• PR_Le grenier du culte

  • Heroes of Might and Magic (Jeu PC)(1998)


         (mai 1999, puis The Restauration of Erathia, puis The Shadow of Death)                           


    (mars 2002, puis The Gathering Storm, puis Winds of War)

     

    Heroes of Might and Magic (Jeu PC) 
    (mai 2006 (monde d'Ashan), puis Tribes of the East, puis Hammers of Fate)

     Parties + Campagnes, tout fini, on télécharge des parties, merci Internet !

     pour + d'infos, le site : www.archangelcastle.com

     

    Donc on est logiquement passé au VI (sortie oct. 2011) :

    Heroes of Might and Magic (Jeu PC)  et là... daube ! Enfin non... les images sont superbes, mais le jeu a changé : super difficile, on a fait l'erreur de commencer par une partie... au lieu d'une campagne, prévue pour éclairer avec pas mal d'infos !

    En gros, tout est lié, sauf que "tout" est très détaillé, tant en options de combat qu'en option de magie, et que chaque choix a des conséquences, ou pas, parce que les choix sont interactifs !

    La mise en route fut très difficile... et le plaisir s'atténue... Lutter, c'est bien, mais lutter pour perdre parce qu'on n'a pas fait le bon choix de telle ou telle capacité, qui ne peut être efficace qu'avec la compétence machin-chose, qu'on n'a pas choisie... bin c'est super bof et c'est un p'tit peu énervant de pas y arriver :( 

     

    MàJ 2015 : le VII est sorti, pas testé (à cause du VI !) mais c'est prévu. On continue à télécharger des parties H5 : super !! Y'a des graph/scénarios  ma-gni-fi-ques et des parties vach'ment bien tournées ! Grands bravos aux créateurs passionnés !  cool

     

     

    Noël 2016 : on passe au VII ! 

       (clic)


    C'est parti pour l'install : z'ont conservé l'obligation (apparue pour Heroes VI) de passer par Uplay, donc connexion obligatoire pour installer le jeu. Et pour jouer, même hors ligne, faut être connecté à Uplay.

    On a commencé par la partie de démo histoire de zieuter les nouveautés et premier constat hooooo c'est bôôôôô !  Graphismes, visuels, batailles : c'est chiadé ! Bon, évidemment faut ré-apprendre
    - les nouvelles compétences des héros -présentées et activées autrement-
    - les nouvelles factions (les armées)  -leurs noms, qui fait quoi et comment- 
    - les nouvelles interactions  héroes/armées/ennemis/châteaux, etc. etc.
    Cela dit ça semble moins complexe que le VI, OUF y'a plus qu'à :)))

    Comme on peut pas sauvegarder la partie "démo" j'ai commencé une campagne (une partie qui se joue sur plusieurs parties) et mon mari en a commencé une autre : beaucoup de "ho la vache, c'est beau !" de "ha c'est génial, t'as vu quand tu fais ça ?" et de "fais gaffe quand..."  je te passe les détails mais en gros : pas mal de bonnes surprises :))   Donc à suivre pour les avancées mais ça commence plutôt bien et pour l'instant c'est...

                           

     


    votre commentaire
  • Une série qui passe de temps en temps sur M6 (20h), j'adore !!!

    Il faut absolument la regarder... dès le 1er épisode : présentation des rôles et là, on comprend tout, faut pas louper le début !

    Truffée d'humour, de situations bien observées, de clins d'oeil divers, de regards et de silences qui en disent longs, je ne manque pas 1 seconde de cette série !!

    Des invités "special guest star" dans certains épisodes, et le tout mené tambour battant par une "Miss Fine" (prononcer "faïne, à l'anglaise") au top du top !! J'adore !!

    "Une Nounou d'Enfer"

    "Une Nounou d'Enfer" "Une Nounou d'Enfer"
    Premier contact... "Epoustouflante" Maxwell Sheffield
         
    "Une Nounou d'Enfer" "Une Nounou d'Enfer" "Une Nounou d'Enfer"
    Niles, le maître d'hôtel C.C. Babcock Sylvia, la mère de Fran
         
    "Une Nounou d'Enfer" "Une Nounou d'Enfer" "Une Nounou d'Enfer"
    Yetta, sa grand-mère Val, sa meilleure copine un grand moment !

