• Parce que lire et écrire sont pour moi ce qu’on appellerait « une seconde nature », forcément, le blog est un moyen de vivre ma passion, et ça, c’est super !

    Je suis étonnée… non, c’est pas le mot. Surprise ? non plus. Effarée ? c’est déjà mieux. Ecœurée, ah, là, c’est pas mal. Donc, je reprends :
    je suis écœurée de lire… ce que je ne lis pas !
    Plutôt curieuse et m’intéressant un peu à tout (ne serait-ce que pour avoir mon propre avis) je navigue donc au fil des pages ici et là, et a fortiori, je survole les commentaires de tel ou tel article, pour en savoir plus ou pour, sinon donner mon avis, apporter une aide.
    Sauf que plus ça va… moins j’en sais plus : je donne de moins en moins mon avis (finalement, c’est peut-être mieux !) et je n’ai pas envie de faire cadeau de mon aide, parce que je ferme les fenêtres et je m’en vais : elle est passée où la politesse ???

    Et si pour vous c’est du chinois, voilà :

    Blogueurs, réveillez-vous !

    Intrusion explicative : définitions du mot politesse :
    - du Larousse : Ensemble des usages sociaux régissant les comportements des gens les uns envers les autres.
    - de Wikipedia : La politesse est définie par un code. Elle demeure un ensemble de règles acquises par l'éducation. (…) La politesse se traduit tous les jours par l'utilisation de certains termes comme bonjour, au revoir, bienvenue, s'il vous plaît, ou merci.

    Alors oui, j’ai mis « intrusion » parce que c’est à croire que la politesse dérange !
    Pas de « bonjour », parfois un « s’il vous plaît » et accessoirement un « merci ». La rapidité de l’échange internet nous fait oublier les règles de base de la communication : on parle bien à quelqu’un et pas à une pôv’ machine !!!
    Il ne s’agit pas de tomber dans l’excès inverse et de dire « bonjour » 15 fois de suite dans un même échange. Il s’agit d’un minimum de savoir vivre envers celui à qui l’on s’adresse, un minimum de bienséance envers celui à qui l’on demande de l’aide, un minimum de civilité envers celui avec qui l’on échange : l’autre !
    L’autre qui est au bout du fil de son clavier, l’autre qui est derrière l’écran, l’autre… qui ne fait rien et qui doit vous répondre vite fait parce qu’il n’a que ça à faire…

    Vous avez vu ? Je n’ai pas employé le mot « respect » ! Parce qu’il est totalement absent chez certains, je ne suis donc pas persuadée qu’ils l’apprécient en tant que tel, ne respectant pas eux-mêmes le minima humain qui nous différencie… des animaux. Ou peut-être, comme j’ai dit dans un post, qu’aujourd’hui être poli c’est simplement ringard ? Alors vive la ringardise, parce que la politesse, c’est la moindre des choses envers l’autre, mais ça, c’est entre deux humains ;-)

    Sincèrement, je dis chapeau à l’équipe d’EklaBlog pour son travail mis à notre disposition, pour ses évolutions apportées à nos souhaits, pour ses réponses à nos sempiternelles questions, pour son aide à nos problèmes, pour son dévouement à notre satisfaction, pour sa constante gentillesse face à vos perpétuelles incivilités…
    Alors réveillez-vous blogueurs et forumeurs : soyez poli !


    2 commentaires
  • Etre ou ne pas être… Blogueur Etre ou ne pas être... blogueur ?

    Parce qu’il est tentant d’avoir son blog, tant pour avoir l’impression d’avoir créé quelque chose que pour avoir l’impression d’être le maître à bord, on tente ! Sauf que la maitrise… faut voir !

    Sur la forme, on s’amuse à créer comme on aime, youpi ! Sauf qu’à force de me balader un peu partout, le délire perso n’a parfois aucun sens : c’est pas construit, c’est pas organisé, c’est pas harmonieux et c’est pas joli ! Mais c’est pas grave, vous savez pourquoi ? Parce que c’est de la création et dans la création, c’est le créateur qui a raison. (on est mal barré ;-)

    Sur le fond,  on raconte ce dont on a envie de parler, ce qui nous touche, ce sur quoi on a un avis, un sujet que l’on connait par cœur, etc.
    D’où la question subsidiaire : qu’est-ce qui fait que le blog est vivant ?

    C’est parce qu’il se remplit, s’enrichissant de son fil conducteur : l’auteur ?

    Ou bien c’est parce qu’il y a plein de commentaires sur les intérêts suscités ?

      

    Etre ou ne pas être… Blogueur  "That is the question !"

    Surtout que la maitrise de la création en question est relative, parce qu’elle est contrainte, et encore plus depuis l’apparition des spams et des spammeurs (l’un dépendant de l’autre) (et vice-versa !) En effet, en tant que maître de conférence, on suit les commentaires pour les valider en quelque sorte : on est fier et content d’avoir été lu, c’est le jeu. Sauf que le jeu a des règles qu’on n’accepte pas toujours : des commentaires dont on n’a pas envie, des commentaires incompréhensibles, et des spams incompréhensibles dont on n’a pas envie !

     Alors on s’interroge sur les moyens de parer ces intrusions, le mot de passe devient utile mais il ferme les portes ! En fait, si on profite de la liberté d’expression, on n’aime pas toujours la liberté d’expression… des autres ! Et si l’on met des barrières à la liberté des autres pour qu’on puisse la contrôler, est-ce encore une liberté ?

    A mon avis oui, parce que c’est une liberté individuelle, et c’est là toute la nuance : on veut être lu, alors on ouvre une porte bloguistique, libre à nous de plus ou moins la refermer… Parce qu’un blog est une image de son auteur, et comme toute image, elle a des droits : ne pas respecter ces droits sous le prétexte de l’anonymat ne sert qu’à une seule chose : emmerder le monde ! (et y’a des pros !)

    Alors à « être ou ne pas être blogueur » je répondrai simplement que « ça dépend de l’investissement personnel », tant sur le fond et la forme du blog, que sur la gestion du blog et de ses intervenants. Et là, il vaut mieux… être… pour que le blog soit vivant !

     


    votre commentaire
  • A l’heure de l’internet illimité et du téléphone portable greffé dans l’oreille, la notion de temps a pris un sacré coup dans l’aile ! Même "le temps des cerises" n’existe plus, c’est pour dire ;-)

    On a pris l’habitude d’avoir une réponse ultra-rapide à tout : à peine le temps de poser le point d’interrogation que la réponse s’affiche… On est exigeant, non plus sur la réponse elle-même mais sur le fait d’avoir une réponse, parce qu’attendre nous est insupportable : on a oublié qu’une minute c’est seulement soixante secondes et que c’est… super court ! Parce qu’attendre une minute devant son écran de PC, c’est juste insupportable ;-)

    Je l’ai constaté l’autre jour quand j’ai dit :
    - mon PC commence à ralentir, ça devient pénible
    - comment tu vois qu’il ralentit ?
    - bin par exemple un programme un peu lourd met plus de temps à s’ouvrir
    - ha bon ? et ça met combien de temps ?
    - (et là horreur… il a bien fallu que je réponde… :) presqu’une minute !
    Eclats de rire parce que franchement, c’est horrible de s’entendre dire ça !

    Et bien sur Internet, c’est encore pire : pas question de patienter une minute, c’est une éternité… bien trop longue ;-)

    L’éternité devient… trop longue !Pourtant quand on y réfléchit, un ordi, c’est une sacrée machine à explorer que nous avons entre les mains ! Dotée de capacités immenses et de pouvoirs démesurés (grâce aux seuls 0 et 1), cette machine nous permet d’être connectée à tout (et n’importe quoi !) pour échanger tout (et n’importe quoi !) Sauf qu’on en oublie (encore ?) que ce n’est qu’une machine ! Et comme toute machine, elle a des ratés…

    Bienheureux les mécaniciens qui s’attaquent aux problèmes pour les régler : sans eux, on en serait sûrement pas là. Alors quand ça ralentit, pas de panique, c’est qu’il y a une connexion qui patauge quelque part, un antivirus qui se met à jour, ou un serveur qui fait des siennes… Et les mécaniciens s’y collent parce que bien souvent ils ont repéré le problème avant nous ;-)

    Sauf que parfois, un raté est source d’ennuis et comme tout ennui… c’est long ! Mais franchement, ne peut-on plus tolérer la moindre perturbation sans interpeler rageusement les gestionnaires ? Prenons l’exemple d’EklaBlog qui rencontre des problèmes de serveur : rien ne va plus, c’est inadmissible, ils doivent nous informer tous les jours : « pas réparé, en cours », « toujours en cours », « ça avance », « on y travaille », « on y travaille toujours » « j’ai pas dormi mais ça avance »… : super mais… ça me sert à quoi ces rapports quotidiens ? Je leur fait suffisamment confiance pour qu’un « on est dessus » me suffise à patienter. Peut-être parce que je connais un peu le monde de l’informatique ?

    Je nous trouve très exigeants quant à ce qu’on demande à EklaBlog. Parce que d’abord c’est un service, et ensuite il est gratuit. J’entends déjà les « et alors ? quand on propose quelque chose, faut assumer derrière ». Oui, et c’est ce qu’ils font, sauf que « le temps que ça prend… ne nous regarde pas ! » Nous y voilà : on les a choisis, alors ils doivent nous satisfaire. Ha bon ? Depuis quand un choix perso implique une redevance d’autrui ? (à part en politique bien sûr !) Sur son offre gratuite, EklaBlog n’a juste aucune obligation ! Et quand je vois tout ce qu’on a, je me dis qu’on est drôlement gâté. Parce que si nous on attend, eux, ils s’arrachent les cheveux… Perso je préfère attendre ;-)

    Une parole de bloggeuse qui risque de soulever des écrits plus ou moins agréables si elle est publiée… Tant pis, je prends le risque : EklaBlog le vaut largement.

     


    votre commentaire
  • et votez "j'aime" plutôt deux fois qu'une :

    Prix La Tribune, Jeune Entrepreneur

    Si y'avait que moi, je voterai tous les jours ! Parce que c'est mérité, de mon point de vue d'utilisatrice : la plateforme EklaBlog c'est juste une plateforme de oufs !

    Tant... dans les possibilités offertes aux internautes (parce qu'en plus c'est VRAIMENT gratuit) rendez-vous compte : personnalisation du blog totale parce que tout est modifiable à volonté, visuellement parlant ! C'est plus du WISIWIG (what you see is what you get) c'est du WISIWIAD (what you see is what you are doing) (cherchez pas je viens de l'inventer ;-)

    ...que dans les choix fondamentaux : 2ème rendez-vous compte : on a le choix d'afficher ou non de la publicité sur nos blogs ! C'est du jamais vu et c'est drôlement respectueux  de l'internaute je trouve.

    ...que dans l'efficacité de l'équipe derrière ses claviers ! Toujours à l'affût, toujours à l'écoute, réactions rapides (sur le fond) et patience à toute épreuve (sur la forme) ! 3ème rendez-vous compte : les grosses modifs/évolutions sont soumises aux EklaBlogueurs pour avis ! Et ça... c'est vach'ment bien.

    Alors c'est avec super grandes satisfaction et fierté que je voterais... si j'étais sur facebook et/ou twitter :

    vous voulez bien le faire pour moi SVP ? Prix La Tribune, Jeune Entrepreneur

    merci

     Suspense... et les gagnants sont...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique