• Le doute devient maladif...

    Douter est devenu un des fondements journalistiques. (avant c'était réservé à Colombo ou à Monk  ;)  Initialement pour la recherche de la vérité, aujourd'hui le doute n'est plus un constat déclencheur de recherches, il est un fait, déclencheur d'accusations.

    Le pataquès autour de Polnareff qui a annulé ses concerts en est un bel exemple... "Il ne serait pas malade", "il était au bar", "il a réglé une note élevée" : que d'arguments débiles ! Polnareff dans un palace ? c'est pas nouveau ! il est adepte de la vie à l'hôtel, chic de préférence, et a vécu plus de deux ans au Royal Monceau où, la nuit, le bar lui servait de studio d'enregistrement vocal. [fait avéré]. Alors pinailler sur le mot "bar" et sur la "note" qui va avec, c'est pitoyable. (Patrick Cohen dans C à vous, 13/12/2016)

    Pas malade ? L'hôpital a déclaré "embolie pulmonaire". Mais évidemment on ne croit pas les médecins parce que la veille au soir il était au bar. Je vais te dire un truc : j'ai fait une embolie pulmonaire moi aussi. J'ai vu plusieurs médecins qui n'ont rien trouvé. Des anti-inflammatoires aux crèmes chauffantes (!) rien n'y faisait, super fatiguée, et une nuit j'ai fini aux urgences, service réa.  Alors que tous ceux qui jugent étrange une embolie pulmonaire la ferment !  Parce que la veille j'avais travaillé, et j'avais sûrement souri ou ri avec des collègues.

    Quand on sait que le producteur n'a pas assuré la tournée (c'est pas une obligation) on comprend mieux qu'il ait envoyé un huissier et pas un médecin pour constater...  Idem pour le deal "la tournée contre un nouvel album" sauf que Polnareff n'a pas sorti de nouvel album. J'aurais pensé les producteurs autrement rompus aux aléas de stars médiatiques, et donc a fortiori sacrément plus vigilants !  

    C'est bizarre comme les médias, sous le prétexte de douter, s'arrangent avec ce qui est bien ou mal, quitte à se tromper de sujet ! Chez eux le doute n'est pas un art et il est utilisé à tort et à travers, quitte à devenir maladif...

     

    « Pour rire : philosophie à problème ? La bonne blague ! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 12:03

    Pfffff . Non vraiment les journaleux sont de pire en pire . ... Mais jusqu'où iront ils? Polnareff  a fallit  mourir merde, et quand on sait à quel point ce concert lui tenait à coeur, dire de telles choses ! Ils n'ont donc pas plus de respect que ça ? 

    Une embolie pulmonaire c'est très grave (je ne te l'apprends pas) , mon grand père maternel en est décédé. 

      • Mercredi 14 Décembre 2016 à 16:40

        Coucou mido, c'est sûr que ce côté pseudo-journalistique me déplait énormément. Peu importe le fond, c'est la forme qui prime, pourvu que ce soit médiatique :(

        Ça n'empêche pas les caprices de star et leurs vies dans un autre monde, on est bien d'accord.

        Mais entendre des conneries pareilles quand on a été soi-même touché par la brutalité du diagnostic, c'est un p'tit peu énervant... 

        (de toutes façons il est mal tombé : Cohen m'énerve de plus en plus he)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 08:54

    Bonjour,

    avec la modernité informative et ces medias hyper présents partout

    on n'a pas fini de fouiller dans les choses que l'on veut cacher,

    dans les vies privées des gens connus ou des inconnus propulsés soudain dans l'actualité

    est ce qu'on peut vraiment tout cacher, donc ?

     

     

    PS

    Polnareff, c'etait son sosie Cetelem qui devait etre au bar clown

      • Jeudi 15 Décembre 2016 à 09:24

        lol Cetelem ! 

        t'as raison, c'est de plus en plus le grand déballage !

        Si au pied du sapin c'est sympa, le non-stop au quotidien c'est pas
        un cadeau ! he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :