• Livres lus de Patricia Cornwell

    Mon 16ème "Scarpetta" !
    Celui-là est traité, certes comme un polar, mais est plus analyste que les précédents. Et pour cause "Scarpetta" c'est le nom de la médecin légiste, héroïne de la série des polars.

    "Oscar Bane a exigé son admission dans le service psychiatrique de l'hôpital de Bellevue. Il redoute pour sa vie et prétend que ses blessures lui ont été infligées au cours d'un meurtre ; meurtre qu'il nie avoir commis. Il ne se laissera examiner que par Kay Scarpetta, médecin légiste expert, l'unique personne en qui il ait confiance. Parallèlement, une femme a été tuée... Une vérité s'impose au fil de l'enquête : le tueur anticipe avec précision où se trouve sa proie, ce qu'elle fait, et pire encore, les avancées des enquêteurs..."

    Certes une n-ième enquête. Mais ayant lu tous les précédents, d'un point de vue purement "relationnel humain" celui-là m'a plû, contrairement aux 3 ou 4 précédents ; En fait, Scarpetta, c'est toute une histoire qui démarre dans le célèbre "Post Mortem" et qui, si elle continue dans chaque bouquin suivant, c'est survolé et ça devient moins prenant. Donc, au bout d'une dizaine, j'ai eu l'impression d'avoir fait le tour et que ça devenait "des polars, point". Bien m'en a pris de persister... Dans "Scarpetta" les liens humains reprennent le dessus, tant par les interrogations personnelles que par les non-dits.


    Un bon Cornwell, j'ai eu hâte d'aller au bout, sinon pour l'élucidation "meurtrière" pour le relationnel perdu. (A lire sans avoir lu les précédents, je ne sais pas ce que ça donne).

     


    1 commentaire
  • Livres lus de Guillaume Musso

    "Trempée jusqu'aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau millieu d'une nuit d'orage.
    - D'où sortez-vous ?
    - Je suis tombée.
    - Tombée d'où ?
    - Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi !"

    L'histoire est originale, vraiment ! Cette fille qui tombe d'un bouquin, c'est tout mon imaginaire de lecteur qui s'interroge sur la possibilité, et on y croit au fil des pages, grâce à Musso : écriture facile à lire, donc lecture agréable.

    Des passages qui semblent un peu longs mais c'est parce que j'avais envie de savoir.............


    1 commentaire
  • Livres lus de Harlan Coben

    "Un jeune animateur de camp d'ados s'éloigne, une nuit, pour retrouver sa petite amie. Quatre jeunes disparaissent cette même nuit, dont sa soeur. Seuls deux corps seront retrouvés, attribués à un serial killer qui sévissait dans la région. Vingt ans plus tard..."

    Super excellent ! c'est pour moi un de ses meilleurs : une aventure dans laquelle j'ai plongé et que je n'ai pas lachée, jusqu'à l'apnée finale ! Une enquête d'adulte plus ou moins voulue sur un événement d'ado passé, aux dernières lignes... surprenantes !

    Pour l'instant mon Coben préféré : Excellentissime.


    2 commentaires
  • Livres lus de Zoé Shepard

    "ou le paradoxe du fonctionnaire" : elle en a fait partie, elle raconte...

    Etant passée aux infos (faits divers, dans la mesure où elle a été mise à pied après la parution du bouquin) je m'attendais à un constat, à des dénonciations (pas ciblées mais étudiées), bref, à un regard objectif...

    Du coup, j'ai été fortement déçue !

    Zoé raconte en fait ce qu'elle a vécu, avec ses propres pensées et rermarques sur l'instant, mais avec aucune analyse sur le fond.
    Et le bouquin... m'a lassée : de la critique à tout va et à chaque page, sur tout et sur tout le monde, on sent bien la rancoeur...

    Sauf que quand c'est trop... A un moment je me suis dit "si elle n'aimait pas, elle avait cas faire autre chose au lieu d'y rester". Parce que critiquer, absolument TOUT, sans se poser plus de questions, c'est trop facile ! (remarque, ça fait sortir un bouquin, c'est déjà ça !)

    Bref, c'est à lire, parce que rien que ce qui y est dit est hallucinant (dépenses territoriales...) et que bon, ça fait toujours du bien de le savoir (puisqu'on n'est pas capable d'aller contre).

    C'est à lire comme un roman (même si là, c'est vrai !), je veux dire par là que c'est pas une étude ni un rapport, elle raconte seulement des journées, des actions (et des inactions !).
    Dommage, ça manque cruellement d'analyse, globale et personnelle.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique