• Pour rire : philosophie à problème ?

    Peut-on rire de tout ?  vous avez 2h ;)

    Bien sûr que oui, physiquement. Il suffit de dire à ses zygomatiques de fonctionner dans le bon sens et hop, on rigole ! C'est en gros hein ? j'ai fait une simplification médicale au maximum, pour rire.)

    Mais je suis convaincue que moralement, NON, on ne peut pas rire de tout. En tout cas pas au quotidien, pas systématiquement, et encore moins en prenant l'excuse "c'est pour rire". Parce que à force, ça fait pas rire : Hanouna en fait une démonstration... catastrophique !

    Les émissions cinglantes "pour rire" se multiplient et faussent la donne. Sous le prétexte de s'amuser entre potes sur un plateau-télé, on balance au grand public des images, des mots et des comportements qui me semblent de plus en plus dangereux. Perso j'ai beau savoir que c'est "pour rire" mon rire a des limites, parfois même il fait demi tour... parce que si je ris volontiers à l'humour, au jeu de mot bien trouvé, à l'interprétation bien arrangée, je ris beaucoup moins au dénigrement sous une pseudo ironie sarcastique.

    L'humour ça se travaille, faire du live sur un plateau-télé c'est pas faire de l'humour, et être entre potes ne justifie pas de faire n'importe quoi, soit-disant pour rire.

    "Faut prendre ça au 12e degré" : sûrement pas. Pas quand les insultes fusent, pas quand les gestes sont déplacés, pas quand la moquerie est légion... CELA DIT, on a le choix de ne pas regarder ;)  Et si les participants acceptent de passer pour des cons ou pour des minables, c'est leur problème !

    « Technologies : faut que je m'entraîne !Le doute devient maladif... »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 19:56

    Wép.

     

    Le rire, ou la douleur, c’est un truc très personnel. Chacun a son interprétation, son seuil, sa sensibilité. On peut facilement être le bouffon de l’autre. Peut-on pour autant se moquer de l’autre sans réfléchir ? A partir de quand peut-on s’arroger le droit de rire ou de faire rire aux dépends de l’autre ?

     

    Question de situation.

     

    Question de circonstance(s).

     

    Question d’empathie …

    (empathie= Capacité de ressentir les émotions de quelqu'un d'autre, d'arriver à se mettre à la place d'autrui. L'empathie cognitive consiste à comprendreles idées d'un autre et l'empathie émotionnelle à partager ses sentiments)

    Trop de gens pensent que l'empathie se tourne exclusivement vers eux mêmes. Du coup, ils pensent être empathiques, quand ils ne sont ... qu'égocentriques :-)

     

     Savoir s'excuser, c'est bien aussi.
      • Lundi 12 Décembre 2016 à 09:13

        Coucou, pardon pour le retard, we pris par le Père Noël !

        ça c'est sûr, t'as raison : ça dépend de beaucoup de choses et du coup c'est sujet à variations. Il y a des trucs qui me faisaient rire avant et qui ne me font plus rire maintenant, mais l'inverse est vrai aussi :)  

        La moquerie publique via les canaux radio/télé me gêne toujours un peu (même quand ça me fait rire d'ailleurs !)  parce que je suis convaincue que ça a un vrai impact... public de surcroît. Je dois être de la vieille école : y'a des trucs qu'on ne dit pas ou qu'on ne fait pas en public. mais ça c'était avant he

        L'empathie ?  j'en pâtis suffisamment ;)  Et c'est pas simple non plus pour les excuses, d'aucuns disent que c'est un aveu de faiblesse, d'autres qu'elles sont salvatrices. En tout cas publiquement ça n'a pas l'air de faire recette...

    2
    Samedi 10 Décembre 2016 à 10:11

    Bonjour

    le rire a ses limites, parfois certains vont tres loin et n'en reviennent pas, ni le public

    faire rire en direct a la Tévé c'est le plus dur des trucs a faire

    car des improvisations peuvent mal tourner, mal etre interpretées, depuis que tout maintenant s'analyse, se dissèque, se cherche un sens et s'annule

    dans des emissions dites de deconnades il y a des limites a ne pas franchir tout de meme, sous pretexte que c'est pour rire certains vont outrepasser " la morale " et "la bonne conscience", je ne regarde plus ces emissions pour rie car moi j'ai envie de pleurer

    les meilleurs farces, rigolades, sketchs spectacles se preparent et se murissent longtemps, et se mettent en scene apres bien des répétitions, des essais etc..... le direct de la télé est toujours sujet a drames, mauvaises scenes ou derangements divers et variés

     

    je citerai Raymond Devos

    "Qui prête à rire n'est jamais sûr d'être remboursé."

      • Lundi 12 Décembre 2016 à 09:28

        Jourbon Astérix,

        bin voilà : +1 !  C'est exactement ça !

        "C'était pour rire" devient l'argument ultime des adultes. Il me semble pourtant que c'est un argument typiquement enfantin... 

        A mon avis aujourd'hui Raymond Devos resterait sans voix parce qu'il aurait trop à dire ;)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* suppression barre cookies en bas d'écran */ .banner_banner--3pjXd { display: none; }