• Livres lus Peur Noire, de Harlan Coben (Poche, 410 pages)

    'Alors que sa vie professionnelle comme agent sportif semble piétiner, et que son père se remet non sans mal d'un infarctus, Myron Bolitar est brutalement précipité dans une affaire dont il se serait bien passé. Son ex-petite amie, Emily Downing, qui l'avait plaqué pour aller épouser son pire ennemi, resurgit dans sa vie en réclamant son aide : elle a un fils de 13 ans atteint de l'anémie de Fanconi. Seule une greffe de moelle osseuse pourrait désormais le sauver. Sauf que le donneur compatible inscrit au fichier est introuvable. Pire, il semble vouloir se cacher. De qui ? Pour quelle raison ? Flanqué de sa garde rapprochée, Myron Bolitar plonge au coeur d'une histoire familiale sombre et vénéneuse, qui l'implique de manière très... personnelle."

    Je confirme l'histoire : "sombre et vénéneuse"... Si j'étais bien contente de retrouver Myron Bolitar, j'ai été un peu déçue globalement, trop de méandres dans lesquels je me suis un peu paumée : je l'ai lu sans être très attentive parce que ça ne m'a pas passionnée.

    Ca manque de légèreté, même si le sujet ne s'y prête pas : le duo Myron/Win ne fonctionne pas à sa hauteur, l'humour caustique est remplacé par la violence et l'insouciance par la lourdeur : Coben, tu peux relire tes premiers écrits s'il te plaît ? Parce que je risque de ne pas lire tous tes suivants !

     


    votre commentaire
  • Livres lus de P.D. James

    "Une célèbre journaliste d'investigation Rhoda Gradwyn est admise dans la clinique privée du docteur Chandler-Powell pour faire disparaître une cicatrice qui la défigure depuis l'enfance. Malgré le succès de l'intervention, elle ne quittera pas Cheverell Manor vivante.
    Le commandant Dalgliesh et son équipe, appelés pour enquêter sur ce qui se révèle être un meurtre suivi d'une deuxième mort suspecte, se trouvent confrontés à des problèmes qui les conduiront bien au-delà de la simple recherche des coupables..."

    Un polar parmi tant d'autres... no comment !

     


    votre commentaire
  • Livres lus de Amélie Nothomb

    "il n'y a pas d'échec amoureux" A mon avis, le bouquin démontre le contraire !

    C'était mon premier Nothomb et pfouou, j'ai pas dû prendre le bon ! Perso j'ai trouvé ça nul, vraiment. L'avantage c'est que je l'ai lu en deux fois : à croire que les gros caractères ont été utilisés pour combler l'espace... vide.


    2 commentaires
  • Livres lusde Harlan Coben

    Sans un mot : "Jusqu'à quel point connaît-on vraiment son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé. Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur. Malgré leurs réticences, ils se décident à installer un logiciel de contrôle. Un jour, un mail inquiétant. Et Adam disparaît. Sans un mot... C'est alors que tout bascule."

    Autant ce pitch m'a plû, autant c'était du Coben, donc pour moi "ça va être super". Raté !

    Plutôt compliqué : plein de personnages aux histoires qui n'ont aucun lien, j'ai trouvé ça très embrouillé. D'autant que l'ambiance du début est plutôt lourde, un peu trop pour moi, donc ça m'a ouvert les portes du "ça me met mal à l'aise, j'ai pas envie de lire"... portes qui ne sont pas vraiment refermées au fil des pages, dont l'aboutissement n'est pas transcendant.

    Déçue :x mais ça me semble presque logique : c'est pas un "Myron Bolitar" !

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique