• et c'est tant mieux. Enfin je crois.
    Avec le temps qui passe (et tel qu'il est défini il n'est pas prêt de s'arrêter !), je m'aperçois que finalement, la vie que l'on mène n'est que passagère et que les suivants prennent la relève. Pas de panique : c'est juste un constat, ni négatif ni positif, c'est une pensée philosophique.

    Les anciens ont cette aptitude à connaître le passé (et pour cause !) mais leur connaissance semble, pour les plus jeunes, à la fois moralisatrice et inadaptée ;
    Et quand le plus jeune devient à son tour plus âgé, sa connaissance devient un fardeau pour les plus jeunes = un décalage de générations qui provoque aussi bien l'entendement que le conflit, ça dépend.

    Le problème c'est que l'on ne finit par se rendre compte de la véracité utile de ce raisonnement ancestral... qu'assez tardivement ! Comment ceux qui n'ont pas vécu peuvent-ils seulement envisager qu'un jour... ils auront vécu ?! (comme quoi la conjugaison est utile !)

    C'est tout l'intérêt de l'image de la roue : non seulement elle tourne, mais elle repasse toujours par son point de départ ! Serait-ce ça la compréhension de la vie ? Un cycle... aux pédaliers différents selon les âges... Normal que les jeunes ne croient pas les anciens, ils ne savent pas encore, qu'un jour, ils deviendront anciens !

    L'incompréhension générationnelle semble finalement normale : quelle que soit la place d'un rayon dans cette roue, un autre est inévitablement à l'opposé ! Et c'est aussi grâce à ça... que la roue tourne ! Youpi !

    (la philosophie dans toute sa splendeur !?)

     


    12 commentaires
  • New Year


    2 commentaires
  • lampadaire_noel2010

     

     


    6 commentaires
  • Plus on est informé, plus on sait, et moins on prend de responsabilité.

    Conclusion à laquelle je suis arrivée la dernière fois que j'ai déplié une notice qui accompagnait un simple pshitt nasal. Quand le dépliage de la notice a été fini, j'avais plus grand qu'une feuille A4 (bien sûr écrit en tout petit), "en plusieurs langues, c'est normal" : que nenni, tout en français !
    Et à la lecture, j'ai eu le sentiment de rajeunir... mais pas en "youpi", parce que là, c'était trop, on me prenait pour une débile !

    Les labos (puisque je parle d'un médoc) doivent non seulement faire des produits efficaces et sérieux, mais ils doivent anticiper... TOUT ce qui peut être fait du produit ET de son conditionnement, mauvais usages qui seraient bien sûr défendables par l'inévitable cri du désespoir "je savais pas".

    Avant, quand on savait pas, on se renseignait et on était fier d'avoir appris ; aujourd'hui quand on sait pas, c'est parce qu'on nous l'a pas dit : flagrant délit de fainéantise, non ?

    Mais c'est pas grave puisque l'irresponsabilité des actes est désormais totalement admise... A deux sur une mini-moto ? un surendettement ? une visée au laser ? Qu'importe la responsabilité de l'acte, seules les conséquences de l'acte sont prises au sérieux.

    Prendre ses responsabilités ne sert plus à rien, c'est malheureusement bon à savoir  ;-)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique