• Taubira et l'Histoire...

    C'est bizarre comme parfois l'Histoire avec un grand H est défendue et parfois non. Surtout selon les politiciens qui s'arrangent avec, selon ce qu'ils en pensent... selon ce qui en est dit... et selon ce dont ils ont besoin... ("politique" c'est un métier !)

    Pour exemple : Mme Taubira ne chante pas (ni ne fredonne) la Marseillaise à la cérémonie de commémoration de l'abolition de l'esclavage. L'hymne national était interprété par une soliste, elle l'écoutait et n'a pas jugé utile ou opportun de fredonner. Peu importe.

    Mais reprocher à ceux qui la critiquent [de ne pas avoir chanté, NDP] de ne pas savoir sortir de l'Histoire, pardon, mais c'est pourtant exactement ce qu'elle a fait en répondant à ses détracteurs comme elle l'a fait : elle n'est pas sortie de l'Histoire ! On peut pas d'un côté dire le racisme ça suffit, il faut évoluer, partager etc., et appeler l'hymne national "Marseillaise karaoké" sous le prétexte que "l'instant de mémoire" est trop important... faudrait savoir !

    Quand je lis ses propos via les lignes du paragraphe (du lien) "Taubira : Halte au hold-up sur l'histoire" j'ai l'impression de lire un vieux discours, trop travaillé pour être sincère. Je suis sûre que Mme Taubira aimerait bien que parfois ça ne soit ni tout blanc ni tout noir... Elle a le chic pour se poser en défenderesse-victime-attaquante tout à la fois, et ça c'est fatigant parce qu'elle ne tolère... que ses choix !

    C'est p'têt ça toute l'histoire !?

     

    « La musique n'adoucit pas les moeursUn graphiste en or... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :