• Retour dans le Jardin

    Le Jardin en miniatures  (clic pour voir les photos en nouvelle fenêtre)

    Ils sont côté nord, ont du soleil le matin seulement (lever de soleil) et sont protégés des vents d'ouest par une haute haie. Un joli spectacle... quand ça fleurit, parce que curieusement, certains fleurissent d'une année sur l'autre, et pas tous, ni systématiquement : cette année je n'ai eu que du bleu, pas de blanc !

    Les rhizomes sont à peine enterrés (dômes visibles) dans une terre sableuse, pour ne pas dire "du sable avec un peu de terre" ! Je ne les ai jamais arrosés, ils se débrouillent seuls.

    Iris Au printemps : nettoyage complet du massif : j'enlève tout ce qui est mort, j'aère au maximum.

    Iris De temps en temps l'été, un suivi estival : les mauvaises herbes, j'enlève ou je coupe tout ce qui a séché, qui prend de la place, etc. : c'est mieux pour ce qui reste !

    Iris A l'automne, idem, mais je laisse volontairement par terre : tout ce qui est au sol empêchera les gelées.

    2018 : va falloir que j'm'en occupe sérieusement. Les fleurs blanches ne sortent plus depuis 2 ans, que des feuilles, et les bleu-violet, seulement quelques fleurs, c'est un peu tristounet.
    Comme ça s'étant vers l'extérieur  faut que je regroupe les rhizomes pour reformer un joli massif. J'ai commencé l'an dernier pour quelques uns, à suivre...

     


    2 commentaires
  • Retour dans le Jardin

    article à faire, d'autant que dans la jardinière aujourd'hui il y a autre chose

    photos d'avant en nouvelle fenêtre

     

     


    votre commentaire
  • Retour dans le Jardin

    Le Jardin en miniatures  (clic pour voir les photos en nouvelle fenêtre)

    Bon, pas grand chose à dire, ça re-pousse tout seul ! Celles des photos sont toutes au nord, elles s'étoffent d'année en année, alors que... je ne prodigue aucun soin ni arrosage, merci Dame Nature !

    Évidemment, la tondeuse évite soigneusement celles qui poussent en bordure d'allée ;) Je ne coupe pas non plus les fleurs pour faire des bouquets, préférant les voir "jolies comme ça".

     Au printemps : c'est joli et je regarde, c'est tout !

     Fin de floraison : ça se gâte : je ne sais jamais "quand" tout couper... Donc je commence par couper les fleurs en laissant les feuilles. Beaucoup plus tard, quand les feuilles sont molles et moches et fanées, je les rabats à 10 ou 15 cm du sol. Et quand ce petit reste ne disparait pas de lui-même, et qu'il devient très moche, je tire dessus, ça vient tout seul (la feuille, le bulbe reste en terre).


    ATTENTION au bouquet pour la maison : l'eau du vase sera "empoisonnée" par le jus de la tige de la jonquille coupée : les autres fleurs n'aimeront pas !

     


    votre commentaire
  • Lys

    Retour dans le Jardin

    Le Jardin en miniatures  (clic pour voir les photos en nouvelle fenêtre)

    Reçues en cadeau 3 tiges ornées de très jolies fleurs oranges dans un petit pot... Après la floraison, je replante dans le jardin : j'ai bien rabattu la plante et l'ai mise au nord dans une plate-bande devant la maison, donc soleil levant et plutôt abrité des vents.

    Et bien l'année qui a suivi j'ai vu ressortir des pousses, bien multipliées ! Et depuis il ressort tous les ans, avec des fleurs toujours aussi jolies, c'est magnifique !

    Lys Au printemps : je vérifie autour des pousses que rien ne gêne (genre mauvaises herbes !) pour qu'il s'étoffe au maximum.

    Lys Floraison : mai-juin. Rien de spécial sinon de jolies photos ! Il y a une seule année où je l'ai arrosé, les tiges étaient molles et tombaient un peu. Sinon j'arrose pas (avantage du nord à l'ombre !).

    Lys Après la floraison : je ne fais rien, je le laisse en place. Je ne rabats que quand les tiges sont moches, c'est à dire pas mal de temps après (par exemple en juillet : plus de fleur mais la plante tient bien debout : je la laisse).

    Précisions pour les bouquets dans la maison ou pour offrir :
    1/ la fleur sent très fort (odeur sucrée) attention à qui vous l'offrez, aux nez sensibles s'abstenir !
    2/ pour éviter les tâches avec le pistil (?) poudreux : avec un sopalin, là où c'est poudré, partez de la base et remontez pour tout enlever.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique