• La science déménage... où est le balai ?

    Une fois n'est pas coutume, parlons un peu "ménage"... c'est toujours un peu  galère quand il faut s'y mettre, sauf pour les pro de la chiffonnette ;-) Alors faisons un peu... le ménage parce que la science met à jour tout un tas de problèmes susceptibles d'alimenter bien des scènes... de ménages évidemment ;-)

    Scène n°1 : "Etre enfant unique dans une famille riche aide à mieux réussir" (source)
    Déjà que réussir, c'est bien, mieux réussir, ça doit être vach'ment bien ! Mais pour moi, ça dépend surtout de ce qu'on entend par "réussir" : gagner de l'argent ? être connu ? (genre Paris Hilton) ou être reconnu ? (genre Einstein) ou tout simplement être heureux ?
    Batailles d'envies divergeantes... c'est pas bon pour le ménage !

    Scène n° 2 : "Pamplemousse et médicaments ne font pas toujours bon ménage" (source)
    Et hop là, les adeptes du fruit ne vont pas être contents ! C'est plus "5 fruits et légumes par jour" c'est "les fruits et légumes, ça dépend des médicaments" Les accros du "manger sain" vont devoir choisir : j'ai jamais compris ceux qui font tout parce que "c'est bon pour la santé" et qui prennent des compléments alimentaires !? (hors réel problème médical bien sûr.)
    Batailles de priorités divergeantes... c'est pas bon pour le ménage !

    Bref, "bien faire", c'est super compliqué ! Mais si la science est capable de découvertes formidables, je la crois aussi capable de formidables pagailles ! Faudrait de temps en temps passer un bon coup de balai ;-)

     

    « L’éternité devient… trop longue !La rentrée : pour mieux grandir ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    TomRemBas Profil de TomRemBas
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 09:49

    Bonjour Miss Pipiou,

    Alors je vais réagir sur le deuxième sujet. Car il ne faut pas confondre pamplemouse, et pomelo. Et lorsque je vois l'article scientifique, c'est l'image d'un pomelos, et non d'un pamplemouse. Les deux fruits, certes de la même famille, n'ont pas du tout le même gout, et encore moins la même tête (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pamplemousse_et_pom%C3%A9lo).

    Alors ne pas confondre... parole d'un p'tit jeune qui, pour arrondir ses fins de mois d'étudiant, était dès 16 ans au réassort du rayon fruits et légumes. C'est à cette époque que j'ai découvert les pamplemousse, les vrais, les pomelos que beaucoup appellent pamplemouse.

    A bientôt.

    2
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 13:55

    On en a besoin de coups de balais!!! Pour la science ou autre chose....Qu'est ce qu'on serait mieux!! 

    Arretons d'acouter tout et n'importe quoi.Du bon sens!!! C'est ce qui nous manque tant on est assistés pour tout.

    3
    stormalo Profil de stormalo
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 15:54

    bonjour

    Je ne pense pas qu'il soit nécéssaire de donner un coup de balai dans la Science.

      Certains  balayent très fort, font beaucoup de poussières si bien qu'il devient difficile de voir clair. Que reste il de réellement de cette Science quand la poussière du bruit médiatique est retombée ? Assurément une manne pour les avides de notoriété, les médias, les adeptes des pseudos-sciences....qui tenaient le manche d'un balai.

    Perso, pour trier entre ce qui relève de la Science, des pseudos-siences, du bruit médiatique, de l'intox ou du marketing, c'est pas facile. Le mieux est d'attendre que la poussière due a ce bruit médiatique soit retombée. Reste ensuite à essayer de trier entre les réelles connaissances validées et  les idées prêtes à penser qui ont fait souche.

    Pour moi ce n'est pas un coup de balai qui serait nécessaire, mais un filtrage de toutes ces infos qui sont deversées dans notre environnement. Là aussi il y a de la pollution.

    4
    Pipiou Profil de Pipiou
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 08:52

    Coucou,
    ouf, il y a encore des sages ! Que ce soit grâce aux p'tits boulots ou autres, qu'importe : on a raison de ne pas cautionner tout et n'importe quoi !
    (merci TomRemBas, je ne connaissais pas le "pamplemoussier" !)

    Même si je pense que "les medias" en font trop, je soutiendrai toujours que s'ils n'avaient pas de lecteurs ou d'auditeurs, ça changerait la donne... Ok, c'est pas prêt d'arriver !)  Donc, continuons de nous exaspérer sur les dérives médiatiques plus ou moins rentables : elles sont le reflet des intérêts... un peu particuliers ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* suppression barre cookies en bas d'écran */ .banner_banner--3pjXd { display: none; }