »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Juin à 18:04

    Bonjour Pipiou 

    Et ben voilà une méthode qui va être radicale pour cet été. 

    Plus besoin de chercher un régime pour "mincir"

    On va pouvoir se mettre en bikini

    Non mais sans blagues je vais aller voir ça de plus près 

    Bonne journée 

    2
    Mardi 15 Juin à 18:12

    Ça doit être pas mal pareil au Québec. Oh lala, vive les tomates de notre jardin....quand on en a un. he

    3
    Mardi 15 Juin à 18:35

    Bonjour Pipiou,

    Oui, comme toi, j'ai vu ça !

    Impressionnant!

    C'est le meilleur moyen de faire du regime "forcé"

    Bon, dans le bio...No comment !

    Bonne fin d'après-midi et attention de ne pas cramer avec ce soleil.... yes

    4
    Mercredi 16 Juin à 09:12

    Coucou vous 3

    j'ai édité l'article pour quelques ajouts : je trouve ça dingue qu'à l'heure des règles alimentaires et du soit-disant bio et sans pesticides, le "sésame" ouvre les portes du... pas si bio que ça  sarcastic

    Le souci avec les "tomates du jardin" c'est qu'il faut attendre qu'elles poussent et que les fruits murissent, sans être mangés par les oiseaux, et la météo n'aide pas toujours... Pas grave, on attend :)

    Bon alors : il vient d'où ce sésame pourri ???

    C'est sûr que ça chauffe dur au soleil, pas étonnant que les orages arrivent. (merde, les tomates du jardin !) 

    Haaaaa le bikini... c'était le bon temps he

     

      • Samedi 19 Juin à 20:12

        Ho ! ho ! bikini ou burkini ?

        Faut p't'être te mettre à la page ?

        Mais laquelle ?

        Bonne soirée Pipiou, je reviendrais commenter ce roman. yes

         

    5
    Vendredi 18 Juin à 09:18

    meme des produits bio sont dans le lot,

    bien sur

    les pesticides seraient utilisés en nourriture bio,

    chapeau pour ces mesures

     

    et bien, on n'est pas sorti de l'auberge rouge

    a ce compte là, car en France personne ne bouge

    enfin on commence a se bouger maintenant

    mais il est temps d'y arriver au bout d un moment

      • Vendredi 18 Juin à 09:33

        Yo man,

        ouaip : je trouve ça dingue ! Le soit-disant "bio" peut s'auto-promotionner, c'est pas normal qu'il ne soit pas plus contrôlé que ça, avant la mise en vente, et pas 6 mois plus tard !    

        j'ai horreur de la tromperie commerciale  mad

         

    6
    Mardi 29 Juin à 19:27

    Et si le "bio" de nos rayons n'était en réalité qu'un argument de vente de l'agroalimentaire ? 

    Je n'arrive pas à être surprise... 
    "Une consommation prolongée et en grande quantité" ? Je vais faire du mauvais esprit : combien de produits frelatés consommons-nous ainsi, contenant des substances plus ou moins nocives "en grande quantité" mais que nous cumulons ? Berk !

    Bon appétit bien sûr! :)

      • Mercredi 30 Juin à 09:47

        Bonjour foxy53,

        gageons tout de même que l'appellation "bio" ait des normes bien définies... Cela dit, les quelques légumes qui poussent dans mon jardin sont tout aussi bio et n'ont pas besoin de label  (qui permet de vendre 3 fois plus cher) pour être meilleurs !

        La production non-stop pour répondre à la demande, (parce que si y'avait pas de demande, y'aurait pas d'offre) impose une quantité pour tous les jours, et toute l'année : et ça c'est justement... contre Nature ouch

        Bon, ne soyons pas trop médisants, y'a quand même des améliorations côté cultures/productions ET côté consommation.  (je crois wink2

        MAIS  les rappels de produits,  ça ça me hérisse !

         

    7
    Mercredi 30 Juin à 10:59

    Bonjour Pipiou

    Le problème est que les normes "bio" varient d'un pays à l'autre et que les contrôles sont lights. Je pense que nous serions très surpris (ou pas) de voir les résultats si une vraie enquête, totalement objective il va de soit, était lancée.

    Je pense qu'effectivement il y a des améliorations du côté des consommateurs mais encore insuffisantes.

    Comme toi, j'ai la chance d'avoir un jardin, petit certes, mais qui me permet d'être auto-suffisante toute l'année. Mes dépenses en primeurs (légumes) sont de l'ordre de 3 à 5 € par mois maxi et je connais la qualité de ce que je mange. Nous sommes des privilégiées!

    Passe une très bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :