• Repos dominical : entre autres...

    Quand le travail du dimanche s'est légalisé, j'étais plutôt contre, convaincue que le dimanche, bin c'était le dimanche ! Je me débrouillais pour faire mes courses "en semaine" et tout le monde n'avait qu'à faire pareil. Evidemment ;-)

    Sauf qu'au fil des années, la donne a changé (Internet, frontières, crise) et pour ne rien arranger les socialistes ont détruit toute motivation financière (heures sup par exemple). Maintenant c'est les syndicats qui attaquent en justice ceux qui bossent ? C'est le monde à l'envers !

    Quand on dit que le Code du travail doit être remis à plat, les syndicats feraient bien de se remettre en question : ils ne sont pas censés défendre les travailleurs ? Ha non, pas les travailleurs qui sont contents de bosser ;-)

    La loi dominicale est tordue et on en arrive, judiciairement, à des inégalités ! (source) Je trouve que l'Etat (de droite ou gauche) ne devrait pas imposer son collectivisme  : ceux qui veulent bosser doivent pouvoir bosser non ? Certes, les "volontaires" sont parfois "désignés" : c'est pas pour ça qu'il y a des syndicats ? Faut pas rêver : y'aura toujours des insatisfaits. Mais à mon avis le travail ne devrait pas être aussi rigide parce qu'il en devient ingrat, et ça...

    On en est toujours à des décisions "nationales" aux priorités (là géographiques) injustes, avec des syndicats qui refusent l'idée même de changements nécessaires. La liberté ne serait donc pas applicable au travail... des autres ?

     

    « Duflot la bonne élève... pour rien ?Lu : Le diable vit à la campagne »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Octobre 2013 à 12:25

    Et faut dire , les gens sont bien contents d'avoir leurs croissants et leur pain frais le dimanche; non ? J'ai travaillé pendant un certain temps le dimanche matin, mais ça c'était avant d'avoir une famille, maintenant je ne le souhaite plus. Du moment qu'il y a des volontaire pour travailler le dimanche , je vois pas où le problème! Ce qui me dérange plus c'est quand se sont des employés qui ne le souhaitent pas qui sont obligés de le faire. Je suis de ton havit en ce qui concerne la position de l'état sur se sujet on devrait être libre d'en avoir le choix . 

    2
    Mardi 1er Octobre 2013 à 16:00

    Bin moi, j'ai toujoiurs pensé que PERSONNE n'avait à me dire ce que je devais ou devrais faire, et certainement pas le gouvernement ! S'il y a des gens qui sont contents de bosser le imanche ou les jours fériés pour avoir plus de sous, pour échapper à leur famille (y'en a aussi, et alors ? ils ont leurs raisons ! ) ou pour quelques raisons, bin : faut pas déconner ! C'est LEUR vie, pas la mienne.

    Je connais peu de gens qui bricolent en dehors du dimanche. C'est le seul jour où c'est possible, vu que le samedi, c'est souvent dédié aux activités des enfants (match de foot etc... et le dimanche aussi, d'ailleurs ! ).

    Et pourquoi seulement les magasins de bricolage ? Pourquoi pas les urgentistes, les boulangers, les restaurateurs, les curés, etc, etc .... ?

    Quelle bande de cons alors !

    3
    Mardi 1er Octobre 2013 à 16:57

    Hello you two,

    donc on est d'accord : que ceux qui veulent bosser puissent bosser !
    Et que ceux qui veulent pas bosser ne bossent pas !
    Le problème c'est que c'est règlementé à tous les étages et que les paliers sont aléatoires... selon la loi !
    Alors évidemment, dérogations contre dérogations, c'est le bordel !
    Camaraaaaades ! (pardon !)

    Pourtant à nous trois on a réglé le problème : choix de l'individu et liberté du travail : l'état n'a pas à diriger ni à décider du bien-fondé des choix individuels...
    C'est bizarre que ça soit si compliqué dans les hautes sphères !!??

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* suppression barre cookies en bas d'écran */ .banner_banner--3pjXd { display: none; }