     

    "Fran Fine, après s'être fait plaquée par son petit ami et renvoyée de son travail de vendeuse dans le magasin de robes de mariée de son petit ami (logique, non ?), devient gouvernante chez Maxwell Sheffield, "le célèbre producteur de Broadway"...

     

    Avec son excentricité et sa franche honnêteté, (et sa collection de vêtements hallucinants) c'est une rencontre entre deux mondes totalement opposés !! Fran amène "la logique du Queens" dans le sérieux londonnien... Quand on ajoute que la famille Fine est juive... C'est détonnant !

    Autres ingrédients du cocktail : Val, sa meilleure copine parfaitement niaise, Sylvia sa mère et Yetta sa grand-mère, toutes deux extravagantes de naturel à toute épreuve !!

    Les enfants ? Maggie est super timide, Brighton est le fils de son père et Grace suit une thérapie depuis toute petite... (d'où l'importance de voir dès le début).

    Assumant fièrement sa tâche de maître d'hôtel, Niles, qui voit les événements d'un oeil amusé, a un rôle extraordinaire ! Il reconnaît Fran comme "un don du ciel" venu chez les Sheffield et fait de son mieux (et il y réussit !) pour rabaisser l'associée de Maxwell, C.C. (prononcer sissi) Babcock, dans leur jeu continu de joutes verbales.

    C.C. voit Fran avec un mélange de jalousie et de scepticisme, d'autant plus qu'elle a des vues sur Maxwell... Mais Mr Sheffield est clairement attiré par Fran, même s'il est trop anglais pour l'avouer, et Fran est également attirée par Mr. Sheffield, mais elle est la gouvernante...

     Compil (12 mn youtube) qui donne le ton...


    votre commentaire
  • merci M6 !

    la Légende du Roi Arthur... en français d'aujourd'hui, c'est délirant, tant dans les mots que dans les attitudes et les regards, même les silences sont  drôles, j'adore !!

    "c'est pas faux", "catapuuulte", "c'est péremptoire", "objets redondants"...

     Ve siècle après Jésus-Christ.

    L'Angleterre s'appelle encore la Bretagne. Le Christianisme naissant, les anciennes traditions celtes s'entrechoquent pendant que l'Empire Romain s'effondre. Au carrefour de l'histoire, le Royaume de Kaamelott apparait alors comme le nouveau phare de la civilisation. Investi d'une mission divine, le Roi Arthur tente de guider son peuple vers la lumière

    Kaamelott

    Arthur, roi de Bretagne
    (Alexandre Astier)

    Investi d'une mission divine, le roi Arthur tente de guider son peuple vers la lumière :
    "Seigneur, je me vouerai tout entier à la noble quête dont vous m'honorâtes. Mais avec l'équipe de romanos que je me promène, ça va pas être facile !"

    "Un peu de tenue quand même,
    la Table Ronde n'est pas un barbecue"

    "Ça vous fait pas mal à la tête de glandouiller vingt-quatre heures sur vingt-quatre ?"

    Kaamelott

    Perceval, Chevalier du Pays de Galles
    (Franck Pitiot)

    "Moi mon petit neveu il est chaudronnier : des Graal, il peut m'en sortir trente par jour"

    "Faut arrêter ces conneries de nord et de sud ! Une fois pour toutes le nord, suivant comment on est tourné, ça change tout"


    Kaamelott

    Karadoc, Chevalier de Vannes
    (Jean-Christophe Hembert)

    "A Vannes aussi on a nos traditions.
    Bon, des Graal, pas vraiment, mais je connais un vieux qui se balade toujours avec un saladier"

    "Mon frère, il peut pas aller à l’école. Quand on lui explique un truc technique, il s’évanouit"


    Kaamelott

    Merlin, Enchanteur
    (Jacques Chambon)

    "Invoquer une meute de loups ? Moi je veux bien mais je vous préviens : s'ils se retournent contre nous pour nous bouffer les miches, vous viendrez pas pleurer !"

    "Quand vous êtes partis, j’me suis dit « j’vais m’promener, j’vais pas m’promener », finalement j’ai décidé de me beurrer la gueule"


     s'ouvrent en nouvelles fenêtres :

    - le site de M6

    - Les citations cultes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique