• "Le fils des âges farouches" est cette fois bien solitaire... ( source↗ )

    Quand j'étais petite j'adorais cette BD, découverte dans Pif Gadget (en noir et blanc !) tant et si bien qu'en grandissant je n'ai pas résisté à l'intégrale (Éditions du Soleil)

    Évidemment pas question de regarder la série-BD-télévisée qui en a été faite : pas envie de démonter mon imaginaire ;)

    Le fils de Crao, son collier de dents dont chacune le guide ou le raisonne, son coutelas en ivoire qui tout à la fois le protège et le dirige, il découvre "ceux qui marchent debout", il apprend tout le temps, au fil de ses rencontres, combat les difficultés par des découvertes ingénieuses et se plait à n'être guidé que par le Soleil, qu'il recherche et qui l'entraine dans ses aventures...

    Les aventures d'un temps (préhistoire de fiction) qui n'existent désormais plus... mais j'ai adoré :

    merci Monsieur Chéret cool

     


    10 commentaires
  • Alors ça, du côté cinéma, c'est spectaculaire : la direction de l'Académie des César annonce sa démission collective !  quelqu'un veut un esquimau ? he     source↗   

    Le joli monde du cinéma en avait déjà pris un coup avec l'affaire machinStein, (mérite pas qu'on cite son nom), v'là t'y pas qu'une tribune française était montée au créneau pour dénoncer des façons de faire trop cooptatives (houlà... ça pue un peu), trop opaques, trop archaiques, trop pas modernes, trop tout pas bien. 

    Et hop : toute la direction de l'Académie démissionne ! ça parait bizarre, nan ? Mais nan : c'est un joli coup de pub à 15 jours de la cérémonie cool 

    [aparté : "La liste de tous les membres de l’Académie, constituée de 4.700 professionnels du cinéma, est confidentielle." 4700 ? pourquoi c'est confidentiel ?]

    Cérémonie des César où on veut imiter les Oscars mais on n'y arrivera jamais parce qu'on n'est pas américain, cérémonie au concours de stylistes, où ça se veut moralisateurs mais où ça ne fait que s'auto-promotionner... pour moi ce genre de cérémonie pompeusement pompeuse n'est que pseudo standing, hypocrisie, léchage de pompes de Louboutin, et de "j'me fous de ta gueule en public et tout le monde rigole" : ha ha ha !
    (oui parce que "ho ho ho", c'est le Père Noël).

    Remarque, ça fonctionne si on se dit "c'est du cinéma" : bin ouais, c'est du cinoche. Perso j'aime pas ce cinéma qui prouve que c'en est. Ça manque drôlement de classe et de panache ! À s'auto-satisfaire de son art, à se complaire dans ce petit monde friqué-gocentrique et à bien protéger l'entre-soi... Les arrangements entre amis ça ne dure qu'un temps, et à en vouloir de plus en plus on finit par les paumer

    les lauriers.


    [message perso : coucou Astérix :)]

     


    4 commentaires
  • James West et Pappy Boyington,  mais aussi    filmographie

    (source↗ )

     

         
        (source↗)                                           (source↗)

     

    (source↗)

     


    2 commentaires
  • à 103 ans, il est parti retrouver ces grands, grands noms du cinéma...

     source image↗

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique