• Un président qui parle "comme nous", un !

    Les politiques ont ce fâcheux "langage" de tournures alambiquées, de longues phrases, etc., qui font qu'au final, on ne les comprend qu'à moitié, ou qu'on n'a pas la réponse à la question.  

    Ce matin j'ai lu que Macron n'avait pas un langage politique-ment correct et ça... fait drôlement du bien, pour ma part il était temps ! Je cite l'extrait :

    ------------

    Emmanuel Macron accentue sa tonalité résolument offensive à l’égard de la « toute petite minorité qui est réfractaire » à la vaccination contre le Covid-19, au risque de braquer les Français les uns contre les autres. « Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque, explique-t-il notamment. Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie. »

    « Nous mettons une pression sur les non-vaccinés en limitant pour eux, autant que possible, l’accès aux activités de la vie sociale, poursuit le chef de l’État. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… »

    « La quasi-totalité des gens, plus de 90 %, ont adhéré [à la vaccination] c’est une toute petite minorité qui est réfractaire », ajoute le président, pour qui « l’immense faute morale des antivax » est de « saper ce qu’est la solidité d’une nation ». « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen », juge-t-il.

      source↗

    -------------

    Je ne m’arrête pas, contrairement aux médias et autres oppositions, à la seule phrase
    "Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder"
    parce que pour moi cette phrase est la résultante d'une responsabilité minoritaire qui dit  "j'ai le droit de ne pas me faire vacciner". 
    TOUT À FAIT, t'as le droit.

    Sauf que ce droit individuel va à l'encontre de la santé publique parce que le vaccin limite les formes graves qui, quand elles ne t'envoient pas ad patres, saturent les hôpitaux, gênent les urgences et empêchent des opérations : il est là le problème. 

    Si j'étais Macron ? je ferais pareil et je parlerais franchement dans les mois à venir. Je ne serais pas réélu ? Pas grave. D'ailleurs est-ce que je me représenterai ? pas sûr. Je viens de me taper un mandat des plus compliqués, et si vous préférez défendre votre seul bien-être individuel en refusant de penser aux autres (bizarrement ça ne gêne pas la gauche ??), alors il faut supprimer toutes les aides de l'état, à commencer par la sécu : ça ça serait cohérent avec la "liberté individuelle d'avoir le droit"...
    Je vous laisse foutre en l'air les valeurs nationales qui font l'inégalé confort français et je vous dis bon courage. Allez viens Brigitte, on se casse.   

    "on veut des politiques qui parlent comme nous" : et bin en voilà un ! 

    Edit 8 janvier : Macron assume ses propos et revendique l'état des lieux national. J'en rajoute pas parce qu'on ne retiendrait que 3 ou 4 mots ;)  c'est par là↗  

     

    « Grichka, puis Igor BogdanoffSidney Poitier »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Janvier à 22:38

    Allo Pipiou, comme tu sais, je suis du Québec et comme vous, nous sommes en pleine crise. Mais j’approuve complètement les propos de votre Premier ministre. 

    il va peut-être donner des idées à d’autres premiers ministres qui minaudent…..dans leurs propos. 

      • Jeudi 6 Janvier à 09:29

        Bonjour GinetteD,

        (ton message apparaissait 4 fois, je me suis permise d'en supprimer 3 ;)

        "Président" en français = "Premier ministre" en québecois ?  (c'est pas méchant hein, c'est une vraie question)

        Je pense qu'à un moment donné faut arrêter de mâcher ses mots...

        Bonne journée à toi, pas de tempête de neige ? Impressionnante aux US !

         

    2
    Jeudi 6 Janvier à 09:00

    Bonjour

    je ne suis pas du tout heureux et content de ce président, tu le sias

    il aurait pu se la boucler le coco

    quinze jours avant sur TF1 il fait son mea culpa, "son néant culpa"

    on promet de ne plus sortir des phrases, des formules mauvaises envers ceux qui ne sont pas comme lui, eux, ces nantis, ces bien pensants si haut perchés

    promesses de se tenir et de ne point insulter une partie des gens

     

    et BOUM il recommence

     

     

    il y a des façons de le dire, meme si on le pense

    on peut trouver une façon de dire, de le faire

    en parlant les mots echappent,

    on peut tous s'echapper en paroles dans l'oralité de nos discours

    mais là ses propos ont ete ecrits et verifiés avant publication dans le journal

    il savait ce qu'il disait, et a dit .............. et a laissé ses propos etre imprimés, déprimés tels quels

     

     

    PRESIDENT DE TOUS LES FRANCAIS, il est

    pas président d'un coté, ou de l'autre

    il gouverne la vie de chacun , meme l'opposition,

    ceux qui ne l’aiment pas,

    ceux qui ne le suivent pas

    .....................

    IL NE DOIT PAS DISCRIMINER UN FRANCAIS PAR RAPPORT A L'AUTRE

    DANS SES INTERVENTIONS

    .....................

      • Jeudi 6 Janvier à 10:29

        Salut Astérix,

        voui voui, je sais qu'on pense pas pareil  he

        C'est vrai qu'en tant que "Président" il aurait dû, il doit, il devrait... mais FRANCHEMENT, quand tu vois les inepties, les infos fausses et débiles, qui lui sont imputées, à lui et au gouvernement, y'a un moment donné où tu dis les choses clairement pour qu'elles soient entendues.

