• Nouveau titre à mon blog, autrement plus joli parce qu'au graphisme élaboré. Toshiro m'a gentiment proposé et créé le titre graphique, youpi !

    Merci à lui, dont voilà une autre version de la boîte :

    Les Sondages

    Elle est belle non ?


    7 commentaires
  • Et voilà, la froidure est là.
    Et bien là ! Gelées nocturnes qui réveillent au petit matin, le blanc n'est pas encore de neige mais ça ne saurait tarder. A minuit, il faisait +4° en ville mais -2° en campagne : voilà pourquoi la soupe bien chaude est typiquement rurale !

    Dehors, le jardin est statique de froid et encore engourdi de la nuit, pas un souffle d'air, pas un bruit, comme si rien ne souhaitait déranger cet état frileux. Dedans, feu de cheminée qui crépite, bol de thé fumant, les chats lovés dans leurs paniers, une douceur de vivre au ralenti.

    Alors les frimas, vous êtes sympas, vous restez dehors !

    C'était la minute météo, à vous Cognacq-Jay.


    3 commentaires
  • Je me suis amusée à aller voir "Articles les plus lus" chez mon ami Google.

    L'article qui arrive en tête n'est ni politique, ni catastrophique, ni d'actualité (c'est à dire pas sur les pages France ou International), ni faits divers (quoi que), c'est... le divorce de Parker/Longoria : vus 588 fois en 2h --au moment où j'écris-- contre vus 86 fois pour l'article qui arrive en deuxième ("licenciés pour avoir médit sur Facebook").

    Si ça en dit long sur l'intérêt des internautes ;-)   les industries du people n'ont donc pas de souci à se faire. Ouf, ça fait du bien de constater qu'il y a des entreprises qui ne sont pas prêtes de s'écrouler !


    4 commentaires
  • J'ai regardé le rendez-vous télé de Sarko : 3 journalistes avides de le mettre KO, 1 Président qui évite les coups...

    Sur la forme, si le Président a tenu son rôle de Président (avec tout ce que ça comporte), les journalistes m'ont épatée par leur pointillisme fermé : ils allaient chercher la petite bête, pour le plaisir de le déstabiliser (raté à mon avis), ils se coupaient la parole, genre "lequel de nous trois va réussir à... ?" Forme journalistique qui me plait moyennement parce que trop à la recherche du scoop ou de l'audimat, le people n'étant pas mon fort (nelson).

    Sur le fond, les journalistes à l'affût du faux pas ont donc persisté dans le détail, au grand dam du cap à suivre, info plus importante à mon goût que de savoir s'il allait se présenter en 2012. Sarko a été égal à lui-même = il a répondu aux questions, avec des mots simples (à mon avis tout en bouillant en son for intérieur sur certaines questions !). Perso, c'est le premier Président que je comprends quand il parle. Les phrases à rallonge où le sujet est noyé ne sont plus, et c'est tant mieux ; Le langage politique où l'on ne comprend rien parce que référentiel ou compliqué, dans le cas de Sarko, rupture il y a.

    Je suis toujours perplexe face aux journalistes qui, eux, sont censés informer. Au vu des journaux télé et autres titres de la presse, l'information n'est JAMAIS neutre, je trouve ça dommage pour l'auditeur qui avale l'info, s'il n'a pas de comparatif pour le faire recracher... ou se délecter.
    Ce rendez-vous, qui aurait dû permettre d'en savoir un peu plus sur les objectifs à venir, s'est transformé en un listing au gros titre "Wanted" avec la photo de Sarko : tous les points ont été abordés de façon super négative, dommage. Pour moi, c'est pas de l'interview professionnelle.

    Bref, je ne suis pas politicienne ni journaliste ni économiste, je n'analyserai donc pas tel sourire ou telle virgule, de part et d'autres. Je trouve que ça aurait été honnête de trouver un moyen de mettre en avant ne serait-ce que l'assiduité de son chemin en tant que Président : il a vécu une crise mondiale grave, mais la France a su et a pu rester maître de sa liberté de décisions et d'actions.

    C'est pas important ça ?


    10 commentaires