• J'ai reçu un relevé de situation de l'Assurance Retraite (la CARSAT, comme son nom l'indique), récap de mon activité professionnelle, adressé à mon nom... complété d'un autre nom, qui datait de l'époque 1991-92. Top à jour les renseignements généraux ! he

    En bas de leur courrier y'a une case encadrée "Pour toute information générale, Pour rectifier vos coordonnées" avec des n° de téléphone : je les appelle.

    moi : bonjour madame, j'appelle pour rectifier le nom qui figure sur le courrier, blablabla.
    elle regarde mon dossier et dit :
    elle : moi je vois bien votre nom et que votre nom, je vois pas l'autre nom, je peux rien faire.
    moi : (je pense très fort "ça commence !" mais je dis rien) je lui dis que j'ai le courrier sous les yeux avec le double nom, qu'il y a en bas du courrier une case "Pour rectifier vos coordonnées", que j'utilise le n° de téléphone indiqué, donc je dois faire quoi si vous me dites que vous ne voyez pas à l'écran ?
    elle : je sais pas, c'est pas nous qui faisons les récapitulatifs.
    moi : (...) après 10 secondes :  je vous parle pas des récapitulatifs je vous parle du courrier d'envoi
    elle : c'est pas nous qui faisons les envois.
    moi : (...bis : option "je vais me la faire")  vous faites quoi alors ?
    elle : on collecte les informations qui nous sont envoyées et on les regroupe.
    moi : (...ter : et le regroupement ça va, c'est pas trop fatigant ?) bon, apparemment vous n'avez pas envie de m'aider ni de m'expliquer mais c'est pas grave, je vais faire remonter tout ça à qui de droit, et ça suivra son chemin.
    elle : (d'un seul coup plus loquace) attendez je vous explique (ha bin quand même !) On recueille toutes les infos de toutes les caisses et des complémentaires, il suffit qu'il y en ait une qui a ce nom là et c'est ce nom qui apparait et/ou qui est retenu. Faut savoir que c'est un document qui date de 12 ou 18 mois (!!) entre le début du récap et l'envoi). Peut-être qu'il y a eu mise à jour entre temps, sinon faut que vous contactiez la caisse ou la complémentaire qui vous a enregistrée sous ce nom là, et aussi les suivantes, et leur demander de modifier.
    - je dois demander à toutes les caisses le nom qu'elles ont dans leur fichier ?
    - oui, nous on peut pas savoir, on peut rien faire.
    Le "nous on ne peut rien faire" m'insupporte, je lâche le morceau, elle m'a gonflée.
    - ok je m'en occupe, mais je fais quand même remonter l'info comme quoi vous faites pas grand chose pour aider les gens. merci madame. au revoir madame.

    Le lendemain j'appelle ladite Caisse responsable du double nom. (Caisse que j'ai mis un peu de temps à trouver parce que ça date de 1991-92 et que depuis ça a changé de nom 3 fois...)

    moi : bonjour monsieur, j'appelle pour rectifier le nom qui figure sur le courrier, blablabla.
    lui : la CARSAT ne l'a pas fait ?
    moi : la CARSAT m'a dit qu'elle ne voyait pas ce nom là sur l'écran, qu'elle ne voyait que le mien, et que de toutes façons elle ne pouvait rien faire.
    lui : c'est curieux parce qu'on a les mêmes logiciels donc on voit la même chose, elle aurait dû vous dire ce qu'il en était et ce qu'il fallait faire.
    moi : (...)
    bref, on passe en revue un peu tout ça et non j'ai jamais été mariée à Mr Machin : impossible de divorcer ! (on a commencé à se marrer parce que ça devenait ubuesque !)
    Donc pour faire la modif je dois envoyer un extrait de naissance de moins de trois mois.
    moi : un extrait de naissance pour une dénomination dans une adresse ?
    lui : c'est la procédure pour être sûr qu'il s'agit bien "de vous"  [évidemment vu comme ça je ne peux qu'acquiescer] 
    il me donne toutes les infos pour faire la demande de rectification et dit :
    d'abord vous rappelez la CARSAT, dites-leur de regarder dans la base de localisation et qu'ils vous donnent l'adresse de contact pour la gestion du dossier. C'est bizarre et c'est pas normal qu'ils ne puissent pas intervenir.
    moi : (alléluiaaaaa !) grand merci monsieur, au revoir monsieur.

    Je rappelle la CARSAT, une autre voix que celle d'hier, ouf.
    - bonjour madame, j'appelle pour rectifier le nom qui figure sur le courrier, blablabla.
    Elle regarde mon dossier et dit :
    - c'est un document qui date du 14 septembre ?
    - du 12 mais c'est pas loin !
    - l'adresse a été rectifiée et l'information a été transmise à tout le monde.
    - (... de surprise !)
    - ha bon ? donc j'ai rien à faire ?
    - non ça a été transmis.
    - ha bin tant mieux.
    - vous avez une autre question ?
    - (eûh nan, j'ai eu ma dose) pas d'autre question, merci madame, au revoir madame.

    Sérieux : tu le crois ça ??? Bonjour le chemin pour arriver à  !!! (et encore, j'ai hâte de recevoir mon prochain relevé, juste pour être sûre...)

    Y'a pas à dire, la simplification administrative ça a du bon : ça laisse tout plein de temps pour errer dans les labyrinthes !


    8 commentaires
  • Je commence à m'y perdre un peu dans les bienfaits de la communication...  T'as p'têt pas connu mais il fut un temps sans téléphone mobile et sans réseaux sociaux (c'était un autre temps he)

    Si on était plus tranquilles parce que moins sollicités, on était moins informés, et surtout on l'était moins vite !!  Ça c'est accéléré c'est plutôt pas mal, mais je trouve que la communication se limite (façon de parler) de plus en plus dangereusement à fb et twitter : tout passe par eux, parce que tout vient d'eux. et vice-versa. 

    Dans les journaux, à la radio, à la télé, on extrait et on commente des twits et des envolées fb, c'est quand même dingue nan ?

    Et comme tout y est instantané, faut surtout pas chercher le pourquoi du comment ni le vrai du faux : trop tard, y'a déjà un autre instantané qui a pris la place ! mais j'ai pas eu le temps d'y réfléchir ! on s'en fout de ta réflexion, c'est pas ça qui compte.

    Un peu partout, tout plein de communications pour le moins accélérées, dans tous les sens, qui deviennent finalement... inaudibles ! Faute de caractères ? 


    23 commentaires
  • Bon c'est pas tout ça mais va falloir que j'arrive à répondre à :

    est-ce que je vais voter aux primaires ? (de droite parce que de gauche...)

    et ce avant le 20 novembre, date du premier tour (second tour le 27)

    Thèse : oui pour aller exprimer mon choix, au moins je l'aurai exprimé. Et vu le nombre de fois où on dit que on nous écoute pas, c'est une occasion de se faire entendre, même si à la fin  c'est une question de nombre, au moins j'aurai dit ce que je pensais.
    Le problème c'est qu'on ne croit plus en rien et qu'on se dit que de toutes façons ça sert à rien. perso je crois surtout que c'est de ne pas s'exprimer qui sert à rien !
    Si tout le monde (hérésie mais imaginons) si tous ceux qui avaient le droit de voter utilisaient ce droit (et à bon escient, pas pour dézinguer quelqu'un !)  probablement que la donne serait différente. Je suis optimiste : j'y vais.

    Anti-thèse : non j'irai pas voter parce que bon, ras le bol ! Z'ont qu'à se débrouiller, et z'avaient qu'à réfléchir avant sur l'image qu'ils donnent, pour être davantage crédible -au sens de rassurant- au lieu de se tirer dans les pattes.
    Je prendrai ce qui viendra (et tant pis pour le aaaargh !)
    Et puis si ça se trouve ceux qui vont voter vont voter "contre" untel et pas "pour" untel, et ça ça m'insupporte. on a vu le résultat avec Hollande : bonjour le gâchis et la perte de temps...
    MAIS les politiques n'ont toujours pas compris et ils continuent de s'invectiver sur des conneries, c'est grave saoulant !
    Donc pas question de rentrer dans leurs batailles pourries d'égocentrisme effréné : ils se démerdent, j'suis fatiguée : j'irai pas.

    Conclusion : j'en sais rien du tout ! he 

     


    31 commentaires
  • Si tu te demandes ce que c'est que ce MIEOU ? C'est un raccourci pour "Mais il est où ?"

    Maximum 34 : t'es où ? nan parce que bon, on n'a pas de nouvelles, t'es absent de là où on avait l'habitude de te croiser, sur tes blogs ça n'avance plus, Le Bleu Lézard lézarde depuis janvier, et même l'automne n'a pas eu, ici, sa fenêtre/pop-up festive, parce que j'ai pas eu envie de l'afficher.

    Messages laissés à droite et à gauche mais toujours pas de nouvelles :

    y-a t'il un internaute dans l'internautosphère qui a des news ? Faites passer !
            


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique