• Sonnez hautbois, résonnez musettes, mesures anti accidents, ça va être chaud !!!

    - Excès de vitesse de + de 50km/h = délit (peine de prison)
    - Avertisseurs de radars = interdits
    - Panneaux prévenant des radars fixes = supprimés
    - Taux d'alcoolémie > à 0,8g/l = 8 points en moins sur le permis (contre 6 aujourd'hui)
    - Téléphone au volant = 3 points en moins (contre 2 aujourd'hui)
    - Ecran au volant (!) = 3 points et 1500 euros (contre 2 et 135 aujourd'hui)
    - Circulation sur la B.A.U. =idem
    et pour les 2 roues :
    - équipement réfléchissant obligatoire
    - 5 ans sans conduire = formation pour remise à niveau
    - Plaques d'immatriculation = seront plus grandes

    "Certaines de ces mesures doivent passer devant le Parlement" mais on ne sait ni lesquelles, ni quand (mais on sait que c'est pour bientôt).

    Perso, je trouve que les causes ne sont pas assez bien ciblées et donc, les conséquences sont trop éparpillées ; On tapote un peu partout, plutôt que de taper fort sur 3 ou 4 points sensibles. C'est tout le problème des décisions prises dans l'urgence : elles n'ont pas eu le temps nécessaire à la réflexion utile... Ah bon ? c'est pourtant pas nouveau.

    Si les mesures sont (presque) là, elles sont entourées de démesures, faudrait savoir ce qu'on veut !

     


    2 commentaires
  • Pas facile d'être en paix dans un monde en guerre, pas facile d'aller bien quand ça va mal autour.

    C'est toute la complexité de l'être humain à l'échelle de l'humanité : être soi et assumer ses positions, tout en sachant pertinemment que ces positions ne seront pas forcément comprises, et seront donc source d'incompréhension, voire de conflit.

    Mais qui a raison, qui a tort ? Faut-il seulement se poser la question ? Là est tout le problème : être rationnel, c'est pas une évidence immuable, c'est subjectif et variable. Et quand le rationnel a pour fondement le "bien" en général, la notion de "bien" est encore différente selon chacun.

    Difficile de s'y retrouver, difficile de comprendre et encore plus difficile d'accepter ce que l'on ne comprend pas : l'acceptation (à défaut de la compréhension) serait un pas vers la sérénité, grâce à la page tournée... 

    Je trouve que le livre du monde n'est guère épais...

     


    2 commentaires
  • Et l'alcool de frapper encore et toujours, mais aujourd'hui les récidivistes ne font plus que boire, ils tuent.

    Et quand il y a certitude de la culpabilité, je ne peux me résoudre à "il encourt une peine de 20 ans". Comment accepter ça, quand on sait que ça sera réduit à 10 ? Comment tolérer qu'un humain en tue 3 autres, sous le fallacieux prétexte qu'il était ivre ? (et accessoirement récidiviste n'ayant plus de permis).

    Dans ce cas là, l'irresponsabilité alcoolique n'est pas une excuse, c'est un fait inexcusable. La permissivité de notre justice n'est pas à la hauteur des fautes commises. On est passé de la peine de mort à de rares peines "incompressibles"... pour que la récidive se fasse le plus tard possible !

    Sérieusement : on se glorifie de ne plus condamner à mort... mais la mort d'innoncents, c'est glorieux ?

    On est vraiment malhonnête et en plus on en est fier : on utilise les fameux droits de l'homme... pour les coupables, et pas pour les victimes. Mais que je suis bête, les morts n'ont pas de droits, ils ne sont même pas coupables !

     


    2 commentaires
  • Ca y est, le parti socialiste a adopté son programme de base. Pour y jeter un oeil, clic ici. Il faut savoir que c'est le programme de base du parti, et que ce programme sera travaillé par LE candidat de 2012, qui en fera alors "son" programme.

    La gauche a l'air d'avoir enfin compris que les impôts servaient à quelque chose, du coup, ils les augmentent. Création d'une banque publique : encore une, publique de surcroît aux gestions régionales... Les emplois jeunes reviennent, dans le public... Taxation des groupes pétroliers, qui risquent de déménager vite fait... Et  la limitation des hauts salaires, mais que dans les entreprises à participation publique...

    Bon, je suis honnête, j'ai pas tout lu, je me suis arrêtée sur quelques points seulement.  Ce qui est sûr, c'est qu'ils ont au moins sorti quelque chose en commun et c'est déjà bien. Les bases communes sont là, reste à voir ce qui en sera fait individuellement... parce que je ne suis pas convaincue du redressement de la France avec ce programme, mais plutôt de son affaiblissement au sein du monde.

    Le problème est là : les décisions présidentielles ne sont plus si "franco-françaises" que ça. Alors un programme doit tenir compte des obligations mondiales, ce que ne fait pas ce programme : il s'auto félicite d'améliorations internes sans tenir compte du reste du monde.

    Alors on peut toujours demander le programme... ça fait de la lecture en attendant mieux !

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique