• La justice s'inquiète de rien !

    J'hallucine ! comment la Justice (celle qui fait son travail...) peut-elle faire des énormités pareilles ? un prévenu suspecté de meurtre est relâché avant audience parce que... la cartouche d'encre d'un fax est restée vide !?  tete contre les murs

    On va nous rétorquer que la demande d'achat de ladite cartouche était restée sans réponse ? Ou qu'il n'y avait personne pour réceptionner le colis ?

    Avec tous les moyens de communication existants aujourd'hui, je pose la simple question :

    COMMENT C'EST POSSIBLE ?

    comment se fait-il que la cartouche soit restée vide si longtemps sans déranger quiconque ?

    comment se fait-il que le dossier n'aie pas été suivi de près étant donné les conséquences éventuelles ?

     

    ma réponse :

    s'inquiéter dans l'administration ça sert à rien.

     

    « i s'passe quoi dehors ?Film de oufs ! »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Février 2014 à 00:54

    Bonsoir!

    Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça: c'est à la fois hilarant et révoltant. Mais ça arrive des fois. Je ne suis pas fâché de voir que ce genre de chose est rare en France, quand même. Donc je ne m'inquiète pas: cela n'aura pas lieu une prochaine fois.

    2
    Dimanche 9 Février 2014 à 21:54

    Bonsoir,

    Comment c'est possible ?

    Imaginons. 

    Le préposé aux fournitures de bureau limite le stock (normal, c'est la consigne),  les commandes de ces fournitures se font périodiquement, imaginons tous les mois (possible) et sont livrées 8 jours après (possible aussi), mais le fournisseur officiel n'a pas tout livré et il manque les cartouches  (flux tendu et rupture d'approvisionnement), prochaine commande dans 3 semaines ... etc ...

    D'accord la "grande surface" du coin a les mêmes cartouches en rayon, mais personne n'a le droit de faire ces achats hors procédure, sauf si c'est avec son argent de poche. Et encore, si la marque de l'encre n'est pas homologuée par le Ministère et que le Fax tombe en panne il y aura faute professionnelle.

    Cette histoire est imaginaire, toute ressemblance ................. ne peut être que fortuite.
    ------------------------------------------------------------------------------------------------
    Plus sérieusement:  

    La vraie raison est peut être un simple dysfonctionnement isolé. 
    Ce qui m'étonne  le plus ce n'est pas que la cartouche soit vide plusieurs jours ; c'est qu'il ne semble pas exister de système de contrôle par accusé de réception/lecture , capable d'alerter l'emetteur du message en cas d'anomalie de transmission.

    3
    Lundi 10 Février 2014 à 10:04

    Coucou,

    @ Ady : espérons que ça n'aura plus lieu... en tout cas sous cette forme ;-) Pour avoir bossé dans le public (et en avoir démissionné) j'ai une p'tite idée du fonctionnement... malheureusement on n'est pas à l'abri d'une reproduction, avec ou sans fax ;-)

    @ stormalo : histoire imaginaire... pas tant que ça, tu crois pas si bien dire... (comme je dis au-dessus à Ady, j'ai testé le fonctionnement du service public : c'est dingue !)  c'est tout le processus encadré et réglementé qui fait qu'on en arrive à des aberrations pareilles de pauvres fournitures manquantes !
    Si tu fais état d'un évident manque de suivi et/ou de confirmation (titre de l'article ;-) perso je vois aussi un problème à la source : la gestion des fournitures a été mal anticipée point ! (D'autant que dans l'administration, emprunter une fourniture d'un étage à l'autre... c'est chaud !) Reste que l'anticipation dans le public... ça se saurait : y'aurait moins de trucs coûteux... qui servent à rien ;-)

    Peu importe le pourquoi du comment (ce qui, dans le public, va nécessiter une enquête interne et des réunions en Commission pour déterminer, dans six mois, où était la cartouche manquante) le résultat est là : une justice aussi pauvre qu'irresponsable.

    4
    Lundi 10 Février 2014 à 23:05

    Bonsoir Pipiou,

    Ça sent le vécu ! Je m'doutais bien que mon commentaire provoquerait une réaction mais pas que les arguments en retour confirmerait l'histoire.

    Ma scène est bien imaginée mais pas le "mécanisme" d'approvisionnement des fournitures. (hé oui, j'ai connu aussi)

    Bonne soirée

    5
    Lundi 10 Février 2014 à 23:43

    Un problème de ... fax ??? 

    En 2014 ???

     

    ??????

     

    Peuvent pas utiliser les mails, ces blaireaux ?

    6
    Mardi 11 Février 2014 à 08:36

    @ stormalo (4) : côté fournitures, c'est pourtant à peu près ça : mécanismes lourdingues de validations diverses qui rallongent les délais (quand je parle d'anticipation...) et achats perso à la limite du dangereux : tu te goures pas de beaucoup ;-(

    Bonne journée à toi

    7
    Mardi 11 Février 2014 à 08:48

    @ Bicar (5) : hé oui : ze fax iz not dead !

    étonnant hein ? mais pas dans l'administration où doit être traçable et justifiable voire autorisé... faudrait aussi que la justice valide "les échanges numériques" dans ce cas là ! (rapport à l'éventuelle faute inexcusable dont parle stormalo (2) et dont je confirme le risque !)

    L'administration n'a pas intérêt à ce que ça aille trop vite (escargot) : faut justifier l'utilité des postes...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* suppression barre cookies en bas d'écran */ .banner_banner--3pjXd { display: none; }