• Qu'est-ce qu'il fait chaud... pour un mois de mai qui suit un avril sympa ! Et toujours pas d'eau... Réchauffement climatique ou pas, c'est comme ça en ce moment, et on n'a pas le choix. Pas la peine de se plaindre, ça n'y changera rien !

    Vaut mieux s'en accomoder et faire avec : séchage du linge dehors (youpi), fenêtres ouvertes (youpi encore) chauffage éteint depuis belle lurette (trop youpi) vêtements plus légers (youpi toujours), apéro sur les terrasses (ça c'est du youpi), que du bon, à part les guêpes énormes (pas youpi !)

    Quelqu'un veut une glace ?

     


    6 commentaires
  • Pas facile d'être en paix dans un monde en guerre, pas facile d'aller bien quand ça va mal autour.

    C'est toute la complexité de l'être humain à l'échelle de l'humanité : être soi et assumer ses positions, tout en sachant pertinemment que ces positions ne seront pas forcément comprises, et seront donc source d'incompréhension, voire de conflit.

    Mais qui a raison, qui a tort ? Faut-il seulement se poser la question ? Là est tout le problème : être rationnel, c'est pas une évidence immuable, c'est subjectif et variable. Et quand le rationnel a pour fondement le "bien" en général, la notion de "bien" est encore différente selon chacun.

    Difficile de s'y retrouver, difficile de comprendre et encore plus difficile d'accepter ce que l'on ne comprend pas : l'acceptation (à défaut de la compréhension) serait un pas vers la sérénité, grâce à la page tournée... 

    Je trouve que le livre du monde n'est guère épais...

     


    2 commentaires
  • Alors ça c'est cool !! (mais ça doit être difficile à faire)

     


    2 commentaires
  • Livres lus de Rachel Johnson (Piment, 388 pages)

    "L'argent ne fait pas le bonheur... même quand on habite sur un square privé de Notting Hill, l'adresse la plus branchée, la plus recherchée, la plus snob de Londres. Prenez Clare et Mimi. Elles ont moins de quarante ans, sont mariées, copines, voisines, mènent une existence de rêve. Jusqu'au jour où débarque un milliardaire américain, célibataire et démon tentateur. Le ver est dans la pomme..."

    Après avoir lu "chassés-croisés amoureux et intrigues immobilières se succèdent sur la verte pelouse. Ce coin de paradis si cher payé se révèle infernal. Notting Hill ? Notting Hell plutôt ! La tranquillité des beautiful people vole en éclats. Et le lecteur, lui, éclate de rire", j'ai ouvert le livre.

    Et bin j'ai pas éclaté de rire. J'ai souri certes, d'une écriture enlevée qui relate des situations et des pensées rigolotes, mais j'ai été un peu déçue au fur et à mesure. Ca laisse penser à, mais ça bifurque, et pas forcément pour du mieux, on reste un peu dans l'attente de deux vies dont le parallèle est contradictoire... Mais c'est globalement sympa et ça se lit agréablement.

     


    votre commentaire