• on y est : vendredi, dans 150 pays, une attaque informatique mondiale touche les entreprises : "vos fichiers seront débloqués contre paiement" (en bitcoins) ...


    (source)

    Entre Renault à l'arrêt et des patients qui n'ont pas pu se faire opérer en Angleterre, le monde virtuel devient d'un seul coup bien sombre...

    Un virus c'est une chose, un ver en est une autre, mais une combinaison des deux... le virus exploite une ancienne faille dans le système Windows (Windows XP, qui n'est plus maintenu par Microsoft) il s'installe, il scrute le réseau local et s'installe tout partout où il peut, de réseau en réseau : une espèce de toile d'araignée dont chaque fil est une toile d'araignée ! L’empêtrement est aussi rapide que massivement efficace, la preuve :(
    (plus d'infos)

    Les recommandations de base habituelles :

    -  FAIRE DES SAUVEGARDES !
    -  ANTIVIRUS COSTAUD ET À JOUR
    -  LES LOGICIELS DOIVENT ÊTRE MIS À JOUR
    -  PAS DE "CONFIANCE AVEUGLE" (via des mails pourris par exemple...) 

    et si ton ordi est infecté, tu sautes sur la prise de courant, tu débranches et surtout tu m'appelles pas ! he

     


    2 commentaires
  • Après l'élection on eût pu penser avoir une semaine tranquille... mais que nenni  he 

    La gauche éclate en mille morceaux : Mélenchon se marre à Marseille, Hamon imite Macron et monte un parti, Valls valse à mi-temps : embrouillamini général et top-fiesta dans la maison PS !

    La droite a l'air de tenir un peu plus debout, se remotive avec l'adoucissement du programme Fillon mais... il reste de la place chez Macron : s'agit de la jouer fine encore quelques jours... 

    Et Bayrou qu'est pas content ! MDR ! Dans le genre "je vais où je peux m'asseoir" il change de camp à chaque campagne, alors bon...

    De part et d'autres ça fait un peu partie d'échecs (jeu de mots) Macron a, par son élection, véritablement changé la donne et bousculé les traditions politiques. Alors forcément, tout le monde cherche une place : grosse bataille... mais que d'artifices ;)  

     


    30 commentaires
  • Voilà, c'est fait : elle n'a pas été élue, ouf !

    Un résultat sympathique mais dont le satisfecit ne doit pas être trop glorieux : si Macron l'emporte avec 66,09% (on va dire cumul macronistes et anti-lepen), elle elle peut s’enorgueillir de 33,91% de votants... Ok, tous ne sont pas extrémistes et sont "seulement" en colère. Mais la colère est mauvaise conseillère...

    Bon, je vais pas jouer au journaliste pessimiste chercheur professionnel de p'tites bêtes, je lui laisse le temps de déguster sa volonté aboutie : il a gagné et c'est tant mieux, hip hip hip pour le rassemblement positif. Mine de rien il a turbiné ! il y a moins de deux ans il montait un nouveau parti, et pouf, il est président, c'est fou nan ? 

    Bon bin... il a plus qu'à le gâ  he

    En tout cas je pense que la France sera bien plus élégamment représentée et rien que ça ça fait du bien : le voilà le changement !


    20 commentaires
  • comme il ne reste que 8 jours, j'fais un sujet dédié comme ça ça sera groupir ;)

     

    6 mai : bon bin c'est demain. Et merci la trêve médiatique parce que bon...
    Comme par hasard 4 mn avant le début de la trêve, un MacronLeaks  ? bin voyons ! sarcastic

    2 mai : il est pas rancunier le Macron, je cite :
    "Manuel Valls peut faire partie de la majorité "s'il quitte le PS", déclare Emmanuel Macron, alors que l'ancien Premier ministre souhaite garder son étiquette PS. "On a eu des désaccords mais si Manuel Valls est prêt à participer à cette majorité présidentielle et à quitter le PS, il le pourra". (source : 10h53
    Mais comme Valls aimerait bien, je crois, incarner le renouveau du PS (on rigole pas) ça va être dur de le quitter... 

    29 avril : autant j'avais trouvé qu'il avait dit des trucs intéressants autant son résumé final me déçoit : Dupont-Aignan se rallie à LePen !? C'est "presque" normal puisqu'en échange il a négocié le poste de premier ministre... mon résumé à moi c'est un gros Beurk.

    28 avril : ah nan mais c'est pas possible ! Ce matin j'suis tombée sur un article titré de propos d'électeur qui dit :


    (source)


    pour moi c'est du grand n'importe quoi : QUI peut dire ce qui va se passer d'ici 5 ans ??? Bien sûr qu'on peut faire des projections (plus ou moins analytiques ;) mais ça, ces mots là, pour moi, c'est de l'argumentation à la con qui repose sur rien.

    Mais admettons : on vote pas contre. Donc on s'abstient puisqu'on veut pas voter pour. Les votants FN vont voter. en masse. Et paf : LePen présidente.
    Ha oui : si on vote pas contre  elle sera pas élue dans 5 ans, mais dans 8 jours.
    Démonstration par l'absurde ?

     


    17 commentaires