• Au menu : rien de bon !

    Les agences de notation : leurs droits et devoirs pour le meilleur conseil et le meilleur impact sur... les marchés financiers ou sur les états ? Honnêtement, je ne sais plus, et là, j'ai du mal à suivre parce que je n'y comprend plus rien ! Encore un bras de fer en perspective...

    Restons simples et disons le clairement : le monde est dans la merde ! Sauf qu'aujourd'hui le monde, c'est les Etats Unis d'Amérique, l'Europe et l'Asie, qui ont perdu l'équilibre, et les pays émergents, qui s'équilibrent ! Avant, c'était simple, les US dirigeaient tout ça et on s'en accomodait. Mais les temps ont changé, les dirigeants ne dirigent plus et le profit, avant synonyme de puissance, est maintenant synonyme de Pouvoirs, avec un P majuscule au début et un s à la fin !

    J'ai appris que "les conseilleurs ne sont pas les prêteurs" : et bin ça marche aussi à l'échelle mondiale ! Les agences de notation estiment que... et hop, les prêts à 3% passent à 6% ! Mais au niveau des pays concernés et des sommes colossales en jeu, comment un impact pareil est-il possible ? Si le principe est logique (je suis pour le "fallait réfléchir avant") il n'est plus applicable parce qu'on parle... en milliards d'euros ! Et que c'est des euros !!

    C'est bien gentil de dire que "c'est pas bien", mais c'est pas constructif parce que les pays n'ont pas d'autre solution que de s'endetter davantage puisque le prêt augmente. Les agences de notation et les marchés ne laissent plus le temps aux politiques 1/ de faire des plantations 2/ de récolter les fruits de leurs plantations. C'est sûr qu'à ce tarif là... vaut mieux arracher les plants ;-)

    Et j'avoue qu'avec Moody's (parce que c'est eux en ce moment), on est obligé de courir au désastre... si on ne s'oppose pas à ces pratiques. Qui va se lancer dans la bataille du STOP ? Qui va accepter de jouer le vilain petit canard ? Qui... va seulement prendre le risque de manifester son "y'en a marre, c'est plus tenable" ? L'opposition ? Mais c'est normal, elle n'est pas à la tête de l'état donc elle ne prend aucun risque !

    Quelqu'un a forcément une idée de tout ce que cela augure... à mon avis, rien de bon...

    « La lumière et ses éclairs...Lu : L'étrange voyage de Mr Daldry »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    TomRemBas Profil de TomRemBas
    Lundi 28 Novembre 2011 à 22:38

    Les durs lois de l'économie ! Et dire que dans tout cela, ce sont les pays qui demandent à ces fameuses agences de notation de leur donner une note...

    Cependant, que d'erreurs de faites depuis quelques temps. Je ne dis pas que je ferai forcément mieux, mais il y a quelques temps (qui se compte en années), la France a eu un bénéfice dans ses comptes. Et qu'a fait le gouvernement avec ce bénéfice ? En tant que bon père de famille, j'ai un jour une prime alors que j'ai quelques crédits. Premier réflexe, je rembourse mes crédits avant de me dire, chouette je vais pouvoir m'acheter quelques trucs en plus. Bah le gouvernement lui n'a pas remboursé ses dettes ce jour là. Il a préféré faire des réductions d'impôts. C'est un choix que je n'aurai pas fait. Chacun son business. Et pourquoi aussi avoir voulu vendre une machine à "cash", tel que les autoroutes ? Certes à l'époque le gouvernement avait besoin d'argent frais tout de suite, mais n'y avait il pas une autre solution ? Affaire à suivre, mais effectivement nous ne sommes pas dans la misère avec tout ça ! Les temps vont être rudes, en tous les cas, plus que la météo actuelle.

    2
    Pipiou Profil de Pipiou
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 11:15

    Merci pour ton avis TomRemBas.
    Mais j'irai plus loin que ça, en ne ciblant pas QUE le(s) gouvernement(s) mais aussi toutes les structures publqiues mairies, départements, régions etc, qui recrutent à tour de bras pour des commissions florales et dépensent allègrement, sans même demander à leurs administrés...
    La gauche critiquait un Sénat "inutile" et aussi le cumul des mandats... Maintenant qu'ils sont au Sénat, ils ne critiquent plus et ils cumulent tout pareil !! Pour moi, ils ne sont pas du tout crédibles, pire, ce sont des menteurs démagos ! (ou l'inverse ?)

    Alors oui, j'espère qu'on a profité de la douceur de l'automne parce que les temps qui arrivent risquent d'être... gelés ;-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 9 Décembre 2011 à 15:59

    Bonjour, 

    En effet, les Etats payent pour se faire coller des notes pourries. Et là où le système me semble pécher, c'est que la règlementation définissant les critères de notation est établie par les acteurs du marché... donc, entre autres, les investisseurs-créanciers des Etats. Donc, plus les agences de notation baissent les notes, plus les taux d'intérêt augmentent, plus les créanciers s'en mettent plein les fouilles, et plus l'état des Etats se dégrade, d'où une baisse de note... Peut-être n'y a t-il pas collusion entre banques et agences, mais c'est biaisé au départ. Même si la faute originelle est d'avoir vécu à crédit - ben oui, mais si les minima sociaux ne sont pas respectés, si les fonctionnaires sont mal payés, si les impôts augmentent, si les subventions et aides diverses et variées ne sont pas accordées, si l'âge de la retraite augmente, ça brâme tous azimuts, et ça, en période électorale (mais nous sommes sans arrêt en période électorale !), ça n'est pas bon - les agences de notation en remettent une couche. Ce qui me console/rassure/rassérène (?), c'est qu'un Etat ne peut pas être en faillite. Et qu'il peut décider de ne pas rembourser ses dettes, lui (ça s'appelle faire défaut). Il y en a qui l'ont fait, et qui s'en sont bien remis, même si je pense qu'il vaut mieux rembourser ses dettes. Et adopter la Règle d'Or pour l'avenir. Et sur ce point précis, le PS me fait l'effet d'un petit enfant qui dit non seulement parce que son papa dit oui...

    Je ne serai pas aussi carrée que toi pour ce qui est du recrutement par les mairies. Il y a deux ans, la nôtre a été obligée d'embaucher deux personnes pour faire le ménage dans nos écoles, parce que l'entreprise qui en était chargée et était grassement payée pour ce faire n'en fichait pas une rame. Ils ont viré la boîte et donné du boulot à deux chômeurs du village. Et ça roule. C'est vrai que nous n'avons pas de commission florale, les cantonniers taillent les haies à l'occasion...

    Tiens-toi au chaud.

    4
    Pipiou Profil de Pipiou
    Samedi 10 Décembre 2011 à 09:56

    Coucou Thordruna,
    C'est vrai que c'est compliqué, tant sur les tenants que sur les aboutissants. Mais vivre à crédit n'est bon pour personne, que ce soit pour un individu ou pour un état : y'a que le prêteur qui peut être content... quand il sera totalement remboursé !
    Le serrage de ceinture est maintenant obligatoire et l'état a du boulot parce que c'est pas deux ou trois trous qu'il va falloir gagner, c'est la moitié de la ceinture ;-)

    Pour le recrutement de ta mairie, je trouve ça très bien : embaucher deux chômeurs (faut dire qu'embaucher des salariés c'est compliqué, hihihi !) contre une entreprise qui ne fout rien, ça me semble complètement logique. D'où ma critique du recrutement... pour le nombre et pas pour l'efficacité. Et ça, c'est typique collectivités/administrations.
    Parce que quand on sait les moyens dont on dispose (informatique par exemple), c'est ahurissant de voir qu'avec des outils de travail plus rapides et plus performants, il faut toujours être plus nombreux !

    Autre exemple : notre commune avait fait des ronds-points... mais la communauté de communes a décidé que ces ronds-points devaient être liés (fil conducteur entre les communes) par une thématique dédiée et qu'il fallait donc les modifier : c'est pas de la connerie ça ? Tout ça pour toucher des subventions... qui ne couvrent évidemment pas l'emprunt pour ces travaux !

    Alors c'est sûr, je reste au chaud : dehors, c'est du n'importe quoi ;-)


     

    5
    Lundi 11 Décembre 2017 à 09:41

    6 ans apres on en sommes nous donc

    je vais lancer la contrepeterie du jour en disant

    Mais qu'est ce que les gueux coutent ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :