• Une association de nains a monté un club de football, et chaque dimanche, ses équipes jouent l'une contre l'autre.
    Après le match, tous vont dans un café où on leur réserve la salle du premier pour boire un vin chaud.

    Un dimanche un client déjà éméché, accoudé au comptoir, voit soudain descendre dans l'escalier un, deux, puis trois, cinq, dix puis onze nains en maillot bleu qui traversent la salle, passent devant lui, et sortent dans la rue !
    Il se frotte les yeux et recommande un whisky.

    À peine l'a-t-il bu qu'il voit un, deux, cinq, dix puis onze nains en maillot rouge descendre à leur tour l'escalier, passer devant lui, et sortir dans la rue !

    Alors il appelle le propriétaire du bistrot et lui dit à l'oreille :
    - Patron, je ne voudrais pas vous inquiéter, mais je vous signale que votre baby-foot se fait la malle !

     


    14 commentaires
  • Alors ce matin... un réveil de ouf... comme je l'aime pas ! beurk

    Réveillée par des bruits inquiétants de grosses rafales de vent, à un moment donné : "houlà c'est quoi qui est tombé ? y'a un truc qui s'est cassé ? c'est quoi qui cogne ?"

    > allez hop = dehors à 6h du mat, dans la nuit noire contre vents et fortes pluies, ciel plein d'éclairs et gros roulements de tonnerre !!  Daube, y'a des ambiances pas sympas, surtout quand t'es sortie du lit en 4e vitesse !

    On a rentré les parasols en courant, c'est pas eux qui sont tombés, c'est quoi donc ? On a trouvé : un gros container en plastique (réserve d'eau, vide) qui s'était envolé, son couvercle aussi, se cognant sur tout ce qu'ils rencontraient.

    Z'avaient bien prévu "vent, orages et pluies" mais pas un coup de bafougne ! Je le dis toujours : la météo ce n'est QUE des prévisions, et il faut toujours anticiper le... "localement" !

    Pfououou, localement pour réveiller... ça réveille

     


    4 commentaires
  • Il fait partie de ces figures incontournables du Cinéma, et de l'Histoire du Cinéma.
    (j'ai choisi cette photo parce que j'y vois quelque part "tous les rôles" qu'il pouvait jouer)

    (source↗)

    Filmographie   

     


    4 commentaires

  • (clic)

          

    M.C. Beaton, 303 pages, Albin Michel

    "Lasse de courir après des chats et des chiens égarés, Agatha accepte la sollicitation d'un certain Robert Smedley : cet homme fortuné est persuadé que son épouse le trompe. Rien de plus tentant pour notre extravagante Agatha que de coincer la jeune, jolie et très dévote Mrs Smedley, un peu trop parfaite pour être honnête. Mais c'était compter sans une autre affaire de disparition qui lui tombe sur le coin du nez. Jamais deux sans trois ?"

    L'agence de détectives d'Agatha marche bien, et les nouveaux personnages, recrutés par Agatha, donnent de la teneur aux événements. Si les aventures d'Agatha Raisin peuvent donner l'impression de se répéter, les personnages qui l'entourent prennent vie et enrichissent l'ensemble, c'est plutôt positif, parce que dans le même esprit et le même humour.
    Pourtant bizarrement j'ai pas accroché plus que ça à ce tome 16, je l'ai lu sans réussir à vraiment rentrer dans l'aventure, ça m'a paru un peu alambiqué. Sympa et fidèle à l'esprit d'Agatha mais un peu bof... jusqu'à ce que je lise les 3 derniers mots de la dernière ligne de la dernière page he  qui relancent Agatha et le lecteur (s'il lit les bouquins dans l'ordre)

    deux... trois... Vivement le 17   

     


    4 commentaires