        En quoi il fait de la discrimination ? Il fait état de ce qui se passe en France !
        Il ne doit pas "nommer" ?  Alors ça ça me fait marrer parce que 1/ je suis sûre que beaucoup [de vaccinés] pensent comme lui et 2/ c'est ce qu'on reproche aux hommes politiques depuis des décennies, à savoir "menteurs et faux culs" : et bin là il ne ment pas et il est très clair !

        et bien sûr que ça choque ! Mais je suis plus (+) choquée par ceux qui refusent la solidarité médicale et qui, pour leur liberté individuelle, font prendre des risques aux autres.

        Et quand tu vois les mots utilisés par les uns et les autres, à droite et à gauche : c'est à hurler... de tristesse !

         

    3
    Jeudi 6 Janvier à 20:16

    Kikou Pipiou.

    D'abord merci pour ta réponse, tu es un zamour, mais ça, tu le sais déjà ! mdr

    Bon la plupart du temps je suis assez d'accord aves tes analyses, mais là, encore une fois, il a fait fort...

    Mais ou est le respect  ?

    Désolée, mais on m'a toujours appris a être polie et respectueuse, même si je ne suis pas d'accord.

    Quand un Président se permet de dire :  " Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder " et lors d'un discours précédent : "   il avait promis qu'il  ne prononcerait plus  de petites phrases qui peuvent blesser "

    Ce n'est pas la première fois qu'il prononce des phrases assassinent ! 

    Et personnellement je n'aime pas du tout.

    Dire également d'un  " non-vacciné que c'est un irresponsable " entièrement d'accord, mais que ce n'est plus un citoyen ? Et pourquoi ?

    Lui qui se couche devant la déchéance de nationalité ? Pour des faits très grave ...

    Pourquoi n'a-t-il pas tout simplement rendu la vaccination obligatoire ... Il avait tout simplement la trouille... C'eut été plus facile et ça aurait règlé bien des problèmes, bien sur en en faisant apparaitre d'autres... 

    Enfin, moi je n'aime pas qu'on puisse traiter les citoyens de cette façon.

    Il vaudrait mieux qu'il s'occupe un peu plus de la réforme du chomage,  de toutes ces aides qu'on donne a n'importe qui, des retraites qu'on paye alors que les gens sont morts depuis des années et bien d'autre chose.

    Dépenser ainsi nos impôts ne me plait pas du tout...

    Bon ça y est j'ai craché une partie de mon venin...MDR

    Comme le dit si justement Astérix, on peut le dire autrement.

    Crois-bien Pipiou que j'ai mes deux doses depuis février et mars, nous avons fait aller et retour200kms, les vaccins à l'époque était très difficile à triouver.

    La troisième dose a été faite en septembre.

    Et crois bien que je ne comprends absolument pas ceux qui ne se font pas vacciner...Comme le disait Macron, ce sont des irresponsables .

    Allez bibizz, suis fatiguée après cette longue tirade.

     

     

     

     

     

      • Vendredi 7 Janvier à 08:35

        Hello Aa

        imagine que, dans tout ce que tu as écrit, je ne retienne QUE "j'ai craché une partie de mon venin" et que je dise "houlala, c'est une sorcière qui veut nous empoisonner" : c'est ce qui se passe, on retient 3 mots, le reste...
        Je trouve ça super dommage :(

        Bien sûr que ce langage est choquant pour un président (peut-être que c'était le but ?), la politesse et le respect, tu sais je suis "pour" en faisant remarquer ici ou là qu'un "bonjour ou un merci" serait sympa. Quant aux gros mots, j'en dis moi-même, et je peux jurer comme un charretier he

        Je ne ressens pas ça comme une insulte proprement dite, pour moi c'est un ras le bol vis à vis de ceux qui ne participent pas à l'effort collectif, et c'est aussi prendre la défense de ceux qui se sont tapées 3 vaccinations : la majorité a joué le jeu et on va (peut-être) se prendre encore une dose parce que des non-vaccinés provoquent des risques mortels ? Et bin oui, perso, ça m'emmerde, alors si on peut les emmerder, chacun son tour.

        Et s'il avait dit "Les non-vaccinés, j'ai très envie de les embêter un peu" : ça aurait fait rire dans les chaumières et on aurait dit "il est trop gentil"...

        J'suis d'accord, l'obligation vaccinale eût été bien + claire ! Il a pris le parti de faire confiance à la responsabilité des français, et il n'a pas eu si tort que ça puisqu'une grosse majorité l'a suivi. C'est une minorité (minorité n'est pas une insulte) qui refuse de participer à cet effort collectif et qui EN PLUS fait prendre des risques aux autres.

        La citoyenneté et la nationalité c'est pas la même chose. Je cite la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen :
        Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. 
          source↗

        J'suis bien d'accord sur les autres sujets où il y a de quoi faire, mais le virus s'est imposé, et ce partout dans le monde, bousculant absolument tout...

        Bonne journée à toi

        PS : non non, pas une "longue tirade" mais un échange sympathique smile

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :