• "Morituri te salutant" : mon voisin ?

    "Ceux qui vont mourir te saluent" célèbre phrase des gladiateurs qui entraient dans l'arène (sauf qu'ils n'ont jamais dit ça, mais bon, les usages ont pris le dessus !)

    J'appliquerai cette phrase quelque peu diabolique à... Internet. Parce qu'elle résume à elle seule la vie sur une toile en mouvements perpétuels : on existe (ou plutôt on croit qu'on existe) et on n'existe plus (et là on n'existe vraiment plus !) dans un monde virtuel de relationnels. Mais c'est pas ça le pire. Le pire, c'est que tout le monde se fout de la "disparition" d'un site, et que globalement, ça n'a pas d'importance.

    On se dit "au revoir" (quand on le dit !) comme on se dirait "à bientôt" sauf qu'il n'y a pas de bientôt : tout ce qui a été engagé de services rendus, de satisfaction personnelle... à satisfaire autrui, d'échanges fructueux pour améliorer et progresser dans le positif, l'engagement de jours, de mois, d'années de paticipation enjouée et efficace : tout cela s'éteint du jour au lendemain, point. Personne ne s'étonne vraiment et surtout pas de questions : "t'es là tant mieux, t'es pas là tant pis" : je trouve ça horrible.

    Alors bien sûr "on est sur Internet, on n'est pas dans la vraie vie" mais l'engagement personnel, même sur la lune, ça reste un engagement personnel et que d'aucuns arrivent à le passer sous silence démontre le peu de cas qu'ils font... de la "vraie" personne qu'il y a derrière !
    A moins qu'il ne s'agisse que d'un silence "logique" parce qu'ils ne savent pas quoi dire, tout simplement. Peut-être, mais c'est pas sûr. C'est tout le problème avec le silence : on lui fait dire ce qu'on veut ;-)

    Créateurs d'un jour, tout ce que vous devez avoir à l'esprit c'est que vous ne faites ça que POUR VOUS (Zuckerberg l'a bien compris !). Mais si vous avez un tant soit peu de respect pour l'humain, n'oubliez jamais que derrière une page ou un clavier, il y a toujours... une vraie personne, et c'est peut-être votre voisin !?

     

    « Une cérémonie pas universelle...Les J.O. dans l'engrenage... »

  • Commentaires

    1
    Marie-Jeanne
    Mercredi 1er Août 2012 à 09:41

    OUais, c'est vrai tu as raison, mais en ce moment tout le monde est en vacances alors les blogs se désertifies. Ils reviendront en septembre les bloggeurs(ses).

    Allez zou, un petit Mars et ça repart...

    2
    TomRemBas Profil de TomRemBas
    Mercredi 1er Août 2012 à 09:59

    Re,

    Faut il se poser la question lorsqu'on écrit un blog ? Personnellement, le mien n'avait qu'un but, celui de laisser une trace pour les enfants de ce que nous vivons au jour le jour tout en ayant des conseils et/ou solutions pour gérer ma situation. Lu, pas lu, ce n'est pas grave.

    D'autre part, je pense que c'est aussi pour moi une façon de décrompresser de cette situation ou de vider mon sac. C'est tout aussi bien que chez le psy.

    Enfin, j'aime bien rencontrer des interanutes qui passent lire mon blog. Faisant des déplacements un peu partout en France lors de vacances ou de déplacement pro, j'arrive à aller voir ces internautes qui m'invitent. Cela m'a valu un jour le commentaire de "blog-trotteur". J'en suis à 10 internautes. Cela humanise un peu le blog.

    A bientôt.

     

    3
    Pipiou Profil de Pipiou
    Vendredi 3 Août 2012 à 09:18

    Coucou,
    comme quoi c'est à la fois très simple et très compliqué d'être auteur ou lecteur parce que les ressentiments sont variables selon les objectifs (voire les causes !?)
    C'est marrant, j'ai écrit cet article parce que j'avais quelque chose de très précis en tête, une situation à un instant T que je dénonçais parce qu'elle m'était pénible. Force m'est de constater que chaque lecteur y lit quelque chose d'autre, tant par ce que le texte lui inspire que par son propre vécu. Et pour peu que les écrits ne soient pas -volontairement- très clairs, forcément, ça se complique

    "Blog-trotter" c'est joliment dit ;-) et 10 internautes "qui humanisent un peu le blog" : tu penses que l'auteur ne suffit pas à humaniser les écrits ? Ou bien c'est humanisé parce qu'il y a des échanges ? Perso je pense que ton blog est terriblement "humain" mais je ne suis pas capable d'y mettre un commentaire parce que cette humanité là me touche de trop et probablement qu'elle m'effraie.

    Comme tu dis TomRemBas, on écrit plutôt pour soi, parce que ça soulage et que ça fait du bien... la preuve ! Merci à vous.

     

    4
    stormalo Profil de stormalo
    Vendredi 3 Août 2012 à 21:31

     
     Morituri............. (j'ai appris quelque chose ! )
    Je pense que ce billet porte en lui un ressenti fréquent et provoque donc facilement l'empathie d'un lecteur en relation avec son vécu.
    Ici, il peut s'agir par exemple d'une participation à la vie d'un site qui disparait ou qui est mis en sommeil. Ce qui selon les relations du moment, selon l'investissement et l'accomplissement personnel passé, provoque frustation, ingratitude et questionnement. C'est aussi un peu d'auto-estimation qui s'en va.
    Comme un moustique; ça pique sur le moment; ça gratte un certains temps, puis on oublie.
     

    C'est l'été. Zeus va effacer ça.
     
    Mon apport sur ce sujet est simplement pour préciser que ce ressentiment n'a rien à voir avec internet ou l'anonymat derrière un clavier.
    Il y a aussi souvent un humain "oublié" dans la case d'un organigramme d'entreprise ou d'association, derrière un numéro INSEE, etc... Et parfois, pour des évènements similaires, ça gratte plus fort et plus longtemps.

    Bonne suite estivale. 

    5
    Pipiou Profil de Pipiou
    Samedi 4 Août 2012 à 08:18

    "Ave Caesar, morituri te salutant" : j'adore cette phrase. Je l'ai apprise quand j'étais petite, en lisant... Astérix !!! (comme quoi la BD... ;-) Je trouve qu'il y a dans cette exclamation toute la puissance... de l'être humain.

    J'aime bien ta comparaison avec le moustique stormalo ! Cela dit "ce ressentiment n'a rien à voir avec internet" bin si (lol !) Qu'il ne soit pas uniquement lié à Internet ok, mais je trouve qu'il est décuplé via Internet parce qu'il est de plus en plus fréquent : les gens s'y croisent plus ou moins longuement parce que c'est facile, rapide et... anonyme : c'est tout l'avantage et l'intérêt d'Internet ;-)

    Bien sûr qu'il y a plein de situtations similaires dans la vie de chacun mais elles sont seulement "similaires" : des moustiques y'en a plein, des plus ou moins voraces aux piqures plus ou moins conséquentes. Après c'est le ressenti de chacun qui fait la différence, on est bien d'accord ;-)

    PS : quand piqure, parfois je grattouille, parfois je mets du vinaigre (c'est plus douloureux mais je gratte moins), et parfois ça laisse des traces quand... j'ai gratté trop fort : j'avais qu'à pas gratter

    6
    stormalo Profil de stormalo
    Dimanche 5 Août 2012 à 21:20

    (c'est plus douloureux et ça gatte moins ..... )

    Super truc !
    Créer plus douloureux pour rendre la démangeaison moins perceptible ! 

      

    7
    Mardi 7 Août 2012 à 23:42
    Je comprends pas trop ce que tu veux dire dans cet article. De qui tu parles quand tu dis qu'ils disparaissent ? Et puis les créateurs d'un jour ont quand même fait, bien que ce soit très pollue, une véritable prouesse sur le plan technique. Enfin bref ça intéresse personne ce que je viens de dire.
    8
    Pipiou Profil de Pipiou
    Mercredi 8 Août 2012 à 08:29

    Coucou,
    @ stormalo : disons que je préfère dire un gros "aïe" que plusieurs petits "aïe aïe aïe" ;-)

    @ThomasInTheSky : salut à toi le blogueur ! Et bin alors ? t'es pas réveillé ?
    Faudrait que je repasse par chez toi, ça fait un p'tit bout de temps que j'ai pas laissé trainer un p'tit pois ;-)

    9
    Mercredi 8 Août 2012 à 08:57

    En général, à 23:42 (vraie heure de publication du commentaire), je ne suis que moyennement réveillé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :